Jean-Marie et la politique de la terre brûlée - Par Thierry Michaud-Nérard. Préface Gérard Brazon

Publié le 14 Août 2015

Certains au Front National n'aiment pas trop Riposte-Laïque. Ils ont peut-être trouvé que ce journal chahuter un peu trop leur ego. 
Ils ont tort car si ce journal en ligne est parfaitement capable de dire ce qu'il pense, il n'est pas anti-Front National. Pourtant, la plupart de ses rédacteurs viennent de la gauche et même de l'extrême gauche. Comme quoi rien n'est impossible et tous les espoirs sont permis. Nous ne sommes pas si nombreux que ça, quoi que..., à venir de la droite pour les uns et même du Front National pour d'autres à Riposte-Laïque. Nous y sommes libre et nul nous interdit de dire notre soutien et de vomir cette gauche bien pensante. Cela change des discours interchangeables des rédactions de la presse écrites, de Libé au Figaro, en passant du Point à l'Express. Je ne parle même des radio-télés qui servent tous la même soupe gauchiste aux différents 20h. Lorsque je réalise que la plupart ds Français ont cette seule source d'information, je reste surpris et peiné pour mon pays et pour ces citoyens de France.
Il est vrai qu'à Riposte-Laïque, nous sommes par nature des "rebelles" et que nous acceptons mal les directives en général, et de qui que ce soit en particulier. Pour autant, comme ceux de RL qui sont FN, je ne suis pas fasciné par une carrière politique, sinon, je serai resté là où j'étais, en avalant les saloperies de l'UMPS et de leurs dirigeants nationaux et locaux. 
Nous savons que le FN, Marine Le Pen sont nos seuls outils (sûrement pas l'objet d'un culte de la personnalité), en possibilité de nous sortir de ce bourbier infâme dans lequel les traîtres européistes du RPS, ou les idiots utiles au service du mondialisme, nous ont plongé. En attendant, espérons que Marine Le Pen réussisse à nous en sortir et balaie les obstacles antipatriotes et anti France.
Gérard Brazon

Jean-MarieLePen

Pour Riposte-Laïque Les propos de Jean-Marie Le Pen sont devenus presque inutiles. En effet, les jeux sont faits et la ligne politique de Marine l’a emporté sur les archaïsmes du vieux briscard. Jean-Marie n’en personnifie pas moins les violents combats du passé. Il a été le baroudeur et le député en rupture toujours conflictuelle avec la politique de décolonisation et de modernisation des mœurs politiques du général de Gaulle.
Quoi qu’il en soit, les décisions qui seront prises, au niveau du bureau politique, à l’encontre de Jean-Marie, ne feront que confirmer que la tâche sera très rude pour Marine. La question de la confiance n’est pas acquise, aujourd’hui, dans l’accumulation des propos discourtois de Jean-Marie, si prisée des médias.
Il croit dans les avantages et dans les bienfaits de la provocation médiatique, en se démarquant de la démarche démocratique suivie au sein des instances du parti. Il veut infléchir négativement les esprits des adhérents et des sympathisants, pour marquer son passage à l’opposition contre la ligne politique de Marine.
En provoquant de nouveaux désordres internes, il ne témoigne pas de la vision politique la plus large.
Les résultats des votes contestés sur Internet ont été écrasants. C’est pourquoiJean-Marie ne pourra plus revendiquer la moindre autorité devant la plupart des adhérents et des sympathisants. Jean-Marie ne sera pas suivi par les membres de son ancien parti. Il représente au maximum moins de 5 % du corps électoral de la droite extrême. La décision de Jean-Marie de faire obstruction à la politique de Marine, et de passer à l’opposition ne repose que sur ses propres illusions, répandues par sa propre propagande.
La nouvelle tactique de Jean-Marie est celle du terrorisme intellectuel proche des activistes de la droite extrême. En voulant nuire à la crédibilité politique de Marine, il fait œuvre de subversion. Pour lui, désormais, il s’agit d’accumuler les ruines du parti, afin de tout détruire en ce qui concerne l’organisation.
Marine et ses conseillers sont considérés comme des usurpateurs. C’est pour cela qu’il se livre à une sorte de jeu de massacre totalement inutile, à l’occasion d’une foire aux perdants. Il se propose de régler une procédure de dévastation systématique totalement imbécile, au plus grand tort de son œuvre au sein du parti.
Faute d’avoir refusé la modernisation du parti, Jean-Marie veut en saboter les fondements et pratiquer la politique de la terre brûlée. Il n’entend rien laisser derrière lui qui puisse servir au fonctionnement du parti.
Il ne faut attendre de lui aucune coopération. Il ne peut accumuler que toujours plus de haine et de bravades infantiles. Jean-Marie se prépare en conséquence à la traversée du désert qui sera la sienne. C’est désormais un homme seul. Il a perdu la confiance de tous les cadres de son ancien parti. Contrairement à ce qu’il avait laissé paraître un temps, parfois malgré lui, il ne supporte pas la nouvelle ligne politique de Marine.
Quand il ouvre son cœur à des médias toujours avides de polémiques anti-nationales, il refuse de s’incliner devant la réalité, avec le plus élémentaire bon sens. En refusant de donner sa démission des instances du parti, il ne propose rien d’autre que la destruction systématique de la nouvelle ligne politique de Marine. Jean-Marie le baroudeur est incapable de comprendre le sens de l’État, ni même de faire preuve du plus élémentaire sens du service public. C’est pourquoi Jean-Marie est inapte à diriger et à gouverner.
La seule politique de Jean-Marie est la politique de la terre brûlée. Il est incapable de faire preuve du moindre respect du parti qui l’a supporté et qui l’a nourri, ni même sens de l’histoire. Pour lui, la fidélité au parti n’est pas une valeur exemplaire, pas plus que la « discipline du parti« C’est un ancien militaire qui n’a pas le sens du service, ni même le sens de la discipline la plus élémentaire. La seule fidélité dont il témoigne est vis-à-vis d’un passé révolu et d’un orgueil blessé ou d’une supériorité passée en forme de susceptibilité maladive.
Jean-Marie n’a plus aucune image crédible, ni aucune popularité historique. Il n’a jamais fait preuve du moindre génie politique, ni même du sens de l’honneur de la France. Il a connu une notoriété provisoire, alors qu’il combattait contre le général de Gaulle, pour maintenir l’Algérie dans l’esprit archaïque de la colonie.
Marine doit purger le parti de ces éléments indésirables, si elle veut assurer la cohésion de la majorité des cadres du parti, des adhérents et des sympathisants. La nouvelle ligne politique, du Rassemblement Bleu Marine, doit être reconstituée dans les conditions objectives de l’ouverture pour la bataille décisive.
Jean-Marie refuse les nouvelles bases du parti, pour un nouveau départ à la conquête du pouvoir. À défaut d’accord, il ne sera plus qu’un ancien président usé, incapable de faire face aux nouveaux programmes de gouvernement du parti. Jean-Marie n’a pas compris les exigences tactiques de la conquête du pouvoir.
La politique de la terre brûlée est très dommageable dans la stratégie de conquête du pouvoir.
Jean-Marie, le baroudeur du passé, est incapable de passer à une autre phase de la lutte politique.
C’est pourquoi les sympathisants et les adhérents expriment de plus en plus de lassitude, devant les obstacles et les techniques d’opposition de Jean-Marie. Si Jean-Marie est là pour longtemps encore, c’est une évidence, c’est un homme avec qui il est impossible de s’entendre et avec qui le parti ne peut plus travailler.
On doit le laisser seul face à son destin et son refus obstiné de se comporter de manière constructive.
Pourtant, même s’il ne se fait pas faute de critiquer vigoureusement tous les aspects de la politique de Marine, pour entraver son action de modernisation du parti, son pouvoir de nuisance est limité.
En conséquence, le parti doit renoncer définitivement à toute collaboration avec lui. Pour Marine, il est temps de tourner la page. L’écrasante majorité des adhérents et des partisans lui confirmeront massivement la confiance, malgré la répétition inévitable des turpitudes médiatiques de son ancien chef.
Thierry Michaud-Nérard

