Christine Tasin condamnée pour islamophobie : Le Monde en flagrant délit de mensonge - Par Michel Kalidas

Publié le 18 Avril 2015

La presse écrite en général, les médias radios et télévisions de France ne sont plus ces lieux d'informations que vous achetiez en fonction de vos sentiments et vos idées.

Autrefois, on savait qu'en prenant tel ou tel autre journal, l'information étaient données en fonction de l'engagement politique de ces journaux. Lire Libération n'était pas innocent, cela indiquait votre tendance jeunes et engagés à gauche, voire extrême-gauche .

Le Monde c'était la gauche modérée, celle des lecteurs ayant un bon niveau d'instruction, ayant les moyens. Les députés lisaient le Monde sur les bancs de l'Assemblée Nationale, plus rarement le Figaro.

Le Figaro de droite qui a commencé à pivoter sur ces convictions dans les faits divers, puis peu à peu, s'est transformé en journal partisan et Chiraco-Sakozyste au détriment de la partialité.

C'étaient des journaux de débats politiques aussi, comme d'autres, comme les disparus comme le Matin de Paris, le Quotidien, etc. Chacun à sa manière inconfondable.

Le Monde n'est plus, il n'est plus ce qu'il était autrefois. 

Aujourd'hui, ces journaux et autres hebdomadaires comme l'Express, Le Point n'ont plus qu'une seule couleur: un rose insipide trempé par le politiquement correct, un bleu délavé de la bien pensance. Des écrits allant tous dans le même sens, la bien pensance, la mixité, le droit-de-l'hommisme, le métissage, l'immigration nécessaire, l'Europe indispensable, etc. 

Aujourd'hui, les journalistes ne sont plus ces hommes d'hier qui savaient dire et tenir et se battaient pour donner l'informations diverses,sans parler des ces journalistes d'avant guerre.

Prenons l'exemple de ce Monde, ce journal au service de la gauche.

 

Christine Tasin à Belfort

Sur le site du Monde de ce jour, figure une étude intitulée « L’islamophobie est-elle punie par la loi? »
En lisant le contenu de ce papier, je suis tombé sur le paragraphe suivant:
A titre d’exemple, le 15 octobre 2013, Christine Tasin, présidente de l’association /« Résistance républicaine »/ et collaboratrice du site Riposte laïque (proche des identitaires d’extrême droite
installé pour le sacrifice rituel de l’Aïd-el-Kébir à Belfort : « /Oui, je suis islamophobe, et alors ? La haine de l’islam, j’en suis fière.
L’islam est une saloperie (…), c’est un danger pour la France. » /Le parquet de Belfort avait estimé que ses mots étaient/ « de nature à susciter le rejet des musulmans en les désignant comme un danger pour la France ». /La militante islamophobe avait ainsi été condamnée pour/ « incitation à la haine raciale ».//
Ce que Le Monde omet par contre de dire, c’est que Christine Tasin a été relaxée en appel pour ces faits. Voilà donc un flagrant délit de désinformation, complété par un second lorsque Le Monde déclare que Christine Tasin est proche des milieux identitaires.
Michel Kalidas

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article