LE CRASH DE L’AIRBUS A320 Ces possibles conséquences Par Nobeline.

Publié le 26 Mars 2015

Que de silence autour d’un crash d’avion sur le territoire français !

Tout, depuis le début des informations qui nous ont été données par les experts – anciens pilotes – prouve que l’attentat – voire, le suicide kamikaze – ne fait plus de doute.

 

Les trois pays qui sont impliqués, l’Espagne, la France et l’Allemagne gardent au secret les informations majeures. Pourquoi ? Parce qu’ils se serrent les coudes.

 

Comme pour le vol Air Algérie crashé au Mali, la France voudrait bien nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Souvenez-vous, on nous avait montré les débris d’un avion de ligne, un McDonnell Douglas MD-83, tenant dans un espace grand comme un pin’s.

 

Dans le crash de mardi, les premières images nous montrent un avion de deux tonnes, réduit en confettis, éparpillés dans la montagne. Les plus gros morceaux, selon les premières constatations, ne dépassent pas 1 mètre !

S’il ne s’est pas pulvérisé en vol, à basse altitude, comment expliquer que l’on ne nous montre pas de cratère à l’endroit où il aurait heurté la montagne à plus de 800 km/heure ?

 

Pensez-vous que la France et les deux autres pays impliqués veulent épargner les populations pour ne pas semer la terreur qu’elles pourraient ressentir à la vue de l’horreur ?

 

Pas vraiment. Soyons lucides.

 

Dimanche prochain - dans trois jours ! -  en France, le Parti socialiste et l’UMP vont affronter, au second tour de l’élection départementale, le premier parti de France, en l’occurrence le Front national, qui mène campagne contre l’immigration, les dangers de l’islamisme et la dhimmitude de nos gouvernants.

 

Ces politiques menteurs et corrompus, on l’a vu, ne peuvent pas se permettre de dévoiler la vérité sur le crash de cet avion. Pas aujourd’hui !

 

Si « l’attentat  kamikaze » - et donc islamiste,  était avéré, avant le second tour,  les Français pourraient être enclins à choisir le Front national qui ne cesse de dénoncer le laxisme des partis politiques qui nous ont gouvernés et celui qui nous gouverne maintenant, face à l’immigration islamique et des dangers qui nous guettent avec cette libre circulation voulue par les accords de  Schengen.

 

La conséquence de cet aveu, trop tôt dévoilé, provoquerait une déroute pour les partis « historiques » dans cette consultation électorale. Et ils refusent tout net de perdre ce qu’il leur reste de pouvoir.

 

Non, nous ne saurons pas avant lundi au plus tôt, ce qui est arrivé aux passagers de l’Airbus A320.

 

Nous aurons, d’abord, les résultats des départementales. Ensuite, on nous dira ce qui est arrivé, dans les Hautes Alpes françaises, à cet avion de ligne qui reliait l’Espagne à l’Allemagne en survolant le territoire français.

 

L’omerta règne, chez nos politiques français, à plus grande échelle que dans la mafia sicilienne.

Nobeline Nobel

********

   Ce qui a été révélé par le procureur de l'affaire est :

1/ le pilote s'est levé pour faire un tour dans l'avion confiant à son copilote les manettes de l'Airbus

2/ Juste après sa sortie, le copilote s'est enfermé

3/ il a amorcé une descente de son appareil.

4/ il a bloqué volontairement la porte d'accès au cockpit pour interdire l'entrée au pilote.

 Sur la radio "bien pensante" RMC et BFMTV, on parle du "suicide" du copilote. 

Un suicide curieux puisque le suicidaire tuent plus d'une centaine de personne avec lui. Pourtant, il n'était pas dépressif apparemment ! 

Eric Brunet nous annonce que le copilote est allemand. Ouf... il porte un nom et un prénom germanique. Imaginez qu'il se soit appelé Moustapha ! Pour le coup, la thèse du déséquilibré aurait pris de l'épaisseur. Nous sommes habitué désormais. Déséquilibré pour un islamiste, jeunes en mal de repères pour violeur, un pilleur de tombes et fasciste nauséabond pour un français de souche ! 

Mais attention messieurs les journalistes, il était peut-être converti. 

Ah non, bon sang, obligés à 5 jours du deuxième tour de revoir toute la copie et surtout de resortir les discours "padalmagame" et autres...

Dur, dur le journalisme de nos jours…

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Stiévenart Freddy 31/03/2015 09:52

Moi je pense que c'est la théorie du complot.
Je me demande quand même si c'est pas un coup du FN, ou alors du PS pour perdre moins de département.

Vidal-Cormary 29/03/2015 00:52

c'est exactement ce que j'ai écrit ce matin sur FB .....mais .....on ne m'a pas publié et on s'est empressé d'annuler mon écrit ....oh !....comment cela se fait-il ? ? ?

Pivoine 28/03/2015 16:33

Si les Français savent, après les départementales, que c'était un attentat islamiste, ça laisse le temps aux indécis de voter F.N. pour 2017 !

LA GAULOISE 27/03/2015 09:07

CROYEZ VOUS QU UN JOUR LES FRANCAIS REFUSERONT D ETRE PRIS ENCORE ET TOUJOURS POUR DES C--S ?