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Walker Fiamma Corsa 14/08/2015 21:24

En cas moi je reste fidèle au Vieux. D' accord il a quelques phrases assassines, devant les médias, qu' il ferait mieux de garder pour lui. Ca je l' accorde volontiers...

Mais une certaine partie de la politique menée par Marine n' est pas de mon goût. Pas du tout même.
Ses petits rapprochements avec le parti musulman, toujours avec l' air de ne pas y toucher, ne sont pas honnête envers nous. J-M. n' aurait jamais fait ça.

Et si elle compte avoir quelques voix des musulmans elle se trompe et se fourre le doigt dans l' œil.

Moi j' ai été marié 27 ans avec une française d' origine musulmane (elle ne pratiquait pas sa religion ni moi la mienne) et je peux affirmer qu' aucun immigré même francisé ne votera pour elle. Pas un !

Et ça je l' ai entendu partout dans sa famille, leurs amis ou le milieu arabe !

Alors que Marine cesse ce jeu stupide car elle est en train de perdre le noyau dur c' est à dire celui des anciens du FN.

Perso le FN j' y suis depuis vingt ans et je commence à être écoeuré de voir ce manège qui n' est pas digne de la fille de J-M...

Quand à l' énarque j' ai pas du tout confiance en lui. D' abord parce que c' est un énarque et puis parce qu' on dirait qu' il prend un malin plaisir (aidé par Collard) à attiser ce "combat" père-fille.

Romanin 14/08/2015 19:30

Pour répondre à Claude Germain V, courant 2013, le Point avait pour habitude et jusqu'à la mi-2014, d'afficher le compteur de chômeurs. En octobre 2014, il affichait: 6 775 987. Bizarrement, après cette date et sûrement comme cet hebdomadaire touche des subventions de l'état(donc nos pépettes), ce compteur a disparu(c'est beau d'être aux ordres!!). Donc le calcul est simple avec une moyenne de 30000 nouveaux/ mois, vous rajouter environ 630000, sans compter tous les plans sociaux d'après les vacances= plus de sept millions de chômeurs, 2 à 3 millions de précaires et pauvres et la mère Rouillard devra jouer avec les colonnes de classification A/B & C pour truquer les chiffres. Clairement, les socialopes, mais comme Sarko avant et J.C.(non, non, pas Jésus Christ, mais le bouffeur de pommes), en 2015, ils annoncent toujours 3 450 000 chômeurs(c'est pas beau les maths et les statistiques!!).

