Les immigrés colonisateurs demandent le départ des Français de France. Par Mike Borowski

Publié le 27 Avril 2015

Préventivement à cet article, je trouve déplorable que certains fassent des réflexions sur la légitimité ou non des européens vivant en France, nés en France. je n'ai pour ma part, aucun problême avec les descendants de Polonais, d'Hongrois, d'Autrichiens, d'Anglais, d'Allemands, d'Italiens, d'Espagnols, de Portugais, etc.
Nous partageons tous, à des degrés différents le même terreau, la même base culturelle. C'en est bien différent des immigrés qui envahissent par bateaux entiers nos terres et dont nous savons par expérience, que jamais ils ne s'adapteront et s'intégrerons dans notre espace culturel.
Ils ne sont pas "cette petite minorité" dont parlait De Gaulle. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religions chrétienne
Ils sont en devenir, une immense majorité qui à terme, provoquera un conflit de type libanais. Alors cessons ces réflexions imbéciles et serrons les coudes. C'est de notre culture qu'il s'agit. De notre avenir, de celui de nos enfants.
Gérard Brazon

Pour " La Gauche m'a tuer"

Parfois des lecteurs souvent de gauche m’écrivent pour me dire qu’étant d’origine étrangère je n’ai aucune légitimité à parler de la France, de la nation et ainsi d’avoir un discours nationaliste. Ils ont peut-être raison, ma 1ère nationalité était polonaise et contrairement à nombre de maghrébins ou d’africains qui ont le culot d’énoncer face à des Français de souche qu’ils sont plus nationaux qu’eux, j’admets un déficit de sang hexagonal. Malgré tout j’ai passé ma vie sur ce sol, et comme j’enrage de le voir décliner j’apporterai ma pierre pour que celui-ci reprenne la grandeur et la magnificence qu’il n’aurait jamais dû quitter.

Deux point engendrent le déclin Français, d’abord une idéologie progressiste, socialisante, antiraciste mais de ça j’en reparlerai sur d’autres articles, le deuxième point me paraissant essentiel et participant à la dérive totale de notre pays est l’immigration massive. Souvent j’explique ces méfaits par les changements culturels que cela engendre, par les coûts économiques, éducatifs etc. Mais un point est rarement abordé par nos sociologues, c’est la volonté de nos primo-arrivant de prendre le pouvoir en France. Se sentant humilier par les colonisations passées, il existe une volonté de vengeance à l’égard de l’homme blanc. Il fût un temps où l’immigré venait sur la pointe des pieds en France, cherchant à s’assimiler à l’autochtone admiré. Aujourd’hui, l’objectif est de peupler le pays jusqu’à qu’il n’y est plus aucune trace de l’indigène de France, celui-ci est considéré comme le nouveau mal puisque coupable des grandes atrocités de l’Histoire comme l’esclavage, la colonisation ou la collaboration.

J’en veux pour preuve, Mme Fatou Diome sociologue de l’anti-France invité à France 3 annonçait « vous ne resterez pas comme des poissions rouge dans la forteresse européenne. L’Europe ne sera plus jamais épargnée. Alors trouvons une solution collective ou bien déménagez d’Europe parce que j’ai l’intention de rester. »

Il faut s’imposer, imposer l’étranger et bouter l’autochtone de chez lui, l’objectif est clair, il est avoué, il n’avance même plus masquer. Au grand dam de la France éternelle.

Les immigrés colonisateurs demandent le départ des Français de France. Par Mike Borowski

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

dom77 27/04/2015 20:25

Et ben oui ma belle mais fais attention Marine arrive !!!!