Justice : les scandales autour des fils Touraine et Taubira

Publié le 26 Juillet 2015

Un article qui date de septembre 2013, soit à peine 2 ans. Oublier la plupart du temps par les médias qui jamais ne font de rappel contrairement à d'autres.
 
Alors, en ces temps où la justice laxiste est la norme, le pardon aux délinquant la règle, la prison pour ceux qui se défendent, il me semble bon de se souvenir que pour certains, la justice est à plusieurs niveaux. Suivant que vous soyez puissants ou misérables...
Gérard Brazon
**********
 
Alors que les journalistes ont du mal à passer sous silence l’incarcération pour « extorsion de fonds » et « séquestration », du fils de Marisol Touraine, ministre de la Santé, Valeurs actuelles vient de sortir un document selon lequel Christiane Taubira, ministre de la Justice, avait fait pression en 2001 afin de faire annuler la condamnation de son fils pour complicité de vol.
Après les fils de Trierweiler et de Fabius, on commence à comprendre pourquoi les socialistes sont si laxistes.
 
Flingue sur la tempe et petit mot d’excuse
On apprend cette semaine avec stupeur que le fils de Marisol Touraine vient d’être mis en prison pour des faits qui se sont déroulés en 2011. Âgé de 19 ans, le garçon et un ami étaient entrés armés chez une vieille dame de 60 ans à qui ils avaient fini par voler 990 euros, après que l’un ait tenté d’utiliser sa carte bancaire dans un distributeur pendant que l’autre la tenait prisonnière chez elle.
«Ils voulaient aussi m’attacher les mains. Ils m’ont demandé ma carte bancaire. Je leur ai donné le code mais je me suis trompée, sous le coup de l’émotion. L’un d’entre eux est parti à la Poste pour faire un retrait au distributeur. Pendant ce temps-là, son complice me pointait le canon de son arme sur la tempe… Quand il a fini par revenir, il n’était pas très content parce que ça n’avait pas marché. Je leur ai alors dit que j’avais un peu d’argent chez moi, puis ils sont partis», a expliqué la victime du fils d’un membre de notre gouvernement socialiste.
 
Lors de son procès, le fils de Marisol Touraine a expliqué avoir commis ce braquage car il avait une dette à rembourser. Une déclaration étonnante de la part du fils d’une ministre socialiste soumise à l’ISF…
Le bébé socialiste a été incarcéré au début du mois à la prison de la Santé. Il devrait purger une peine de 3 ans ferme. Autrement dit, c’est bien dommage pour lui : si la loi Taubrira était passée plus tôt, il aurait pu rentrer chez lui ! Mais on ne s’inquiète pas pour lui, on imagine qu’il fera un bon ministre pour le second quinquennat de François Hollande, quand Cahuzac sera ministre des Finances et DSK premier ministre… Il semble avoir le profil.
 
Taubira voulait la Justice pour tous (mais surtout pour elle)
Parallèlement, le journal Valeurs actuelles sortait cette semaine un document bien plus gênant pour le pouvoir socialiste (après tout, Marisol Touraine n’est coupable d’aucun crime, si ce n’est d’avoir délaissé son fiston pour sa carrière, comme tous les professionnels de la politique le font). A moins que le gouvernement ne parvienne à étouffer l’affaire et à faire taire ses militants journalistes…
On y apprend déjà que le fils de l’idole des députés socialistes a également été condamné par la justice française (est-ce pour cela qu’elle hait tant notre beau pays ?) pour complicité de vol.
 
Le document daté du 5 février 2001, est adressé à celle qui était alors la ministre de la justice, Marylise Lebranchu (désormais ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique, et oui, le monde est petit dans la mafia socialiste !). Christiane Taubira y demande une « annulation » de la condamnation en expliquant qu’à « chaque fois qu’il subit un contrôle d’identité, la consultation du fichier provoque sa conduite au commissariat. »
 
Comment appelle-t-on déjà une tentative d’intimidation de la justice par le pouvoir législatif ? Un régime totalitaire ? Elle en rêvait donc déjà en 2001 !
Déjà, un élu de la république qui utilise ses fonctions électives pour servir les intérêts de l’un des membres de sa famille, cela devrait être (et est peut-être ?) condamné par la loi. Surtout, une telle affaire devrait impliquer directement la démission de la ministre…qui plus est de la Garde de sceaux, censée veiller sur l’indépendance de la justice française ! C’est donc cela leur politique morale, les élus qui négocient des suppressions de peines pour leurs enfants ?
Les journalistes de Valeurs actuelles ne peuvent pas dire si la demande honteuse de Taubira avait été acceptée, mais on ne doute pas que dans toutes les rédactions de France, les journalistes feront leur travail pour savoir si la condamnation a bien été arbitrairement annulée par un pouvoir socialiste déjà totalitaire.(Sourire)
 
Valeurs et socialisme
En plus de l’abus de position et de l’entrave à la justice scandaleux de la part de Christiane Taubira, ces épisodes posent évidemment la question du laxisme des socialistes : s’ils font preuve d’autant de fermeté à la maison qu’avec les délinquants, pas étonnant que leurs enfants deviennent des criminels ! Les socialistes sont encore plus déconnectés des réalités que ce qu’on pouvait penser… comme si une lettre d’excuse pouvait faire oublier le traumatisme de s’être fait poser une arme sur la tempe dans son propre domicile…
C’est comme ça qu’on règle les crimes dans la vision bisounours des socialistes, en écrivant un mot d’excuse ? Bonne idée Marisol : au lieu de mettre les tueurs et violeurs en prison, si on leur demandait d’écrire un petite lettre à leur victime, cela désengorgerait les prisons !
En tous cas, on comprend mieux pourquoi ils tiennent à tout prix à faire passer cette loi en faveur des délinquants et des criminels sur les peines de substitutions qui permettront aux personnes condamnées à des peines inférieures à 5 ans de ne pas aller en prison. Cela leur permettra de garder leurs enfants plus longtemps à la maison…
Plus sérieusement, ces deux épisodes (entre autres) montrent surtout les problème d’éducation de ces bobos post-soixante-huitards, pour qui l’autorité et la norme sont ringardes. On voit ces enfants qui sont perdus car on refuse de leur donner le moindre cadre. Issus de couples divorcés, sans pouvoir se trouver d’identité, puisque leurs parents leur ont également appris le mépris de leur propre pays, ces gosses des familles modernes déstructurées sont perdus, ils finissent inéluctablement par sombrer.
A force de vouloir jouir sans entrave, comment les socialistes et autres gauchistes peuvent-ils s’étonner que leurs enfants veuillent en faire de même ? Comment éduquer des jeunes sans leur fixer de limite, sans leur donner de punition ?
Finalement, ces affaires sont intimement liées à l’angélisme socialiste dont va découler la loi Taubira sur les peine probatoires. Certes, les socialistes sont les premières victimes de leur idéologie inepte, mais ils pourraient tout de même comprendre que si l’impunité ne fonctionne pas dans leurs foyers privilégiés, elle aura du mal à passer dans les quartiers sensibles…
Plus de morale, plus de famille, plus de norme, plus de respect, bienvenus au pays de la gauche française, la plus sectaire et dangereuse au monde (l’Histoire l’a prouvé et le prouve encore chaque jour) !
Des gens qui ne savent pas tenir leurs enfants peuvent-ils tenir le pays ? La réponse est dans le bilan du gouvernement…

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

leroy 28/07/2015 11:53

des drôles de mères de famille ! taubira touraine devraient être éjectées de leur siège depuis longtemps ! dans ce gouvernement ce n'est que des corrompus et en plus leurs enfants ! bel exemple pour la France !