France : l’armée se prépare à la guerre civile. Rumeur ou réalité ? - Par Christian de moliner

Publié le 30 Août 2015

Pour Boulevard Voltaire  Selon le journal britanniqueThe Telegraph, qui reprend des informations du Canard enchaîné et qui s’appuie aussi sur une source anonyme (dont on ne peut, donc, pas vérifier les dires !), issue des services secrets, des événements pires que le 11 septembre se prépareraient en France ! On menacerait d’abattre des avions de ligne avec des missiles.
On aurait introduit sur notre territoire des armes lourdes. L’armée française préparerait des plans afin de reconquérir des zones de l’Hexagone, tombées au pouvoir de terroristes islamiques. Cet article annonce donc un avenir apocalyptique pour la France. La menace est-elle réelle ou s’agit-il d’un délire de journaliste ? Personnellement, je pencherais pour la deuxième hypothèse. Néanmoins…
Que des terroristes islamistes puissent imaginer de prendre le contrôle, même provisoirement, même pour quelques heures, de quelques parcelles de notre territoire ne serait pas étonnant. Un tel fait d’armes marquerait les esprits infiniment plus qu’un massacre dans un train. Certes, le contexte et le volume de forces en jeu sont très différents, mais souvenons-nous de l’offensive du Vietcong lancée en 1968, lors des fêtes du Têt, offensive qui permit de conquérir, pour quelques jours, une partie du territoire sud-vietnamien. Une action désastreuse sur le plan militaire mais, au final, sidérante au plan psychologique. Que les autorités militaires réfléchissent à un tel scénario serait tout à fait normal.
Pour en revenir à une hypothétique insurrection islamique, les partisans de l’État islamique n’ont évidemment pas actuellement les moyens de s’emparer de territoires en France. Heureusement, notre pays n’est pas l’Irak. Tout au plus peut-on imaginer un remake en pire des émeutes de 2005, ce qui est déjà en soi inquiétant. Toute autre tentative serait rapidement brisée par la police ou la gendarmerie et leurs unités spécialisées sans qu’il soit besoin de faire appel à l’armée.
En sera-t-il de même dans dix ans ? L’avenir nous le dira… Mais il ne serait pas absurde que l’armée se prépare à toute éventualité quelle qu’elle soit !
L’armée française compterait, dit-on, 20 % de musulmans. La proportion monterait à 35 % (chiffres difficilement vérifiables puisque les statistiques ethniques sont proscrites en France) chez les soldats de l’armée de terre qui seraient en première ligne pour réprimer une éventuelle insurrection islamique. Leur loyauté sera-t-elle assurée en cas de troubles ? L’armée était jusqu’alors l’ultime rempart de la République.
Autant de questions que l’on peut se poser légitimement.
 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Pivoine 30/08/2015 16:49

35 % de musulmans, c'est énorme !