Les véritables raisons du refus de la proportionelle par l'UMP et le PS.

Publié le 10 Avril 2015

Les régionales sont annoncées comme une grande victoire du Front National.  Voici en image une carte qui démontre le résultats des départementales si elles avaient été à la proportionnelle.
 
La pression qui s'exerce aujourd'hui a, à mon avis un but simple: interdire au FN son imposition dans le jeu politique. Alors évidemment, et en espérant que la raison dominera dans les instances du FN, on peut mieux comprendre que tout sera fait pour réduire le positionnement de ce parti politique en agitant le landerneau politicien et en allumant le feu de çi de là et en allant chercher les allumettes.
 
Nous avons encore pu le constater aujourd'hui sur RMC, dans l'émission de Jean Jacques Bourdin, qui semble en ce moment donner des gages à Canteloup qui lui reprochait d'inviter trop souvent les cadres du FN, il y a eu encore des dénonciations pour salir les candidats aux départementales.
Pour des gens qui parlent des listes de l'horreur rappelant les "heures sombres", on peut s'étonner de ces manières de balancer des noms sur les antennes.  
Est-ce que Monsieur Thomas Guénolé sera ravi si un des candidat qu'ils dénoncent, se fait agresser, voire blesser gravement dans la rue de sa ville par un Raoul Vilain de passage ?
Présentera-t-il des excuses pour ces dénonciations publiques ? 
Je lui rappelle régulièrement sur twitter qu'il m'a sali sur Marianne en tentant de m'imputer un article que ne m'appartenait pas et qui avait le mérite pour lui, d'être quelque peu antisémite. Pas de réponse. Pas d'excuses.
Moi qui d'habitude me fait traiter de sioniste. Imaginez le sérieux de ce journaliste. 
 
On peut donc se demander, s'il faut croire ce que disent ces pisseurs de copies lorsqu'ils parlent du FN. Prudence chers lecteurs, et passez-vous le mot. La guerre médiatique contre le FN a pris une tournure bien vilaine et si peu démocratique.
 
Au nom de la liberté bien sûr ! Parce que la vérité, tout le monde s'en fout dans ces médias.
 
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Orpel 11/04/2015 12:03

Quoi que pourra faire ou dire le Front National il ne sera jamais admis...

Ni par le système dont il est la principale victime, ni par la classe politique vendue au mondialisme...

Ce qui est reproché au FN en réalité, n'est ni une pseudo xénophobie ou un éventuel racisme, ni le pétainisme ou je ne sais quel autre délire, mais bien de défendre les intérêts supérieurs de la France et des français...

Vouloir que le peuple soit gouverné par et pour le peuple, voilà le "crime" impardonnable...

Et à un moment où toutes nos libertés de peuple souverain nous ont été confisquées par Bruxelles, vouloir recouvrer notre souveraineté nationale, est considéré comme une atteinte grave à la mondialisation et à l'intégrité de l'Union Européenne...

Voilà : lorsqu'on a compris tout cela, le reste suit tout seul...

D'ailleurs dans un avenir proche (en tout cas avant 2017) cela ne m'étonnerait même pas que Bruxelles essaye de faire condamner le Front National pour atteinte à l'intégrité et à l'unité de l'Union Européenne...

Orpel 11/04/2015 11:59

Si nous étions réellement en démocratie, ça ce serait...
Pour le peuple, par le peuple et avec le peuple...
Aujourd'hui, l’ennemie, ce sont bien les gouvernants, qui depuis 42 ans, sont aux ordres de la finance...