Fin du pétrole : Fin du soutien à l’Islam Par Albert Nollet

Publié le 24 Mars 2015

Barak Hussein Obama se prosterne devant le Roi d'Arabie Saoudite.

J’avais annoncé dans un article en ligne le 20 décembre 2014 pourquoi les pétro-monarchies ont mangé leur pain blanc.
Et bien, pour les sceptiques, je persiste et je signe, et voici quelques preuves de ce que j’avance.
Une fois n’est pas coutume, ce progrès qui mettra fin à l’hégémonie du pétrole viendra d’Israël, le pays de l’intelligence qui résiste vaillamment tel le village d’Astérix entouré des légions romaines, à l’Océan de pays d’Islam qui l’entourent.
Chacun sait que les problèmes liés aux appareils électriques, résident dans :
1) la capacité de stockage de l’énergie
2) le temps de recharge
3) la production d’électricité en quantité suffisante.
En effet, on constate tous les jours que de plus en plus de voitures électriques ou hybrides apparaissent, mais que le défaut principal de ces véhicules reste leur autonomie et le temps de charge.
Or, tous ces problèmes sont en voie de résolution rapide.
En ce qui concerne le temps de recharge des appareils électriques, une start up israélienne de nanotechnologies a résolu ce problème en permettant la recharge complète d’un téléphone mobile en 30 secondes ( !) et d’un véhicule électrique en cinq minutes pour 450 km d’autonomie.
Par conséquent c’est un des principaux problèmes et frein au développement du véhicule électrique qui est résolu.
Cette start up israélienne de 20 personnes pèsera bientôt plusieurs milliards de dollars et les premiers appareils utilisant cette technologie seront probablement sur le marché dans 4 à 5 ans (2 ans pour les smartphones).
Pensez-vous sérieusement que le monde va continuer à vouloir Boycotter Israël et se priver de ces merveilles pour les beaux yeux de l’Islam ou des palestiniens ?
En ce qui concerne la capacité des batteries, la progression d’autonomie avance rapidement.
La prochaine génération de Renault Zoe va doubler sa capacité en 2017, mais Renault a déjà planché sur des batteries de troisième génération qui ne doublent pas mais triplent les capacités des batteries….
Du coup, les batteries de seconde génération vont peut-être être zappées pour passer directement à celles de troisième génération….
Sans parler de Tesla, cette marque de voiture américaine qui n’a que quelques années d’existence et qui pèse déjà plus lourd en bourse que PSA…
Pensez-vous que les groupes BMW, Volkswagen, Porsche, Peugeot, Général Motors, Fiat, Honda, Toyota, Samsumg, etc. ainsi que les chinois vont rester inertes ? Surement pas, ils vont mettre tous leurs chercheurs et leurs intelligence sur ces technologies pour ne pas se laisser distancer, sans compter que les dirigeants de la Formule 1 ont enfin promu le mode de propulsion électrique et que là aussi, des dizaines des meilleurs ingénieurs du monde travaillent pour améliorer les performances et gagner la course.
En ce qui concerne la capacité de fabrication d’électricité, il y a bien sûr le nucléaire, qui, n’en déplaise aux écologistes, reste une solution d’avenir qui est propre.
Mais il y a surtout le développement de panneaux solaires de plus en plus performants, chaque année. Une équipe australienne arrive aujourd’hui à 40% d’efficacité.
Une autre équipe franco allemande de Veolia arrive à 44,7%.
Il n’y a aucun doute que cette capacité sera portée à 60% puis 80% puis 100% d’ici 3, 5, et 10 ans, voire avant.
Ford a déjà présenté une voiture électrique rechargeable à l’énergie solaire, ce qui fait que cette voiture, ne sera jamais en panne sèche…il suffira de la laisser dehors….
Bye bye les euros à la pompe….
Une fois toutes ces technologies cumulées, le cercle vertueux sera total, et cela arrivera plus vite que vous ne le pensez.
Si déjà on élimine les dépenses de pétrole pour les véhicules et les transports, cela fera déjà un sacré bénéfice que vous et moi sentirons directement dans nos portes monnaie.
Mais il reste les avions me direz-vous, qui consomment le plus de pétrole…
Figurez-vous qu’un avion consomme 1,7 tonne de carburant pour rouler de l’air d’embarquement à la piste d’atterrissage (la consommation en vol est beaucoup moins élevée).
Et bien ici encore, c’est une société Israélienne Israel Aerospace Industry, en coopération avec le groupe français TLD, Airbus et Siemens qui a résolu le problème, avec un robot tracteur pour avion électrique qui économise ce carburant. Si l’on compte 500 vols par jour et par aéroport, et que l’on multiplie cette économie par le nombre de jours dans le monde et le nombre d’aéroports dans le monde, faites le calcul vous-même pour savoir ce que cela représente….
Sur cette base pour un seul aéroport 500 x 1 ;7 x 365 jours = 310 250 tonnes de carburant sont économisées par an…
Sur le monde entier, ça fait….je vous laisse faire le calcul…
Vous me direz qu’il n’y a pas que le carburant pour aller de l’aire d’embarquement à la piste d’envol, il y a aussi le vol…
Et bien, il n’y a qu’à voir aujourd’hui ce que réalisent les suisses de Solar Impulse.
Bien entendu, même si l’on s’émerveille aujourd’hui de cette performance, on sait déjà que Solar Impulse sera vu dans 30 ans, comme on regarde aujourd’hui l’avion de Lindbergh comparé à un Airbus 380.
Vous me direz qu’il y a d’autres applications du pétrole, comme le plastique, les bitumeux etc….
Certes mais ici encore, la science va permettre de créer du pétrole synthétique à partir d’algues…
La conséquence politique sera nécessairement la suivante : fin du pétrole : fin du soutien débile à l’Islam.
Comme vous le constatez, c’est le monde occidental qui est à la source de tous ces progrès, et c’est pour ça que nous devons le préserver, face au monde islamique.
Par ailleurs, vous l’avez compris, toutes ces avancées techniques et technologiques sont la preuve que les Emirs qui soutiennent les Djihadistes ont du souci à se faire.
Entre temps, résistons.
Albert Nollet

 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Sodat chien 25/03/2015 17:07

Enfin des informations "rafraîchissantes". Résistons

Dot 24/03/2015 15:34

Cette photo est en effet choquante ! Il me semble qu'Obama s'incline pour lui baiser la main. De plus, on peut reconnaitre toutes les têtes de noeuds en arrière-plan qui attendent de recevoir leur grosse chaine en or massif et serties de diamants pour les épouses. Il y aurait des gisements de gaz en mer devant Gaza mais Israel refuse de la laisser entièrement à la Palestine et voudrait l'exploiter tout en reversant un pourcentage à la Palestine. Les chameliers du désert quant à eux peuvent profiter de leurs gisements pour une durée approximative de 30 ans avant qu'ils ne s'épuisent et qu'ils aillent camper dans leur Mercedes. Si vous avez une theorie occulte pourillustrer cette photo singulière, je suis preneuse.