Notre pays confronté à des millions d’immigrés refusant toute assimilation à la France ! Par Marie-christine Barriere Dupuy

Publié le 8 Juillet 2015

de gaulle communauté

Par Marie-christine Barriere Dupuy 

Même s’ils déferlent dans les rues, pour imposer leur dogme, avec la complaisance de certains élus, il ne faut pas les stigmatiser ! Nous devons tous clamer haut et fort le distinguo entre race et religion, entre haine d’un concept et haine des individus ! Sur le sol européen, des prêcheurs de haine éructent leurs harangues de guerre contre les Occidentaux «mécréants» et «décadents».

Politique du Gouvernement français : ne rien faire et laisser dire, mais en bâtissant encore plus de mosquées !

Où se situe le principe de réciprocité des immigrés qui s’imposent sur les territoires européens ? Cela met en lumière le fait que l’Islamisme demande à ses partisans de nous imposer son système de valeurs. Le vieux continent semble avoir,  en partie, oublié ses racines gréco-chrétiennes et ouvert ses portes à l’islam, son pire ennemi depuis des siècles.

Le droit dit par la loi islamiste est à l’opposé de nos droits fondamentaux sur les points les plus cruciaux !

L’islamisation de l’Inde est toujours source de tensions «religieuses », ceci fut la cause de la partition de ce pays : le Pakistan et le Bangladesh. (créés en 1948)

Constatez ce qui s’est passé en Serbie, en Bosnie-Herzégovine, Chypre, au sud de la Thaïlande, au  Kosovo et au Liban !

Le Moyen-Orient qui était peuplé de chrétiens et de Juifs est un des exemples historiques d’une islamisation qui s’est faite en une cinquantaine d’années, grâce à une planification stratégique.

En 1980, lors d’une conférence panislamique à Lahore (Pakistan), un accord secret a été conclu stipulant ceci : «Le Moyen-Orient doit être totalement islamisé d’ici l’an 2000. Cela signifie qu’il ne devra plus rester de coptes en Égypte ni de chrétiens en Irak, en Iran, en Turquie ou au Liban».

Si la cause déterminante de ces maux n’est pas dépistée et dénoncée, le pire adviendra. La démocratie sera la première victime de l’altération des conditions universelles d’existence que nous sommes en train de programmer… des nouvelles technologies, facilement accessibles fourniront des armes de destruction massive à la portée de toutes les bourses. Les sociétés seront livrées à la violence des hommes. L’Europe doit se réveiller pour ne pas disparaître.

Comment se dresser contre les hordes sauvages de nos banlieues qui, comme au moyen âge, défendent « leurs territoires et que les migrants d’Afrique subsaharienne et du Maghreb viennent grossir par milliers chaque année ces « territoires perdus de la république ». Il se décompose en plusieurs zones : celles où ils vivent, celles où ils organisent leurs trafics cherchant de nouveaux territoires à conquérir.

La guerre des gangs fait rage pour le contrôle des territoires rentables. L’islam n’est présent que comme un vague référent culturel dans lequel la femme est « soumise ou pute ». Car ces sauvages n’ont comme valeur que l’argent ! Le terme «islamophobique», inventé par les Frères musulmans, ressemble à un diagnostic psychiatrique. C’est typique des régimes totalitaires de stigmatiser les dissidents par les moyens de la psychiatrie.

Le comble c’est la préférence apparente des minorités visibles incompétentes, si ce n’est pour maintenir une pression à la baisse sur les salaires au détriment d’une jeunesse française capable et compétente, sacrifiée pour cause de repentance coloniale ! L’Occident transgresse ses valeurs de liberté et de justice envers les siens par l’ampleur des catastrophes sociales qu’elle engendre actuellement. Les dirigeants actuels manquent de connaissances politiques, économiques et historiques. On a ouvert la porte aux manipulations orchestrées par les hiérarchies cléricales, partis politiques, lobby financier, maffias diverses. Seuls les bien-pensants occidentaux et l’élite de gauche refusent avec insistance de reconnaître la volonté islamique de domination du monde, car ils suivent naïvement la devise des bien-pensants et des personnes de bonne volonté qui croient que ce qui est immoral ne peut tout simplement pas exister ou bien ils ferment les yeux, car l’argent n’a ni couleur, ni odeur, ni religion !

Hitler savait que la croissance démographique allemande était telle que l’Allemagne serait incapable de nourrir sa population dès 1950-55, et qu’il faudrait un territoire comparable à celui de la Pologne pour faire face aux besoins alimentaires de 1960-65. Les exécutions des polonais correspondaient à un plan inhumain visant à la disparition de l’ethnie polonaise sur 20 ans afin d’y réinstaller la  population allemande. L’équilibre démographique est la clé de la paix.

