La manipulation des jeunes à travers la télévision. Par Gérard Brazon

Publié le 22 Avril 2015

La télévision aurait pu être un outil formidable pour l'instruction des peuples, pour la formation, pour l'éducation !

La télévision est devenue une arme de propagande. Pouvions-nous l'éviter ? Probablement pas. 

Il n'en reste pas moins que les parents qui allument la télévision à 7h du matin pour leurs enfants pendant qu'eux se préparent pour aller au boulot ne réalisent pas les dégâts qu'ils font sans doute à des enfants aux cerveaux curieux mais sans filtre. 

Les enfants sont des éponges. Ils ne connaissent pas le second degré. Les producteurs le savent, les politiques le savent également. 

Si les parents ne surveillent pas où sont dans l'incapacité de lire entre les lignes, de comprendre les messages de type "droit-de-l' hommisme", bien-pensant du "vivre ensemble", du droit à la différence, du multiculturalisme, de la mixité et autres expressions de cette socia-lie médiatique, si ces parents sont dans l'impossibilité de les accompagner, et de traduire aux enfants, alors il y a fort à parier que leurs enfants seront bien plus du modèle éducatif qu'ils auraient aimé donner à ceux-ci.

Il y a moult téléfilms, qui véhiculent les messages des "genders", de l'immigration richesse de la France, du partage aux autres mais pas pour soi, du complexe d'être blanc, d'être français, etc. 

Il n'y a plus de téléfilms désormais, qui ne diffusent pas sur nos télévisions, sans que l'un des personnages ne soit un homosexuel subissant les affres de notre vilaine société bourgeoise, comme si cette population représentait la moitié des affaires d'agressions dans notre pays. Il m'étonnerait que l'on puisse d'ailleurs les vendre à l'exportation dans les pays musulmans.

Bourrage de crâne et manipulation des esprits.

Prenons par exemple la soupe de "Elle n'est pas belle la vie" sur France 3 ! Là, c'est tout simplement tourné vers l'islamisation. Allah sur nos télévisions publiques et laïques aux frais des contribuables. Normal en socia-lie.

Le plus dangereux est, que cette série est tournée vers des esprits par définition fragile: l'adolescent.

Gérard Brazon

 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Gerard Brazon 26/04/2015 09:55

C'est tout le paradoxe de la stupidité infinie de cette socia-lie. C'esr incompatible mais... c'est "droit-de-l'hommiste".
Gérard

Parvati 25/04/2015 17:36

Il y a quand même des contradictions dans ce feuilleton fleuve : d'un côté on fait la promotion de l'homosexualité, et de l'autre l'islam...