L’Australie gronde contre son islamisation - Par Gérard Brazon

Publié le 21 Juillet 2015

En Australie, l’organisation « Reclaim Australia » a organisé dimanche 19 juillet des manifestations anti-islam dans les grandes villes australiennes. C’est donc des milliers de personnes qui ont manifesté contre l’islam dimanche dernier.

Nous ne sommes pas seuls dans notre inquiétude face à un islam conquérant. Mais les réponses ne sont pas identiques. Là où nos gouvernements insultent, agressent en justice la liberté d’expression et les associations qui luttent contre l’islam, là où ces gouvernements favorisent l’islamisation de notre pays, le gouvernement australien autorise et laisse s’exprimer la sacro-sainte liberté de s’exprimer. En France, l’information est tuée dans l’œuf, elle n’est jamais reliée par nos médias et toutes nos manifestations font l’objet de tracasseries administratives ou d’interdits divers et variés. À tel point qu’en général, peu de Français sont informés véritablement, et ceux qui le sont par l’intermédiaire des réseaux sociaux se mobilisent, mais… craignent de se retrouver avec une interdiction, particulièrement ceux de nos belles provinces qui ont investi leurs deniers pour venir battre les pavés de la capitale.

En Australie, les manifestations ont du succès alors même que ce pays ne vit pas comme nous l’invasion par l’islam et les récurrentes revendications qui finissent par énerver les plus calmes d’entre nous.

Dans ses communiqués de presse, l’organisation, constituée en communauté à travers toute l’Australie grâce aux réseaux sociaux, affirme ne pas être « un groupe raciste, ni des néonazis, ni des partisans de la suprématie blanche mais être de simples patriotes qui aiment leur pays et soutiennent leurs droits, leurs valeurs et leurs modes de vie ».

Tout comme en France, l’excuse à donner est obligatoire, la justification est la norme. Réflexe quasi pavlovien ! Nous sommes obligé de passer par un discours à clef. Nous manifestons mais nous vous prions de croire que nous ne sommes pas racistes et autres balivernes ! Rappelons que l’islam n’est pas une race, n’en déplaise aux bobos républicains et autres PS et gauchistes attardés.

La critique est rude chez nos adversaires pro islam, voyant dans l’islam une chance au pire, une religion comme une autre, au mieux. L’attaque ne fait pas dans le détail. Le point Godwin n’est jamais bien loin et le travail de sape des organisations internationales islamistes fait son travail de démolition des remparts nationaux et culturels, au nom du multiculturalisme. L’idée étant de toujours présenter l’islam comme une race et de présenter les musulmans comme des victimes.

Ce souci victimaire est dans tous les pays occidentaux. Nous avons été tellement complexés par nos gentils profs gauchistes sur l’histoire de nos nations, de nos gloires nationales, toutes transformées en horribles conquêtes saignantes et liberticides, sans que rien en face ne vienne remettre les pendules à l’heure. Les peuples n’osent plus trop se revendiquer. La confusion est reine.

Esclavage et colonisation  sont les deux mamelles de cette destruction de notre civilisation. A contrario, vous êtes priés de ne pas dire un mot sur les 14 siècles d’esclavage arabo-musulman sur toutes les terres d’Afrique et d’ailleurs, à travers les razzias sur les côtes européennes. Sans compter l’exploitation esclavagiste de la traite des blancs et singulièrement blanche par les Turcs ottomans dans le Caucase. Il parait que cela pourrait traumatiser nos jeunes arabes qui ont déjà tellement de mal à s’insérer dans notre société. (Dixit la ministre Taubira)

L’Australie n’échappe pas à ce phénomène de réécriture qui semble avoir été institué à l’échelle de la planète. Les Australiens sont renvoyés aux aborigènes, à la colonisation de leur état par leurs ancêtres bagnards, jusqu’aux empoisonnements dit-on des derniers Tasmaniens, etc. D’où des réactions du personnel politique qui nous font du RPS de chez nous: À Mackay (nord-est), le député George Christensen, de Dawson (Queensland) pour le parti national libéral (parti conservateur LNP, dans la majorité), s’est adressé aux manifestants anti-islam pour leur apporter son soutien, tout en déplorant la présence « attristante » de néonazisdans les défilés de Sydney et de Melbourne.

Car comme chez nous, les nazis sont une obsession des politiques. Voilà 71 ans qu’Hitler est mort, que la guerre est finie, la débâcle nazie heureusement consommée, et dans un pays comme l’Australie, aussi éloigné des lieux des combats, les nazis font encore l’objet d’une attention des politiciens australiens. Pourtant, géographiquement, l’URSS de Staline et ses Goulags sont proches ! Idem pour les crimes de Mao est ses millions de victimes, mais… c’est l’Allemagne nazie qui reste la référence obligée de la cruauté. Je me demande si en Indonésie, pays proche de l’Australie, pays en majorité musulmane, ce sont les mêmes références. Je pense que non et je crois même que ce sont les Japonais. Mais après tout…

Il n’en reste pas moins que l’islam pose un problème partout où il cherche à s’implanter. Autrefois, c’était à coup de cavaleries, de cimeterres, de conversions obligatoires et de meurtres en série. C’est 80 millions d’Hindous qui périrent sous les coups des conquérants mahométans.

Aujourd’hui, c’est à coup de millions de dollars de subventions, d’aides diverses et de participations dans les journaux, les entreprises multinationales que les tenants de l’islam font la conquête du monde. Le Qatar est partout et même l’Arabie vient jusque sur nos plages pour les occuper ! Alarmes et tocsins, habitants de Vallauris, venez nager nus et chanter à trois mètres de la plage sur vos radeaux pneumatiques. Preuve qu’ils sont sur le point de terminer la conquête de l’Europe avec la complicité de nos collabos politico-médiatico-judiciaires incapables de respecter nos lois à commencer par celle sur le littoral.

Et dire que ce sont les Européens et les Américains qui leur ont donné cette puissance financière puisqu’ils étaient bien incapables, par définition, de produire quoi que ce soit avec le peu de lumière islamiste qu’ils avaient. D’ailleurs, ils vous répondent que c’est Allah qui leur a donné cette puissance. Allah mais, surtout lessix sœurs pétrolières !

Bref, même en Australie l’inquiétude gonfle. Comme en Angleterre, comme dans les pays du Nord. S’il n’y avait pas tous ces traîtres à leurs nations qui rêvent d’une Europe supranationale, une Europe qu’ils imaginent sans tribu à l’islam, sans doute que les peuples se secoueraient.

Quelle illusion de croire que l’Europe fédérale ne sera pas tributaire de l’islam! Ils devraient regarder une carte du monde et de l’évolution de l’islam et constater que l’islam ne s’est jamais installé dans la paix sur toutes les terres judéo-chrétiennes qu’il a conquises par la force, et y compris sur des terres inconnues du monde chrétien.

Gérard Brazon (Le blog)

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Pivoine 24/07/2015 14:37

De par leurs actes et revendications incessantes, les musulmans sont en train d'exaspérer les non-musulmans, jusqu'au jour où le point de non-retour sera atteint !