FN 92 : je suis en total désaccord avec le texte de Francis Régnier - Par Gérard Brazon

Publié le 20 Février 2015

Pour avoir été présent lors d’une réunion sur le thème de l’islamisme organisée par la Fédération des Hauts de Seine du Front National, je reste pour le moins étonné de la réaction de Francis Régnier, contributeur à Riposte-Laïque.

Francis Régnier est membre du FN. Ce qui prouve au moins qu’il n’y a pas que d’affreux gauchistes à Riposte-Laïque ni même que des contributeurs se réclamant du socialisme. Il y a aussi des libres penseurs sans étiquettes, des intellos, des divers-droite et autres. Et tout le monde peut exprimer son opinion. Je le dis pour que les médias qui jugent Riposte-Laïque comme étant « d’extrême droite« , puissent avoir la même diversité d’opinion dans leur équipe rédactionnelle avant de donner des leçons.

Je ne connais pas Francis Régnier, nous étions nombreux dans cette salle. Mais autant le dire tout de suite, je ne partage pas son discours.

Nous avons plusieurs moyens de montrer et démontrer notre patriotisme, notre refus de l’islamisation et notre volonté de retrouver notre souveraineté.

Le premier étant de voter pour des partis sincèrement souverainistes. Le deuxième d’en choisir un qui aura quelques chances de gagner des élections, le troisième de pousser à la roue en adhérant ou en militant.

Le vote des patriotes est un minimum politique lorsque l’on croit à l’état-Nation.

Voter pour un parti souverainiste qui rassemble entre 0,5 et 2,5% des votes ne sert pas à grand-chose dans le système électoral français. (scrutin majoritaire à deux tours obligeant aux compromis)

Aujourd’hui, il faut voter efficace. Pour que des élus patriotes soient enfin présents dans les différentes assemblées. Sinon, c’est se faire plaisir, c’est pisser dans un violon.

Alors on peut avoir des différences d’appréciation, ne pas être entièrement en phase avec le discours politique, souhaiter un engagement plus ou moins accentué sur tel ou tel autre dossier.

On ne peut pas être en phase sur tout. C’est un ensemble de choses et de faits qui font que l’on partage une démarche politique. C’est surtout l’intérêt général.

Cette réunion organisée par la Fédération Front National des Hauts de Seine fut une excellente idée. Il est parfaitement nécessaire de débattre de tout et y compris des faits clivant.

Nous ne pouvons pas être d’accord sur tout, sauf sur l’idée de débattre et d’exprimer nos opinions. À aucun moment, dans ce débat, il ne fut question des cadres du Front National ni même des différences et des approches. Certes, il fut question d’Aymeric Chauprade qu’en effet beaucoup apprécient dans au FN92. Normal, nous avons fait campagne pour lui et nous avons tous apprécié sa grande simplicité,  sa grande disponibilité et sa profonde modestie. Mais il n’est pas le seul au Front National parmi les cadres dirigeants. Je salue au passage Louis Aliot.

Ce qu’écrit Francis Régnier est le résultat de son analyse, la sienne ! Ce qui veut dire que beaucoup d’entre nous ne partagent pas ses prises de positions et encore moins ses jugements sur les cadres du FN.

En disant cela, je ne fais allégeance à personne car en fait, je ne connais quasiment personne parmi les cadres dirigeants du Front National. Même aujourd’hui, je ne suis pas sûr que ces dirigeants me reconnaîtraient et savent même à quoi je ressemble. Et puis, je m’en moque pas mal finalement. Nos rencontres se sont faites au hasard des réunions publiques. Elles ont commencé par une poignée de main et se sont terminées deux minutes après, par un au revoir poli.

Alors quel est le but de cette diatribe de Francis Régnier dans Riposte-Laïque avec le Front National ? Tu aurais pu te lever, émettre ton opinion, faire savoir à l’ensemble, contester l’un, encenser l’autre. Je ne t’ai pas entendu ce soir-là ! Il est vrai que le sujet était l’islamisme ! C’est pourquoi je suis étonné que tu n’aies pas évoqué dans ta lettre ce thème qui fût central lors de nos débats.

Tu parles de « baratineurs » de « plans de carrière » et « d’émetteurs d’opinions » dont Marine Le Pen serait friande au point de supposer, penser, imaginer qu’elle serait incapable de choisir et trancher peut-être ? Je ne le crois pas.

Sache que l’on n’empêchera jamais les carriéristes de vouloir faire une carrière ! De même qu’il n’est pas idiot de supposer qu’un haut diplômé peut aussi faire le choix de se mettre au service de l’intérêt général avant le sien.

Doit-on niveler par le bas afin que jamais aucune tête ne dépasse. C’est très socialiste ! Bien au contraire. La richesse et la diversité sont des capacités nécessaires. À Puteaux, dans ma ville, aucune tête ne doit dépasser la taille du Maire, talons y compris. Idem pour les capacités. Sinon, tout ce qui dépasse est cisaillé. Avec Marine Le Pen, il y a de la marge, elle ne fait pas 1,55m et ne craint pas le débat intellectuel. C’est, pour le coup, une différence de taille !

Tout le monde ne peut pas avoir fait HEC et l’ENA, mais pour autant, tous ceux qui ont fait de hautes études ne sont pas des carriéristes de facto. Et puis, c’est aussi médire de ceux qui n’ont pas fait de hautes études et oublier que l’intelligence, tout comme la bêtise ne sont pas liées au niveau des diplômes. Sinon, la France que nous laissent nos gouvernants actuels ne serait pas dans cet état.

En conclusion, je pense que tu t’es égaré mon cher Francis, et très honnêtement, j’eusse aimé que tu dises le contenu de nos débats, la richesse de nos échanges et les éclaircissements qui nous ont été donné. Cela au moins, aurait  eu le mérite de démontrer que le Front National débat en interne de sujet important, et non de donner l’impression négatif que tu donnes à l’ensemble du mouvement politique qui est le nôtre dans ta lettre ouverte au conférencier Monsieur de la Tocnaye, qui pour le coup, ne doit pas trop en comprendre l’objet.

Gérard Brazon (Le Blog)

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

ESSYLU 01/03/2015 10:48

Sur riposte laïque est parue une excellente réponse à cette diatribe de G. Brazon qui est par ailleurs un vrai patriote
Mais il semble avoir oublié que la critique est utile pour ouvrir les yeux sur la réalité
En effet MLP, qui confond autorité et autoritarisme, a pris la même orientation gauchissante que Sarko dont on connait les résultats
Et de plus à un moment où les français se réveillent et se débarrassent du formatage marxiste des dégénérés

ESSYLU 28/02/2015 22:43

F REGNIER A Parfaitement raison
Si les "préfets" de MLP ne craignaient pas de confier les candidatures aux départementales à des militants expérimentés et implantés localement, le FN serait à 40%
Seulement; comme MLP, les "prefets" craignent la concurrence des vrais militants, ils préfèrent les minets gauchistes parachutés et plus malléables