Ces maires qui favorisent l’islam - Trop d’immigration, problème de l’islam… le sondage choc.

Publié le 10 Mars 2015

Par Valeurs Actuelles

 

Les idiots utiles de l’islamisme. On ne peut imaginer un maire plus engagé en faveur de sa grande mosquée...

Non seulement le maire de Bordeaux a concédé un bail emphytéotique à ce projet, mais il a acheté au préalable un terrain de 8 500 mètres carrés. Les protestations des riverains ont cependant conduit la Mairie à proposer, en octobre, un autre emplacement à la Fédération musulmane de la Gironde. Alain Juppé ne tarit pas d’éloges sur le futur recteur de la mosquée, Tareq Oubrou.

Ce théoricien de la “charia de minorité”, concept qui préconise l’allégeance aux lois sécularisées tant que les musulmans sont minoritaires, fait aujourd’hui figure de modéré, alors qu’au début des années 2000, il prônait encore l’instauration du califat ou le voile obligatoire. Surtout, il continue à se réclamer des Frères musulmans, dont les dirigeants internationaux prônent l’avènement de l’État islamique mondial. Ces mêmes Frères musulmans dont Alain Juppé, en 2011, avait rencontré des représentants au Caire, qui lui avaient semblé relever « d’un islam libéral et respectueux de la démocratie »

***************

Overdose. Selon l’enquête annuelle OpinionWay pour le centre de recherches de Sciences-Po (CEVIPOV), 69% des Français estiment qu’il y a trop d’immigrés. 50% sont pour le rétablissement de la peine de mort, et 59% d’entre-deux n’ont plus confiance en la politique.

Le sondage qui affole les bien-pensants

 L’esprit du 11 janvier aurait-il disparu plus tôt que prévu ? L'enquête annuelle d'OpinionWay pour le centre de recherches de Sciences Po ne donne pas raison aux ayatollahs de l’esprit Charlie.

Le baromètre de la confiance politique ne va pas faire plaisir aux bien-pensants. Initialement réalisé au mois de décembre dernier, le CEVIPOV a pris la décision de refaire l’enquête après les attentats. Et les résultats sont sans appel : à l’égard de la politique, 40% des personnes interrogées ressentent de la méfiance, 25% du dégoûtet 11% d’ennui. Pour 85% des sondés, «les responsables politiques ne se préoccupent pas de leur opinion».

69% des Français estiment qu’il y a trop d’immigrés. L’islam, une «religion négative» pour 7 Français sur 10

59% des personnes interrogées «n’ont ni confiance dans la droite ou dans la gauche pour gouverner le pays».

Pour 69% des interrogés, «il y a trop d’immigrés» (20 points de plus qu’en 2009), et «il faudrait rétablir la peine de mort» pour 50% des sondés (+18 points en cinq ans).

L’islam est une religion perçue négativement pour 69% des Français.

Pour 87% des sondés, «les Français juifs sont des Français comme les autres»Lorsqu’il s’agit des musulmans, ils ne sont plus que 68% à le penser

Les méfaits de la mondialisation sur notre territoire inquiète aussi les Français : pour un Français sur deux, «la France doit se protéger davantage du monde d'aujourd'hui». 50%, soit dix points de plus que l’enquête réalisée au mois de décembre dernier.

Dans le domaine scolaire, on est également loin de l’adhésion aux réformes proposées par les idéologues Hamon ou Belkacem, pourfendeuse de la théorie de genre et des ABCD de l’égalité en milieu scolaire : 64% des Français estiment que l’école doit «donner avant tout le sens de la discipline et de l'effort» au lieu de «former des gens à l'esprit critique» (35 %).

Enfin, voilà un chiffre qui rassure : 82% des sondés sont «fiers d’être français». Une hausse de dix points par rapport au mois de décembre.

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article