Des repris de justice osent donner des leçons d’honnêteté. Par Marie Larche

Publié le 19 Mars 2015

 

 

 

 

 
Cambadélis nous le dit avec gravité,   « aujourd’hui il y a  impunité pour le Front National » : on peut faire ce que l’on veut au Parlement européen en détournant des fonds pour financer l’ensemble de son appareil politique ».
 

 
Non  mais sans rire, vous parlez sérieusement Monsieur le premier Secrétaire du Parti Socialiste ?
Vous êtes peut-être devenu amnésique ?
Je me suis laissé dire que, en janvier 2000 vous aviez été condamné à 5 mois de prison avec sursis et 100000 francs d’amende(environ 15244 euros) d’amende par le tribunal correctionnel de Paris pour recel d’abus de biens sociaux dans l’affaire Agos(société gestionnaire de foyers de travailleurs immigrés) car vous aviez bénéficié d’un emploi fictif qui vous a rapporté plus de 442000 francs(soit 67382 euros.)
Je me suis laissé dire que vous aviez récidivé :vous êtes condamné le 2 juin 2006 à six mois de prison avec sursis et 20000 euros d’amende par la 11ème chambre correctionnelle du
tribunal de grande instance de Paris  , pour recel d’abus de confiance dans l’affaire de la MNEF. Vous n’étiez pourtant pas un « nécessiteux » puisque entre 1988 et 1993 vous étiez député dans la 20ème circonscription de Paris .
Si mes informations sont erronées, je vous en prie, faites m’en part ;je serai la première à battre ma coulpe et à me retourner contre ceux qui divulguent de tels mensonges !
Je sais , vous n’étiez pas le seul à avoir eu maille à partir avec la justice :au hasard Harlem Désir, condamné en 1998 à 18 mois de prison avec sursis et 30000 francs d’amende pour recel d’abus de biens sociaux.
Cela voudrait-il dire que pour être premier secrétaire du Parti  Socialiste, il faudrait  être passé par la case justice ?
Monsieur Cambadélis, un peu de retenue ; c’est vrai que lorsque vous intervenez à la télévision, vous avez du mal à retenir votre contentement de vous-même. Mais nous sommes nombreux à n’avoir pas perdu la mémoire : nous n’avons pas oublié les promesses du candidat Hollande, nous n’avons pas oublié votre passé .
Alors un peu de modestie, mais surtout un peu de courage pour analyser la montée du front national :Mitterrand, puis Jospin, puis Valls, Hollande et ….de nombreux  autres ténors du PS. Vous récoltez ce que vous avez semé par votre déni de réalité, votre autisme politique, votre manque de courage(vous n’avez pas voté la loi sur l’interdiction des signes religieux à l’école) .
Seuls vous intéressent les avantages (ô combien nombreux) qu’offre la vie des élus politiques !
Marie Larche
 
 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article