Nous allons vers une Europe des murs, une Europe mûre pour la camisole de force - Par Gérard Brazon

Publié le 25 Août 2015

Les murs sont à la mode de nos jours. De nombreux  pays dans ce monde dit libre, dépensent sans compter et souvent dans l'urgence pour construire des murs.

Il y a les discrets, ceux que l'on ne dit pas, ce que l'on tait car politiquement incorrect comme celui de la Grèce avec la Turquie. Deux pays de l'OTAN. Difficile à expliquer aux moutons sur TF1  et autres France-Pravda-Télévision.

Il y a celui forcément de la honte, puisqu'il est israélien et que par définition, tout ce qui vient d'Israël est honteux. Là c'est facile, pas compliqué du tout et à la portée de tous nos journalistes bien pensants. Il y a le mur Égyptien dans le Sinaï pour contrer le hamas et l'Etat islamique. À noter que ce serait tout à fait différent si c'était Gaza qui construisait un mur pour éviter que des hordes de miséreux israéliens viennent piller les magasins de Gaza à la recherche de nourriture et autres produits de première nécessités financés par l'Union Européenne, voire envahissent les hôpitaux pour obtenir des soins prodigués généreusement par les médecins de cette enclave si brillante pour sa recherche médicale, sa technologie, son savoir immense et sa science humaine. Mais gaza la science, cela se saurait ! Pour l'instant, c'est Gaza qui déterre les chrétiens pour "purifier la terre musulmane".

Les murs ont des trompettes mais pas tous. Ceux de Jéricho oui, mais pas  ceux qui se construisent en Europe pour interdire l'accès aux clandestins… euh pardon, aux migrants, nouvelle expression consacrée par la bien pensance qui a appris que le vocabulaire est la clef de la victoire.

Chers patriotes et autres, nous le savons depuis quelques semaines. Chaque soir et l'occasion pour France-Pravda-Télévision de nous répéter comme un leitmotiv qu'ils sont tous de misérables réfugiés fuyant la guerre, la famine, la détresse, l'enfer, la mort et viennent tous (juré, craché) dans l'espoir de contribuer à la richesse européenne et singulièrement à celle de la France et uniquement pour nous faire plaisir. Uniquement dans notre intérêt.

Soyez en sûr chers patriotes, car sinon ils auraient été en Arabie Saoudite, au Qatar, au Koweït et autres Émirats-Unis qui, sont désolés (promis, juré) que tous ces musulmans préfèrent aller sur des terres de mécréants et d'infidèles. D'autant plus, que si vous regardez une carte de la région, ce serait plus facile. Conclusion limpide, ils viennent bien pour nous, pour nous et uniquement pour nous faire plaisir.

Et que se taise le premier qui imaginerait qu'ils ne sont que l'avant-poste d'une formidable invasion "pacifique" organisée et mise en place par d'autres afin de noyer toutes velléités de parti politique forcément "d'extrême droite" qui s'opposerait à cet accueil. Et quelle est la réponse à cette générosité du choix fait par nos vaillants fuyards ? Des murs se dressent au risque de signifier que nous n'accepterions pas cette présence, ce beau cadeau fait par ces migrants emplis de bonnes intentions et qui nous le disent chaque jour dans nos rues européennes et Françaises.

Pensez donc, tous ces milliers de femmes, d'enfants, d'hommes tous aptes au travail, prêts à relever le défi de nos déficits démographiques. Ces milliers de volontaires susceptibles de nous remplacer et ainsi d'éviter que nos pays soient condamnés et restent entre nationaux et se morfondent entre eux.

Quel magnifique projet que nos tristes cultures puissent enfin se régénérer aux sources d'un islam humaniste, progressiste, amoureux de l'égalité des sexes, profondément démocrate et donc, bien loin de ces chamailleries de patriotes pour divers prétextes, comme celle par exemple de cette grosse colère d'un vieux monsieur égocentrique qui en veut à sa fille. Affligeant n'est-ce pas ?

Sur France-Pravda-Télévision, il paraît que la France ne monte pas de mur, tout juste quelques CRS à la frontière italienne. Pour autant, elle ne donnerait pas assez ! Elle n'ouvrirait pas assez ces caisses d'allocations, ces systèmes sociaux et médicaux à ces nouveaux arrivants de bonne volonté. Pire, elle se montre pingre et elle chipote.

Il suffirait pourtant de supprimer les minimums sociaux des français de souche, de réduire les pensions de retraites de nos vieux, de confisquer les résidences secondaires afin de loger ces braves gens.

Pourquoi ne pas augmenter les impôts des smicarts aussi. Bref, faire de la place et élaguer l'inutile comme dans nos maisons de retraites qui, une fois revisité, débarrassé du surplus, de l'encombrant, et du coûteux, offriraient des places à ces futurs travailleurs…  lorsqu'il y aura le plein emploi bien sûr, dés que possible, François Hollande l'a dit !

En bref, nous fêtons la chute du mur de Berlin, nous haïssons le mur israélien, nous taisons le mur Grec, comme nous taisons le mur Turc à Chypre, nous condamnons les murs qui s'élèvent en Hongrie, en Serbie, et nous nous félicitons des 10 millions d'euros que nous donnera peut-être l'Angleterre pour ériger un mur de technologie en France, à Calais  afin que les anglais soient peinards derrière.

En fait, nous allons vers une Europe des murs, une Europe mûre pour la camisole de force. Au secours..

Gérard Brazon (le Blog)

Commander Le Mur, par paiement en ligne : http://ripostelaique.com/livres/2023-le-mur Par chèque : 18 euros, à l’ordre de Riposte Laïque, BP 32, 27140 Gisors

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Romanin 25/08/2015 11:21

Merci Gérard pour cet état des lieux si terriblement explicite de ce que sera nos prochaines décennies. Et non, vous n'agitez pas le torchon de la peur qui va bientôt nous envelopper, à Calais, certains en ont déjà un avant goût, certaines régions d'Italie aussi sans parler des Macédoniens, Grecques, Espagnols...
Les minimums sociaux, les retraites et les impôts, c'est déjà fait, pour les résidences, c'est en projet!
Je vois que la "colère" du vieux monsieur est aussi présente dans votre article. Oui c'est affligeant et peut-être aussi"indigne" du grand chef qu'il est, surtout lorsque l'on sait les défis et les embûches qui deviennent de plus en plus présents, alors, oui le fn a failli en instaurant des statuts autorisant une Présidence d'honneur à vie comme dans les pays africains, oui, il a failli en n'instaurant pas une Présidence tournante et en ne prévoyant pas une période sans cumul de mandat et inscrivant noir sur blanc: 1 mandats point barre et on passe la main!
Alors oui, aujourd'hui le constat nous fait comprendre que nous avons été les"dindons" de la farce, que comme de bons c**, oups pardon, de bons soldats, nos"élites" se marraient bien, festoyaient à la"santé du c** qui paye. C'est ça malheureusement aussi le terrible constat que vous essayez de masquer avec cet article sur une Europe des murs, le constat que ce parti est aussi le parti de "Idiots utiles", bien policés, bien gominés et qu'en définitif, lui aussi court après la subvention et les indemnités parlementaires, tous cela nous l'avons bien compris et nous allons l'assimiler. Nous assimilons aussi qu'en définitif "ils" en ont rien à battre de l'ouvrier, du français, de la France en général, "ils" veulent simplement leurs parts du gâteau!
Merci donc Gérard, de nous ouvrir les yeux!