La mémoire politique est ce qui nous sauvera des Giscard, Chirac, Sarkozy et autres Hollande traîtres à la Nation

Publié le 11 Août 2015

Une leçon de constitution par le général De Gaulle. On comprend en l'écoutant la défiance des référendums par les petits Présidents qui ont suivi, la volonté de modifier notre constitution en faveur des partis politiques.

Dès 1964, il existait déjà une entreprise au sein des partis politiques visant à semer le chaos afin de créer des conditions propices à la mise en place d’un régime totalitaire. Le Général en parle à la fin de son discours avec un ton grave et inquiet. Nous comprenons aujourd’hui cette inquiétude.

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Pivoine 16/08/2015 17:20

"Ni cette entreprise qui vise au régime totalitaire et qui voudrait créer chez nous un trouble d'où sa dictature pourrait sortir."
Ca a commencé avec le septennat de Giscard, auxquels beaucoup reprochaient l'augmentation de la délinquance. Les socialauds ont donné un coup d'accélérateur, et depuis, les raclures qui nous gouvernent votent des lois de + en + favorables aux criminels, quand bien même le bon sens exigerait le contraire.
Bien avant d'entendre parler du nouvel ordre mondial, je me doutais bien que c'était voulu.
L'erreur est humaine, c'est la persévérance qui est diabolique !