A monsieur Manuel Valls: lettre ouverte de Roger Korda.

Publié le 18 Février 2015

 

 On vous l’avait bien dit , Monsieur le Premier Ministre Alerte à l’islam,   produit hautement toxique. Idéologie meurtrière,  explosive.  Il est urgent de procéder à la :

 Fermeture  des mosquées , interdiction de toute nouvelle construction. Dissolution des associations musulmanes. Arrêt de l’immigration-invasion .  Ceci est une exigence nationale

Par Roger Korda

Nos compatriotes juifs, frères en religion quittent progressivement la France devant les agressions, les insultes, les menaces de l’abjection musulmane.

Mais dans l’aveuglement, soumis  au traité-diktat de la Ligue Arabe du 6 juin 1975 appelé « EURABIA » (voir internet) où l’Union Européenne lui a été vendue, vous n’en avez tenu aucun compte.

Rien n’a changé.  Dans son discours du 15 décembre 2014 le Président  Hollande a « voulu dénoncer ceux qui  rêvent d’une  France en petit » et a fustigé « les discours qui instrumentalisent  la peur », sur la « dissolution, la dislocation et la disparition de la France » rendant un vibrant hommage à « l’apport des immigrés » lors de l’inauguration du Musée de l’Histoire de l’immigration.

Bref cette France « en repli  ne serait plus la France capable de porter un grand projet. »

Incroyable n’est-ce pas, Monsieur le Premier Ministre de cet alignement de manipulation mentale, d’inversement des valeurs, d’inconscience risible devant tant de naïveté feinte du chef de l’Etat censé protéger et incarner les intérêts  du peuple français.

Seulement voila, arrive le 7 janvier2015 où trois musulmans de nationalité française issus de l’immigration arabe et africaine massacrent  17 personnes en quelques heures en hurlant « Allah est grand » et « le Prophète est vengé » au cas où on aurait des doutes sur leurs motivations  islamiques.

Lorsqu’ils ont assassiné les journalistes de Charlie Hebdo ils ont appliqué la loi Coranique qui condamne effectivement à mort tout délit de blasphème constitué par la publication de caricatures du Prophète notifié dans les versets du Coran.

Malgré que ces tueurs, arabes et  africains  musulmans,  soient de nationalité française, ils ont agi au nom de l’islam, leur religion qui exige  d’eux la violence la plus extrême  contre les « mécréants », en infraction totale avec la loi française qu’ils ne reconnaissent pas.

Alors, Monsieur  Manuel Valls, c’est ça l’apport des immigrés ? Tuer les français chez eux parce qu’ils sont juifs  ou qu’ils ne respectent pas les préceptes du Coran ?

C’était instrumentaliser la peur  de vous prévenir que l’islam est coupable de crime de guerre, de crime contre l’humanité,  crime imprescriptible, qui s’est confirmé le 7 janvier ? Et ceci depuis quatorze siècles !

C’est ça la France en grand, Monsieur le Premier Ministre ? En grand nombre de cadavres !

C’était donc ça le vivre ensemble tant vanté par les services de  propagande ? Le massacre des innocents ?

Le problème c’est l’islam qui peuple les prisons à 70%, Monsieur le Premier  Ministre.

C’est l’islam qui voile les femmes dans la rue, le voile de la honte, les stigmatisant dans cet immonde statut d’infériorité féminine

C’est l’islam  enseigné dans les mosquées qui forme  les djihadistes, tueurs à gage  ensanglanter la planète.

Le djihad, la Guerre Sainte, le Sentier d’Allah où l’on tue au nom du faux  Prophète et du Coran est le devoir fondamental  du musulman pour accéder au Paradis de pacotille que l’on promet à ces pauvres dupes fanatisées.

 Appliquez la loi, Monsieur le Premier Ministre, la loi Républicaine qui n’est pas respectée dont vous êtes pourtant le garant.  La Charia la loi Coranique que nous imposent les  djihadistes  est depuis longtemps condamnée par la Cour Européenne dans son arrêt du 31 juillet 2001 qui la juge indigne et incompatible avec les valeurs occidentales. C’est l’islam  donc  et ses valeurs qui sont condamnés  officiellement.

En permettant la construction  des mosquées   et par voie de conséquence à leur enseignement coranique,  vous légalisez le droit de vie et de mort des terroristes islamiques sur la population française, sur les femmes, sur notre culture judéo-chrétienne,  sur  chaque individu  considéré par ces tueurs comme des « ennemis d’Allah » dans le cadre de leur déshumanisation  musulmane.

Nier, occulter et disculper l’islam de sa responsabilité des actes terroristes islamiques lorsqu’on lit dans les médias l’incroyable sornette que l’islam n’est pas l’islamisme est un mensonge d’Etat, un acte de haute trahison visé par les articles 411-4 du Code pénal : trente ans de détention criminelle et 450 000 euros d’amende

Islam est le radical : isme ou iste est le suffixe accolé au radical.     Et le mot islam-iste désigne une attitude bien entendu relative à son radical islam, un comportement en l’occurrence pathologique.

Pour rappel, juste quelques très courts extraits  sur la biographie officielle du Prophète et du Coran.

Sira ll 58-6O :  Le Prophète  recommanda à ses compagnons : »Tout juif qui vous tombe dans les mains, tuez-le ». page 232  livre de Wahib Atallah biographie du Prophète Mahomet  par Ibn Hicham .

Coran :   Sourate 22 Verset 19 à 22 : Des vêtements de feu seront taillés pour les incrédules. On versera sur leurs têtes de l’eau bouillante. Qui brulera leurs entrailles et leur peau. De fouets de fer sont préparés à leur intention

Sourate 3 verset 151 : Nous jetterons l’épouvante dans le cœur des infidèles

Sourate 4 verset 34 : Admonestez les femmes dont vous craignez l’infidélité : reléguez- les dans des chambres à part et frappez-les.

L’islam n’est en aucun cas une religion Monsieur le Premier Ministre, mais une dictature politique déguisée en religion pour rendre son pouvoir obligatoire et incontestable sous peine de mort  pour blasphème : une ruse diabolique dont nous avons le devoir de délivrer ces populations asservies

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Pivoine 19/02/2015 14:02

Le problème de ces politiciens est qu'ils tiennent tellement au pouvoir, grâce aux voix musulmanes, qu'ils se refuseront à admettre publiquement la vérité (car ils savent très bien, au fond d'eux, ce qu'est l'islam, et le danger qu'il nous fait courir). Lorsqu'ils se décideront à le reconnaître, il sera trop tard !

Korda 20/02/2015 16:44

Non, sacré Pivoine, il ne sera jamais trop tard car actuellement s'ils sont environ 20% de musulmans en France, leur projet est d'être 99,99 % en France comme ils l'ont fait en Algérie où au lendemain de l'indépendance il y avait encore 40 % de pieds noirs et ou il n'y en a que 0,09 % actuellement.
Alors tu vois il y a encore de la marge. Et pour que cela n'arrive pas il faut se bouger le popotin, mon vieux. !Et on peut se demander ; tu as fait quoi toi pour l'empêcher que cela arrive ?
Au boulot mon vieux. Rapproche-toi des associations anti-musulmanes et bouge-toi.