Claude Germain V 14/08/2015 19:36

@Romanin , bonsoir , nous sommes pratiquement d' accord sur les chiffres , mais je me rappelle quelques mois avant le départ de Sarkozy 1er , un de ses ministres avait avoué 5.400.000 chômeurs , ce n’était pas encore le bon chiffre il en manquait au moins 3.000.000 ' , mais ce fut un éclair d’honnêteté passagère ...

Claude Germain V 14/08/2015 17:13

Lors d'un interview il y a quelques mois la Patronne de Pole-emploie madame Rouillard ? , enfin bref c' était une femme , avait laissé accidentellement échapper le chiffre , qui je pense est vrai , de presque 10 millions de chômeurs et de précaires en France ....................QUESTION SUBSIDIAIRE ET HYPER PRAGMATIQUE : Marine le Pen élue comment va t 'elle faire pour DES-ALIMENTER FINANCIÈREMENT un minimum ( et c'est vraiment un minimum ) de 4 a 5 millions de clandestin avec femmes et enfants qui sont entretenus dans toutes les régions de France et de Navarre depuis X temps + tous ceux qui arrivent tous les jours , venez voir les arrivages a petite échelle pour le moment qui se promène sur la COTE BASQUE au paradis entre mer et montagnes , certains avec des permis de séjours qui se promènent toutes la journée les écouteurs aux oreilles ,et qui se gobergent d'aides diverses a la place de millions de Français de souche . Et de l'argent qui vient d' ou ?????? le portable a l'oreille en permanence ?????? on se pose des question avec une ville comme le BAB qui aurait l'intention d'accueillir 40000 personnes de plus d'ici la fin de la décennies alors qu'il n'y a pas de travail dans la région avec les impôts locaux , fonciers , immobiliers QUI EXPLOSENT TOUJOURS PAYES PAR LA MÊME POPULATION , AVEC LE BÉTON QUI EXPLOSE ET LES PROMOTEURS ROIS QUI DIRIGENT LA COTE BASQUE QUI SALOPENT ,DÉTRUISENT ET SOUILLENT , QUI SPÉCULENT AVEC LA COMPLICITÉ DES DES MAIRES LOCAUX ....On ne peut permettre un tel cataclysme SUR LA COTE BASQUE SANS QUE QUELQU'UN Y TROUVE SON COMPTE , C'EST IMPOSSIBLE .....d'autant plus en colère lorsque vous avez quelqu'un de votre famille né ICI au chômage...
Marine Le Pen va avoir du pain sur la planche .......c 'est pourtant ce qu'elle a promis l'argent du pays prioritairement pour les français , donc que feront 4,5 voire plus de millions d' étrangers régularises mais chômeurs et illégaux sans emploies prives d'aides parce que la France des Français crève en faillite , et devant rentrer chez eux ????????? sacré question ....si quelqu'un a la solution ?? , car ce n'est pas des centaines de milliers , on parle là de plusieurs millions .........................

Romanin 14/08/2015 20:10

Concernant l'article, moi aussi je suis pour le retour du député Aymeric Chauprade, le seul pour l'instant qui reste"droit dans ses bottes" et qui ne "tortille pas du C**". Et je reste un fidèle au "Père fondateur" avec ou sans ses déclarations. Bien entendu, je comprends qu'il faille à un moment tourner la page et qu'effectivement, nous devons accepter un "modernisation" et une nouvelle orientation. Mais pour que ça fonctionne, il ne faut qu'un"Chef" et une vraie ligne directrice.
Les clans n'ont jamais réussi au FN. Plus jamais d'époque Mégret et de chefaillons prêt à tout et surtout à ce bouffer le nez.
Concernant monsieur J.M Le Pen, les instances doivent lui faire comprendre, en respectant son passé, que dans l'intérêt des français et de la France, il a droit a une retraite bien mérité.
Que le Front National et le Rassemblement Bleu Marine, est aux portes de la gouvernance et que nous sommes en droit d' attendre un minimum de respect et de nous éviter ce genre de télé-réalité à deux balles et six sous!
Sinon qu'ils disparaissent de la vie politique, car ils ne vaudront pas mieux que l' UMPPS, et nous mériteront notre prochain 1/2 siècle avec cette alternance qui sied si bien aux français!

Dot 14/08/2015 16:41

Moi je veux le retour d'Aymeric Chauprade ! Quant à JMLP il a toujours été perspicace, on ne peut lui retirer cette qualité.

aupied 14/08/2015 16:38

Oui , Monsieur Le Pen doit avoir la correction de regarder la réalité en face , il a passé l'âge de diriger un parti , et ses propos sont parfois déplacés , nous avons besoin , de Marine qui elle vois la réalité en face et qui est logique dans ses propos , n'en déplaise a certains du ps