Communiqué de Marine Le Pen sur le rapport de la cour des comptes.

Publié le 15 Avril 2015

Dans un rapport publié par la presse, la Cour des comptes rend ses conclusions sur la gestion désastreuse du droit d’asile en France aussi bien sous les mandats Sarkozy que Hollande, confirmant l’ensemble des analyses faites par le Front National depuis des années.

Par Marine Le Pen

Ce rapport révèle le coût mirobolant de l’asile pour notre pays : plus de 2 milliards d’euros par an, pour des flux chaque année plus importants et toujours moins maîtrisés, 99% des demandeurs d’asile déboutés restant sur le territoire !

Au coût des nouveaux arrivants s’ajoute donc celui des anciens qui ne sont pas expulsés alors qu’ils font l’objet d’une obligation de quitter le territoire.

L’asile est devenu un droit totalement dévoyé, très loin de sa philosophie d’origine et constitue une filière à part entière de l’immigration massive. Les gouvernements successifs, de l’UMP comme du PS, mentent effrontément sur l’ampleur du phénomène et portent une responsabilité très lourde dans ce qui s’apparente plus que jamais à une submersion migratoire.

La France, contrainte par les règles européennes de régler l’intégralité les dépenses des demandeurs d’asile (logement, soins, allocations journalières), doit désormais prendre les décisions qui s’imposent au risque d’une asphyxie générale de son système d’accueil.

Le Front National demande que la France dénonce immédiatement les règles européennes sur l’asile, et déclare un moratoire en gelant toute nouvelle demande le temps de revenir aux sources de ce qu’est l’asile, avec des chiffres infiniment plus restreints.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article