L'islamogauchiste existe - Par Causeur

Publié le 8 Avril 2015

Les liens étroits entre l'islam et la gauche sont bien réels. Encore plus fort entre l'islam et les extrêmes gauches. Ce besoin de néant est chez les gauchistes une tendance éternelle, un besoin viscéral.
Cette gauche déteste la France, les Français, la Nation et le drapeau. Elle déteste l'argent mais ne crache pas dessus toute de même.
Elle ne supporte pas les futilités mais fait la fête. Même dans une grotte de type Lascaux, cette gauche a dû s'étriper avec le peintre.
Cette gauche ne construit rien, elle détruit tout en permanence. Cela va de l'abri-bus à la société forcément bourgeoise. Alors les salafistes, ça la fait bander cette putain de gauche ! Elle aime le barbu la garce, un barbu qui la déteste ? Oh j'aime dit-elle ! Masochiste en diable, tarée, elle aime se faire baffer, se mettre à genoux, et même faire sa prière si cela peut emmerder les parents, la société.
Cette gauche de branleurs à deux sous est une tête à claque. Comme elle n'a pas de cerveaux, cela ne risque rien. Elle aime pas les juifs, se déclare antisioniste mais surtout pas ouvertement antisémite. Elle a des pudeurs de chochotes. Elle préfère le hamas qui pue la mort à Israël qui batît.
Cette gauche est islamophile parce qu'elle aime les machos. Elle n'aime pas dieu mais adore Allah parce qu'il aime bien la soumission de l'humanité.
Bref, de parfaits petits cons qui se mettront à collaborer au grand soir islamique comme d'autres avant eux avec les nazis. 
Gérard Brazon
****************
L’appel à tenir meeting « contre l’islamophobie et les dérives sécuritaires », signé par 88 associations (et relayé par Mediapart) a été entendu. La salle est pleine à craquer, le public, jeune, plutôt éduqué. Des keffiehs, beaucoup de femmes voilées, et quelques tee-shirts « Va t’faire intégrer » ou « Free Palestine » (le rapport est évident). Toute la crème de l’islamo-gauchisme est là. Côté islamo, l’UOIF (Union des organisations islamiques de France), Oumma.com, le collectif Mamans toutes égales et, bien sûr, le CCIF (Comité contre l’islamophobie en France).
Côté gauchiste : le NPA, Attac, le Syndicat de la magistrature, Alain Gresh du Monde diplo, l’Union juive française pour la paix.
Le lien entre les deux, c’est le Parti des indigènes de la République, qui préside en sous-main la soirée. (Ce parti dont la Présidente traite les blancs de souschiens. ndlr Gérard Brazon)
Certains habitués de la cause ont fait faux bond. EELV, signataire de l’appel, s’est décommandé au dernier moment. Caroline De Haas, d’Osez le féminisme, a expliqué sur Mediapart qu’elle ne manifesterait pas contre l’islamophobie « avec des organisations sexistes et homophobes [1. Notons cette délicieuse entrée en matière pleine de lucidité précautionneuse : « J’ai vraiment hésité à écrire ce billet. Une militante féministe blanche, issu d’un milieu bourgeois, qui critique un meeting contre l’islamophobie, je vois bien l'écueil. »]» – si elles étaient seulement antisémites ça irait ? Non pas qu’elle ait brutalement découvert la complexité du réel : elle ne reproche pas à l’UOIF sa défense acharnée du port de la burqa ou sa proximité avec des intégristes peu soucieux des droits des femmes, mais de s’opposer à l’avortement et, surtout, crime inexpiable, d’avoir soutenu La Manif pour tous, autrement dit de frayer avec Frigide Barjot, franchement libertaire à côté de Ramadan.
Ce sont sans doute les contradictions internes de l’intersectionnalité, baratin sociologique qui préconise la convergence des luttes de tous les dominés (homos, femmes, immigrés, et autres queers) contre le mâle blanc occidental.
Une des organisatrices du meeting s’agace des délicatesses de ces « pseudo-féministes » : « On demande toujours aux musulmans d’être irréprochables. » Argument ressassé : nous ne pouvons pas être coupables, puisque nous sommes victimes.

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Pivoine 12/04/2015 16:36

Il y a environ un mois, au journal d'Arte, un politologue avait parlé de l'attrait que l'extrême gauche éprouvait pour les islamistes. Cela dit, Riposte Laïque avait développé le sujet bien avant. C'est la gauchiasse dans son ensemble qui est dangereuse, et à tous les niveaux. Partout où elle a gouverné, elle a ruiné l'économie, favorisé la criminalité, etc... Elle qui se dit laïque est fascinée par la pire des dictatures, car d'inspiration prétendue divine. Allez comprendre !