Abattage sans étourdissement : les musulmans demandent que l'on retire l'interdiction.

Publié le 6 Août 2015

Les animaux sont-ils des êtres sensibles, sujet à la douleur, à la frayeur, à la souffrance ? C'est une évidence.
Il faut-être "insensible" pour ne pas admettre que les mamifères, (dont nous faisons partie), connaissent la peur et la souffrance. Il faut être dénué d'humanité justement pour ne pas accepter que les animaux destinés par l'homme à l'abattage, doivent être au minimum respectés en tant qu'êtres sensibles. Est-ce trop demandé?
Est-ce que ces religieux qui tuent des êtres vivants et sensibles au nom d'une religion sont-ils incapables de comprendre qu'honorer un dieu de cette façon relève du tribal !
Est-ce que tuer des milliers d'animaux  au nom d'un dieu, lors d'une fête, d'une coutume ne relève-t-il pas de la psychiatrie.
Pourquoi, nous qui avons interdit le cannibalisme au nom de nos valeurs, ne pouvons-nous pas interdire ces massacres collectifs morbides?
Sinon, pourquoi ne pas autoriser de nouveau le cannibalisme au nom du respect des coutumes et des croyances et des... droits de l'homme !
Pourquoi au minimum, dans les abattoirs, ne pouvons-nous pas tuer dans sans ajouter la souffrance au nom d'une croyance religieuse. 
Gérard Brazon
*******
Dans une plainte officielle communiquée mercredi au ministre flamand du Bien-être animal, Ben Weyts (N-VA), 48 organisations musulmanes demandent à celui-ci de retirer d'ici le 1er septembre sa "décision illégale" sur l'abattage sans étourdissement, rapportent les quotidiens Het Nieuwsblad et De Standaard jeudi.
Si M. Weyts ne s'exécute pas, "tous les dommages" devront être endossés par le ministre, avertissent les organisations.
De son côté, M. Weyts a indiqué ne pas vouloir se laisser impressionner et s'en tient à sa décision, "menaces ou pas."
Que la communauté musulmane s'oppose à l'interdiction de l'abattage sans étourdissement n'est pas neuf. Elle avance des raisons religieuses pour justifier cette position, selon le communiqué.
Les musulmans qui se plient à l'abattage avec étourdissement feraient partie d'une "tendance minoritaire". Les 48 organisations accusent M. Weyts de négligence, parce qu'il n'a pas pris de mesures pour augmenter les capacités des abattoirs agréés.
Dans ces établissements uniquement, l'abattage peut bien être réalisé sans étourdissement. En reconnaissant cette pratique comme une tradition culturelle flamande, le ministre pourrait bénéficier d'une exception au règlement européen sur le bien-être animal, avance le groupe.
Mais le ministre n'a pas l'intention de s'étendre sur les griefs de la communauté musulmane. "La Flandre doit prendre le bien-être animal au sérieux, d'autant plus lorsque la législation européenne en la matière est claire comme de l'eau de roche."
***********
Vraiment, il est clair que l'islam pose un véritable problème aux peuple d'Europe à tous les points de vue

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Pierre 08/08/2015 10:17

Rejoignez VIGILANCE HALAL association française contre l'abattage traditionnel musulman. Celui ci comporte des dangers pour la santé des consommateurs ( bactérie E-Coli etc...) Plus la souffrance des animaux cela fait beaucoup à supporter de la part de nos envhisseurs.

Pivoine 06/08/2015 18:45

Il devrait être interdit de sacrifier des animaux au nom d'un dieu sanguinaire !

Gérard Deheurle 06/08/2015 16:59

Bonjour Monsieur Brazon.
Comme l'a dit Christine Tasin, l'islam est une saloperie. Donc, l'islam doit être interdit en France et en Europe. Ils nous pourrissent la vie.
Je transfère a tous (es) mes amis (es) patriotes.
Cordialement.