L'islam tue des socialistes turcs et nos collabos socialistes Français s'en foutent !

Publié le 24 Juillet 2015

En apprenant l'attentat de Suruç je ne fus pas trop étonné. Un attentat parmi d'autres, un de plus, et puis c'est en Turquie, pays où s'installe un islam de plus en plus totalitaire.

Après information, j'appris que c'était lors d'une manifestation de la jeunesse socialistes turcs. Des socialistes rassemblés dans cette ville afin d'y donner une conférence de presse pour annoncer leur engagement dans la reconstruction de la ville syrienne de Kobané.

En Turquie, la jeunesse socialiste n'est donc pas comme celle de France ! Il semble bien que ces socialistes de Turquie n'ont pas comme en France les yeux de Chimène pour l'islam, ils ne sont pas comme nos socialistes français qui font tout pour faciliter la vie de l'islam.

Dans cet attentat de Suruç, 31 jeunes socialistes (la plupart en photo ci-dessous) qui voulaient participer à la reconstruction de Kobanê ont perdu la vie. Ils récoltaient des vêtements, des jouets pour les enfants.

“L’attentat pourrait avoir été commis par l’État Islamique”dit le premier ministre turc ! Quant au Président islamo-conservateur Erdogan, il n’a pas trouvé utile d’interrompre son voyage à Chypre ! Pourquoi le ferait-il d'ailleurs ? Il poursuit sa petite visite en bon islamiste dans un pays de culture gréco-latine, faisant partie de l'Union Européenne et à moitié occupé par son armée avec la bénédiction de Bruxelles. D'ailleurs, nous n'entendons plus du tout parler de cette occupation par un pays de l'OTAN d'un autre pays indépendant qui plus est faisant partie de l'UE. C'est tout de même étonnant compte tenu des discours que l'on  peut entendre sur la vilaine Russie de Poutine occupant, dit à la fois Bruxelles et l'OTAN, une partie de l'Ukraine.

Peu après l'explosion de Suruç, un attentat a eu lieu à Kobané, ville turque frontalière avec la Syrie.  À Kobané, « Un kamikaze a fait exploser un véhicule piégé à un point de contrôle". Un Kamikaze dit le journal l'Humanité qui est toujours à la pointe de la connerie et qui confond le suicidaire soldat japonais avec un "taré de dieu" islamique. Il est vrai qu'en France, les communistes aiment bien l'islam.

Hier en France, c'était la canicule et la Grèce qui faisaient la une ! Depuis ce matin, ce sont les tracteurs des agriculteurs. Plus de nouvelle de nos "tarés islamistes" potentiels ni de celui bien réel qui a décapité un bon français de chez nous. Trop  anxiogène sans doute ! Il aura suffi de quelques jours ! Depuis, tout le monde s'en fout.

La presse est passé à autre chose en attendant qu'ils pleuvent, que des torrents d'eau noient les rues des villes et nous entendrons alors et comme d'habitude, nos braves journalistes, la mine triste, décrire les maisons envahies par l'eau (normal dans une inondation). Il y aura sûrement des  savants pour gogos qui viendront nous expliquer que trop d'eau ce n'est pas bon pour les cultures… et avec un peu de chance, il y aura peut-être des disparus, des noyés histoire d'occuper les 40mn de journaux télévisés par des images passant en boucle. Lavage de cerveaux par la compassion. Du pain, des jeux et la télé !

En Turquie, c'est 31 personnes qui se sont fait prendre la vie par un autre taré de dieu islamique et pas un mot sur nos télévisions. Pas une déclaration du Parti Socialiste Français. Pourtant, toutes ces personnes se réclamaient du socialisme.

Nous vivons une époque curieuse, un peu folle ou l'islam se présente de plus en plus à visage découvert partout où il se sent fort et désormais, quasiment à nos frontières, et nous avons des personnels politiques comme absents.

Comment ne pas se sentir désespéré devant ces silences, devant des choix rédactionnels, devant une volonté forte animée par le "pas de vague", "pas d'amalgame".

Aujourd'hui, le débat qui semble passionner les médias en attendant les pluies, c'est: faut-il ou non interdire le flash Ball?

Cette arme non létale que les policiers agréés utilisent lors de manifestations et de violences urbaines. Moi, j'ai bien une solution: interdisons la police, la gendarmerie et ainsi, nous éradiquerons à la source, toutes les bavures policières. C'est idiot ? J'en conviens, mais pas plus que de désarmer la police et les gendarmes, pas plus que d'admettre des émeutes de racailles qui caillassent les représentants "de l'ordre" ! Jacques Toubon, celui qui propose cette interdiction n'habite pas dans la Seine saint Denis, ni dans la banlieue de Lyon, de Bordeaux, de Marseille, etc. Il est bien planqué quelque part et n'a sûrement pas assisté sur place à une émeute côté police. Cet ancien Ministre est hors sol également, à côté de la plaque !

Tout cela pour dire que des socialistes en Turquie savent ce qu'est l'islam, savent que le fascisme est islamique, cet islam totalitaire en marche dans les allées du pouvoir turc qui aide l'État islamique installé à sa frontière. Ce socialisme-là me convient et il me semble qu'il a encore, et pour le moment la tête sur ses épaules.

Le socialisme et le communisme français et ces fachos rouge du Front de gauche Français, devraient sans doute faire des stages de formation en Turquie chez les socialistes turcs ! Il y a de grandes chances que ceux-ci leur botte le cul !

En attendant, je reste attristé par ces morts, et il y en aura d'autres y compris en France. Je suis attristé par ces jeunes qui croyaient qu'il suffisait de demander et de manifester pour obtenir. Le fascisme islamique ne s'embarrasse pas de regrets, et n'a pas de remords.

 

Gérard Brazon (Le Blog)

 Espérons qu'en France, nous n'ayons pas à vivre cette horreur. Espérons que si cette horreur survient un jour, ce ne soit pas des innocents qui paieraient de leurs vies les méfaits commis par d'autres, les vrais responsables, les dirigeants de notre pays qui font tout aujourd'hui pour installer le fascisme islamique dans notre pa

Rédigé par Gérard Brazon

Repost 0
Commenter cet article

Pivoine 24/07/2015 14:47

Erdogan aurait dû se douter qu'il était aussi dans le viseur de l'E.I. !

Dot 24/07/2015 09:45

La Turquie fait face à deux courants terroristes, les jihadistes de Daech qui ont perpétré l'attentat d'une part et le PKK marxiste des Kurdes qui tuent les militaires Turcs et posent des bombes ( comme il l'a toujours fait durant des années) de l'autre. 40% de la population soutient Erdogan, dictateur liberticide et megalo, des Frères Musulmans, qu veut réinstaller un califat islamique et reprendre l'Autriche et l'Andalousie.

En représailles, Erdogan a fait bombarder un site tenu par Daech en Syrie et fait arrêter des centaines de terroristes du PKK.

Vous remarquerez que quand la Jordanie ou la Turquie veulent bombarder Daech ils les trouvent mais la coalition americo-européenne ne peut pas les bombarder ou si peu....