L’oligarchie au pouvoir entretient cette situation depuis la fin des années 70, pour asservir la population. L’immigration a été encouragée, basée sur une supercherie démographique : le taux d’accroissement et de renouvellement des générations fait la force et la dynamique de l’économie de demain, véritable légende urbaine. Le « déficit de naissances »  n’avait nullement besoin d’être comblé, ni compensé par l’arrivée massive d’une main-d’œuvre sous-qualifiée et encore moins par une immigration sociale sous couvert de regroupement familial !

L’automatisation, la robotisation, les télécommunications et l’informatique ont révolutionné les techniques de conception, de production, de gestion, de vente et de communication dans les années avant que les délocalisations et la globalisation des échanges n’achèvent de détruire notre appareil productif pour les retraités en déambulateurs et chaises roulantes. L’immigration, véritable colonisation que nous vivons est essentiellement faite de profiteurs sociaux avec un corollaire absurde : le maintien d’un trop haut niveau de charges sociales. Ces musulmans qui se disent « blessés » par la discrimination pourquoi émigrent-ils, si nombreux vers nos pays se posant en victimes, utilisant des expressions qui  vont à l’encontre de notre morale judéo-chrétienne.

L’islamisme cherche la cohabitation nécessaire grâce à la compromission de nos oligarques, le temps de devenir majoritaires pour s’emparer du pouvoir par le biais de la colonisation démographique, comme au premier temps de la conquête arabo-sarrasine. Il est du devoir de tout être humain d’aider ceux qui sont prisonniers de certains dogmes qu’ils considèrent comme systèmes de salut, lesquels constituent un danger pour ceux qu’ils imprègnent comme pour le reste du monde. Il faut s’impliquer de décrypter le réel, strictement le réel après attentats terroristes et les crimes odieux commis cette année. Que faut-il faire alors devant ou au milieu de populations élevées dans une telle idéologie ? L’immigration arabe ne laisse pas de place à un folklore multiculturel. Il faut analyser les émeutes et la possibilité de guerre civile en Europe. Nos politiciens collaborent avec eux en favorisant leur implantation. Les portes leur sont grandes ouvertes. Leurs véritables filiations doivent être mises en lumière. L’islamisme est en train de conquérir notre continent avec l’aide des lois européennes. Les conditions économiques et politiques de leur pays d’origine ne sont que les conséquences de leur arriération morale et conceptuelle. Ils veulent recréer ces conditions infernales en Europe.

Mais ils ne sont pas venus pour s’intégrer dans cette société occidentale, c’est d’ailleurs interdit par leur foi, ainsi que le leur rappellent leurs leaders religieux, très organisés,  qui ont, depuis longtemps, pris le contrôle des musulmans en Europe. Leur principal objectif politique est de réaliser ce que leur commande leur foi, ce qu’Allah commande : gouverner les Infidèles dans le monde entier.

« Notre objectif est de nous installer en Europe et d’y vivre en respectant les lois, afin qu’un jour toute l’Europe devienne islamique. » Necmettin Erbakan ancien premier ministre turc.

«Le Milli Görus est un bouclier qui protège notre peuple contre toute assimilation dans l’Europe barbare». Le Milli Gazete a écrit : «L’Allemagne est le pays du vice et de la mécréance, les gens y sont des idolâtres, impérialistes, capitalistes, communistes et profiteurs ».

La Magna Carta rédigée en 1215, suivie du Bill of Rights en 1689,  les constitutions américaines  (1788)  et française (1791), avaient établi la codification des concepts modernes pour aboutir à la Déclaration universelle des droits de l’Homme proclamée par les Nations Unies et, dans l’Acte final de Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe.

La « Déclaration du Caire sur les Droits de l’Homme en Islam » en 1990.

La Déclaration du Caire précise : « Tout homme a le droit d’exprimer librement son opinion pourvu qu’elle ne soit pas en contradiction avec les principes de la Charia ; Tout homme a le droit d’ordonner le bien et de proscrire le mal, conformément aux préceptes de la Charia (…) »

« La chose la plus importante à comprendre pour les non-musulmans au sujet de l’islam est que l’islam n’est pas simplement une religion. L’islamisme est un système socio-politique, socio-religieux, socio-économique, socio-éducatif, socio-judiciaire, législatif, militaire, encapsulé, dissimulé dans une terminologie religieuse. L’islamisme n’est donc pas comme n’importe quelle autre religion qui aurait des points communs, et différerait avec la foi chrétienne par exemple, qui pratiquerait des missions d’évangélisation, en disant « venez et convertissez-vous, ceci est une religion pacifique ». Non. L’islamisme a toujours été et s’est toujours répandu par la force. C’est donc un système politique. Quand l’islamisme est sorti d’Arabie, il ne s’est pas répandu grâce à des missionnaires discutant pacifiquement avec leurs voisins : « voici ce que notre prophète Mahomet a annoncé, etc. » Non. C’étaient des hordes d’assassins qui avançaient petit à petit en subjuguant les mondes alentours par la force. L’arabisation est un système. Et partout où il y aura une communauté arabe, il y aura la charia. Et là où il y a la charia, il y aura islamisation du territoire et, à terme, du pays. »

