Islam, prophète auto-proclamé, idéologie totalitaire, guerre, pillage, razzia, viols

Publié le 16 Avril 2015

 Blog des ex-musulmans

"Contrairement à ce que veulent nous faire croire les zélateurs de cette "religion" et leurs "idiots utiles" l'islam est avant tout une IDEOLOGIE TOTALITAIRE et agressive utilisée par son prophète auto-proclamé pour soumettre les hommes à son autorité, en faisant du BUTIN sa source légitime de revenu ainsi qu'un moyen de recruter des adeptes attirés par l'appât du gain.
Non seulement le CORAN fait de la GUERRE TOTALE une OBLIGATION impérative comme on peut le constater dans la SOURATE IX surnommée "La sourate de l'épée" (tout un programme) et rappelée dans de nombreuses autres sourates, la plupart de l'époque médinoise, mais la SÎRA (la vie de Mahomet rapportée par ses proches) confirme cette obligation guerrière en montrant comment le prophète de l'islam a combattu par tous moyens tous ceux qu'il qualifiait d'infidèles, depuis l'hégire jusqu'à sa mort, attaquant les "riches caravanes" marchandes de La Mecque et expulsant les juifs de leurs oasis pour s'emparer de leurs biens.
" Le Messager de Dieu réunit ses compagnons et leur dit :
- Cette caravane est chargée de toutes les RICHESSES de Quraysh (La Mecque) ATTAQUONS la en espérant que Dieu nous accorde la victoire.
A ces paroles, certains musulmans se déclarèrent prêts à partir, mais d'autres, pourtant proches du Prophète désapprouvèrent l'expédition, peu désireux de participer à une bataille inspirée par le BUTIN plutôt que par la foi."
Les attaques musulmanes étaient suivies, la plupart du temps de PILLAGE, de prises d'otages contre rançon, de meurtres et de viols collectifs comme à Hunayn :
" Le Messager de Dieu ordonna qu'on assemblât tout le BUTIN dans un seul lieu. Les captives et le bétail furent réunis dans le même enclos. Les musulmans se ruèrent sur les femmes. Ne voulant pas de celles qui étaient mariées, ils demandèrent au Messager de Dieu (qui assiste au spectacle comment procéder. Il leur répondit :
- Ne prenez pas de femme enceinte avant qu'elle ait enfanté, ni d'autre femme avant qu'elle ait eu le sang menstruel."
Quant à l'INTERPRETATION des versets coraniques, qui d'autre que celui qui a récité le Coran est le plus qualifié pour INTERPRETER ses paroles ? Lui qui a rétabli la peine de LAPIDATION à Médine, alors que le Coran ne prévoyait en matière d'adultère que la lapidation et l'enfermement et que les juifs de cette ville avait abandonné cette pratique, la jugeant trop cruelle, pourtant prévue dans la loi mosaïque.
Quel âge, sans doute 9 ans, l'âge d'Aïcha lorsque le "Beau Modèle" de l'islam (Mahomet) décida de consommer complètement le mariage avec la fillette qu'il avait épousée alors qu'elle avait 6 ans, la préférant à ses soeurs plus âgées que lui proposait leur mère. Et comment trier dans la "ruée" les fillettes nubiles des autres.
Et il s'agit là de FAITS HISTORIQUES INCONTESTABLES rapportés par les PROCHES du prophète de l'islam, témoins des évènements,TOUS MUSULMANS convaincus et reconnus comme tels par l'ensemble de la communauté que l'on peut lire dans "AL SÎRA" (traduction de Mahmoud Hussein, agréé par le Conseil Français du Culte Musulman. Edit.Grasset).
Pour les musulmans, le CORAN n'est-il pas la parole même de Dieu transmis par leur prophète considéré comme le meilleur des hommes ?
Comme le résume l'Historien Tunisien Hichem Djaït, Professeur émérite à l'Université de Tunis :
"La cause primordiale de la conquête musulmane est donc l'existence d'une MACHINE DE GUERRE fondée par le Prophète, perfectionnée par ses successeurs et qui avait vocation à l'expansion indéfinie. Cette machine de guerre n'a pu se créer et s'étendre qu'en se fondant sur l'appétit de BUTIN de cercles de plus en plus élargis d'Arabes." ( LA GRANDE DISCORDE - Religion et Politique dans l'islam des origines - Ed. Folio Histoire). "

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article