Dimanche dernier, le 20 nov, c'était la mort définitive de la Liberté d'expression. Par Gérard Brazon

Publié le 22 Novembre 2016

A la surprise de tous les médias encore et se moquant allègrement des sondages encore une fois, les électeurs de la droite molle accompagnés de la gauche polymorphe ont viré Nicolas Sarkozy.

Je ne ferai pas de commentaires puisqu’il n’était pas question pour moi de me déplacer pour déposer quoi que ce soit dans l’urne des Républicains moues du genou et autres centristes couilles molles. Je mettrais peut-être à part, juste à la marge, Jean Frédéric Poisson qui a tenu un langage de fond et assez proche de celui des patriotes. Je regrette toutefois sa trop forte opposition au Front National qui est, et reste pour les patriotes, la seule opportunité qui nous reste, malgré le Raspoutine Philippot. Celui-ci, à force de « dédiabolisation », de liquidation des vieux cadres militants, trop rugueux, fort en gueule, aux prétextes d’islamophobie, et autres phobies, ne va pas finir par faire du FN un parti comme les autres. Un parti souverainiste centriste, bien propre sur lui, se tenant bien à la table des grands sans roter à table, ni parler sans qu’on lui donne l’autorisation.

Pour tout dire, je me demande si à terme, de Jean Marie Le Pen à Marine la rose bleu, en passant par Marine Le Pen, le FN Philippique ne finira pas par faire sortir en douceur, toute la famille Le Pen au grand complet. Je prend date…

En attendant, Farid Fillon d’Argenteuil et Ali Juppé de Bordeaux seront au deuxième tour. La peste et le choléra. Il me vient à l’esprit les mots de Chateaubriand: Tout à coup une ports s’ouvre: entre silencieusement le vice appuyé sur le bras du crime, M. de Talleyrand marchant soutenu par M. Fouché; la vision infernale passe lentement devant moi …

Et toujours, les mêmes militants abêties ou peureux, qui vont verser leur obole dans les caisses des Républicains auteurs, depuis 45 ans, des malheurs de la France, de son déclassement, de l’immigration envahissante, de cette Europe liberticide, « Le vice appuyé sur le bras du crime », etc. Napoléon et De Gaulle se retournant dans leur tombe. Sans compter les sans foi, ni loi, ni honneur de la gauche, qui vont tenter d’influer sur le vote, tout en signant sur l’honneur une charte validant un engagement dont ils se foutent totalement.  Il est vrai que la gauche n’a jamais eu d’honneur. Socialistes, communistes, radicaux et collabos hier, ils continuent sur la route de leur déviance intellectuelle en crachant sur les patriotes.

Pourquoi je mets à la marge Jean Frédéric Poisson ? Simplement en lisant une enquête sur Valeurs Actuelles (M02810) concernant les valeurs des 7 pénitents.

Une enquête menée par France Audace et Liberté politique dont je vous fais juge.

Dimanche dernier, le 20 nov, c'était la mort définitive de la Liberté d'expression. Par Gérard Brazon
Dimanche dernier, le 20 nov, c'était la mort définitive de la Liberté d'expression. Par Gérard Brazon

Vous pouvez remarquer que seul Jean Frédéric Poisson a eu un positionnement contre les lois mémorielles ! Celles qui donnent un pouvoir de justice aux associations « droit-de-l’hommiste » à géométrie variable et tuent la liberté d’expression.

Le Poisson est au fond du trou désormais. Dans je ne sais quelle besace, ou panier. Il n’en reste pas moins que vous avez la preuve des complicités des six autres avec la socia-lie dans toute son ampleur.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française, #Islamisation française

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jean-luc 22/11/2016 15:27

Il est vrai qu'entre Marine et F. Philippot, la relation est assez ambiguë. Vu les intérêts en jeu, il est peut-être un peu tôt pour mettre les choses au point, si des divergences existent vraiment. A moins que ce soit purement stratégique: on feint d'être sur deux orientations un peu différentes pour, en finalité, opter pour celle qui pourra mener à la victoire. Ah la politique ...