Sam Solomon (ancien juriste musulman)

« Parmi les religions, l’islamisme doit être comparé au bolchevisme plutôt qu’au christianisme ou au bouddhisme. Le christianisme et le bouddhisme sont avant tout des religions personnelles, avec des doctrines mystiques et un amour de la contemplation. L’islam et le bolchevisme ont une finalité pratique, sociale, matérielle dont le seul but est d’étendre leur domination sur le monde. »

Bertrand Russell (scientifique et philosophe pacifiste, Prix Nobel 1950)

« Aucune colonisation n’est allée aussi profond que celle de l’islamisme et des Arabes […] Les populations colonisées se voient dépouillées de toute vie intellectuelle; il y a une « hystérie musulmane », une « tyrannie » arabe. »

V.S. Naipaul (prix Nobel indien de littérature), Notre civilisation universelle, Le Débat, Paris, n° 68, p. 86

http://antifafdoncantiislam.blogspot.com/2007/08/droits-et-devoirs-humains-oui-loi.html

OCI Organisation de la Conférence islamique

28 Rabiul Al-Thani 1425 H /16 juin 2004

Communiqué final de la 31ème session de la conférence islamique des ministres des affaires étrangères :

«  La Conférence a fait état de sa profonde préoccupation de l’amalgame fait de manière répétitive et erronée entre l’Islam et la violation des droits de l’homme. Elle a dénoncé l’exploitation de la presse écrite et audiovisuelle pour propager ces idées fallacieuses et a appelé à mettre fin aux campagnes injustifiées lancées par certaines organisations non gouvernementales contre un certain nombre d’Etats membres et qui consistent pour l’essentiel à demander à ces Etats d’abroger les peines et sanctions prévues par la Charia, sous prétexte de défense des droits de l’homme. Elle a réaffirmé le droit des Etats à préserver leur spécificité religieuse, sociale et culturelle, qui constitue un patrimoine de nature à enrichir les concepts universels des droits de l’homme. Elle a appelé à s’abstenir de toute utilisation de l’universalité des droits de l’homme comme prétexte pour s’ingérer dans les affaires intérieures des Etats et porter atteinte à leur souveraineté nationale. Elle a, en outre, dénoncé la décision de l’Union Européenne concernant la condamnation de la peine de la lapidation et des autres peines qualifiées d’inhumaines et qui sont appliquées dans certains Etats membres en vertu des dispositions de la Charia».

Les représentants du parti allemand « Bündnis90/Les Verts » (Coalition90/Greenpeace) pour leur politicien vedette, Daniel Cohn-Bendit disait :

« Nous, les Verts, devons lutter afin que le maximum d’étrangers viennent s’installer en Allemagne. Quand ils seront en Allemagne nous devrons lutter pour qu’ils obtiennent le droit de vote. Quand cet objectif sera atteint nous aurons alors le nombre suffisant d’électeurs pour changer cette république ».

Jürgen Trittin, le ministre fédéral pour l’Environnement, sous les ordres du chancelier Schröder (1998-2005), puis après octobre 2005, ministre fédéral de la Protection des consommateurs, a conservé l’idéologie du Mouvement Pacifiste de 1968 (le fameux « esprit soixante-huitard! »),  il affirme :

« Ce n’est pas la faute de la jeunesse, et je crois qu’il y a davantage de choses pour lesquelles nous devons lutter aujourd’hui… ».

: Risiko Deutschland (L’Allemagne : Le risque) (1994). Le quotidien Die Weltrésume  résume ce livre :

«L’Allemagne doit être encerclée de l’extérieur, et à l’intérieur, par des flux migratoires, on doit hétérogénéiser [sa population] jusqu’à la diluer.» (Deutschland muss von aussen eingehegt, und innen durch Zustrom heterogenisiert, quasi « verdünnt » werden).

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Yves ESSYLU 12/07/2015 10:05

Bon article, n'en déplaise au Phillippot, l'assimilation se heurte à la réalité et seule la rémigration prônée par les identitaires et henry de LESQUEN a un sens
"l'émigration saigne l'Afirique et l'immigration arabo-musulmane détruit la France "