Honte aux musulmans danois: à Copenhague, affluence record d'hommages au tireur islamiste- De Mike Borowski.

Publié le 22 Février 2015

Souvent nos élites mondialisées nous vantent le modèle d’intégration des scandinaves, fait de progressisme, d’antiracisme, de communautarisation et de droit à la différence. Pour nos gouvernants c’est vers cette forme d’intégration que la France doit aller, car parait-il cela marche, tout le monde étant plus heureux. Immigrés, scandinaves tous vivraient main dans la main, dans le meilleur des mondes.

 

Pas de racisme, pas de conflit entre communautés, de l’entraide, de l’amour, du métissage en veux-tu en voilà, un multiculturalisme voulu et accepté par tous. C’est ce qu’on nous vend depuis tant d’année.

 

Seulement la réalité est tout autre, le multiculturalisme imposé est une plaie dans chaque pays où il est implanté. Cette « brésiliation » des sociétés européennes conduit à la violence et la haine des gens entre eux. A de rares exceptions près, les différentes ethniques engendrent la détestation des uns et des autres. On se hait car les différentes cultures si elles ne sont pas assimilés et donc dissoutes à celles du pays hôte ne peuvent pas cohabiter entre elles.

Il fût une époque en France où l’on imposait l’assimilation de gré ou de force, ceux qui ne l’acceptaient pas devaient partir. Nous l’avons abandonné pour prendre ce modèle scandinave lui-même calqué sur le modèle américain et cela au prétexte de modernité. Il est un échec cuisant, le parallèle peut-être fait avec ces attentats de Copenhague, où le tueur islamiste voit dans la population musulmane une adhésion sans limite. On glorifie un assassin tout simplement parce qu’il a tué au nom de sa religion des gens considérés comme mécréants. L’appartenance ethnique ou communautaire étant bien plus importante pour ces immigrés que l’appartenance au Danemark ou à la France.

Ca peut choquer les bien-pensants venant de leur bulle mais c’est une vérité. En France on s’identifie suivant la couleur de sa peau, son pays d’origine, ou la religion que l’on pratique, mais on ne se sent jamais français. Sauf lorsque la subvention étatique vient garnir les poches, mais ça c’est un autre débat.

On découvre donc que l’on a en son sein des millions de gens venus d’ailleurs qui veulent la mort pure et simple de l’occident, et malgré ces faits évidents on se voile la face au nom de nos idéologies qui nous précipiterons dans le précipice. L’immigration massive, subie et voulue par nos élites tuera la France comme le reste de l’Europe, elle la première, nous devons donc nous en débarrasser, et au plus vite. Tout en « désarabisant » ceux qui resteront. Ils devront abandonner religion et culture auquel cas la France et le reste de l’Europe doit leur être interdite. Seulement à l’instar des fédéralistes nous affirmant que l’Europe ne fonctionne pas car il n’y en a pas assez, nos élites mondialisées nous disent que l’intégration des immigrés est un échec car il n’y a pas encore assez d’immigrés. Cherchez l’erreur.

Mike Borowski de la Gauche m'a tuer

Honte aux musulmans danois: à Copenhague, affluence record d'hommages au tireur islamiste- De Mike Borowski.

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

ESSYLU 22/02/2015 17:56

"Pasd'amalgame" qu'ils disent les partis du système ( heureusement que Chauprade a sauvé l'honneur du FN)