Ces clandestins sont des déserteurs

Publié le 14 Septembre 2015

migrants à CagliariTous les jours sur France2, TF1, M6 et j’en passe, sans compter les radios, le bourrage de crâne continue. J’ai même entendu une certaine Isabelle sur RMC, chez l’ami bobo-Bourdin, dire avoir eu les larmes aux yeux en regardant Envoyé Spécial sur France 2. L’émotionnel au service de la désinformation et de la manipulation.

Nous avons eu droit de sa part avec les encouragements de Jean Jacques Bourdin à son retour d’expérience émotionnelle, à son affirmation qu’elle faisait le ménage parmi ses amis Facebook comme s’ils étaient responsables de la situation en Syrie, parce qu’ils disaient ce qu’ils pensent de cette situation.

Cette fameuse Isabelle n’a rien compris au film. « Chair à canon » des médias elle se fait l’écho de l’immense campagne médiatique de l’invasion migratoire et se croit « humaine » d’avoir des sentiments comme si ceux qui avaient encore toute leur raison étaient d’horribles salauds. Pauvre femme qui ne comprend pas dans quelle info/intox elle se trouve.

Combien de ces Françaises et Français se retrouvent englués dans cette campagne médiatique et seront sans doute très surpris dans six mois, un an, lorsque par hasard, au détour d’une information, ils apprendront l’intensité de cette campagne et de l’esbroufe sur laquelle elle a débuté comme la mort de ce gamin Aylan ? Sa famille vivait en Turquie en non en Syrie. Il avait un frère de cinq ans mort aussi, mais qui n’intéresse pas la presse (pas assez photogénique sans doute). Sa famille a pu retourner tranquillement en Syrie (avec quels moyens) pour enterrer ses enfants. Comment ont-ils pu retourner dans un pays où, disent-ils, ils risquaient leurs vies. On peut retourner la situation dans tous les sens, il semble bien qu’il y a clairement une escroquerie à l’émotion des peuples européens en général, des Français en particulier.

Car au fond,

  • Est-ce là l’attitude de réfugiés risquant leurs vies dans leurs pays d’origines ?
  • Est-ce que des Arméniens, des Juifs, des Vietnamiens, des Cambodgiens seraient retournés dans leurs villes et villages pour enterrer leurs enfants ?

Bien sûr que non… le danger était réel pour les Arméniens dans la Turquie Ottomane en 1915 (Génocide:1,5millions de morts) , la mort était présente en Ukraine en 1932-33 (Holodomor: 3 à 5 millions de morts), les risques évidents pour les juifs en Allemagne nazie dans les années 1930, et les conséquences de l’industrialisation de la mort de ceux-ci fut monstrueuse (6 millions de morts), mort évidente et certaine au Vietnam du sud en 1970, génocidaire  au Cambodge en 1975 (2 millions de morts)… Pour l’Ukraine, le Vietnam et le Cambodge, il existe un parti communiste qui fait encore la fête en France  (Fête de l’Huma) sans même s’en excuser d’une manière ou d’une autre et qui trouve le moyen de donner des leçons de morale !

Morts de faim par la volonté de Staline

L’exode de 1940 (femmes et enfants sont bien présents)

Les vietnamiens fuyant le régime communiste

Les clandestins-déserteurs dont on ne montre que les rares enfants et femmes voilées.

Clandestins-déserteurs qui tentent la main ! Pour faire quoi finalement ?

Les clandestins-déserteurs sont, pour la plupart, des hommes et ils préfèrent fuir que se battre dans une armée qui existe encore. Dans une armée où des femmes sont nombreuses et ont décidé de se battre sans voile en affirmant leur liberté ! Elles sont Kurdes Yazidies, Syriennes, Irakiennes. Les clandestins-déserteurs sont applaudis en Allemagne et en France. En Syrie et en Irak des femmes et des hommes se battent et eux fuient sous les applaudissements des « humanistes » et autres anesthésiés et lobotomisés. Cherchez l’erreur…

En France, l’exode de 1940 faisait suite à notre armée vaincue. On peut débattre sur les raisons de cette défaite mais en aucun cas sur la fuite de jeunes hommes désertant leur pays. Nos jeunes hommes étaient sur le front ! Hormis Maurice Thorez, le secrétaire du Parti communiste Français qui avait déserté en 1939.

Nous le paierons cher demain, des femmes et des hommes auront à payer cette campagne de désinformation à travers des attentats qui ne manqueront pas d’arriver sur notre territoire et en Europe. Les déserteurs, les clandestins dénommés abusivement « réfugiés » ne sont et ne seront pas une richesse pour la France. Ils seront le début d’un drame humain chez nous.

L’État islamique affirme qu’il a désormais des terroristes sur place. Gageons que les Fabius, Cazeneuve, Hollande et autres artistes de la bien pensance n’auront pas grand-chose à risquer… déjà qu’ils ne partagent rien hormis leur logorrhée humanitaire à deux balles !

C’est un immense sentiment de dégoût qui ne peut que nous envahir. Un immense et horrible sentiment d’impuissance face à ce qui se passe en France. La France dont ils se revendiquent est celle de la renonciation, de l’abandon, du suicide collectif. Elle est celle de la mort programmée de notre civilisation. Elle n’est pas, ne peut pas être la nôtre.

Gérard Brazon (Le Blog)

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article