Ces hommes fuient la guerre… mais y laissent femmes, enfants et vieillards ! Préface Gérard Brazon

Publié le 11 Septembre 2015

Le bourrage de crâne continue sur les radios de France et sur RMC en particulier. J'ai même entendu une certaine Isabelle disant avoir eu les larmes au yeux en regardant Envoyé Spécial sur France 2. L'émotionnel au service de la désinformation et de la manipulation.
Nous avons eu droit de sa part avec les encouragements de Jean Jacques Bourdin à son retour d'expérience émotionnel, à son affirmation qu'elle faisait le ménage parmi ses amis Facebook comme s'ils étaient responsables de la situation en Syrie, parce qu'ils disaient ce qu'ils pensent de cette situation.
Cette fameuse Isabelle n'a rien compris au film. "Chair à canon" des médias elle se fait l'écho de l'immense campagne médiatique de l'invasion migratoire et se croit "humaine" d'avoir des sentiments comme si ceux qui avaient encore toute leur raison étaient d'horribles salauds.
Pauvre femme qui ne comprend pas dans quelle info/intox elle se trouve.
 

Combien de ces Françaises et Français se retrouvent englués dans cette campagne médiatique et seront sans doute très surpris dans six mois, un an, lorsque par hasard, au détour d'une information, ils apprendront l'intensité de cette campagne et de l'esbrouffe sur laquelle elle à débuté comme la mort de ce gamin Aylan? Sa famille vivait en Turquie en non en Syrie. Il avait un frère de cinq ans mort aussi, mais qui n'interresse pas la presse (pas assez photogénique sans doute).

Sa famille a pu retourner tranquillement en Syrie (avec quel moyens) pour enterrer ses enfants.

- Est-là, l'attitude de réfugiés risquant leurs vies dans leurs pays d'origines ? - Est-ce que des Arméniens, des Juifs, des Vietnamiens, des Cambodgiens seraient retournés dans leur villes et villages pour enterrer leurs enfants ?  

Bien sûr que non... le danger était réelle en Turquie en 1915, les risques évidents pour les juifs en Allemagne nazi dans les années 1930, la mort présente et certaine au Vietnam en 1970 et au Cambodge en 1975... 

Les clandestins-déserteurs sont pour la plupart des hommes et ils préfèrent fuir que de se battre dans une armée qui existe encore. En France, l'exode de 1940 faisait suite à notre armée vaincue. Les jeunes hommes étaient sur le front.

Nous le paierons cher, des femmes et des hommes auront à payer cette campagne de désinformation à travers des attentats qui ne manqueront pas d'arriver sur notre territoire et en Europe.

L'Etat islamique affirme qu'il a désormais des terroristes sur place. Gageons que les Fabius, Cazeneuve, Hollande et autres n'auront pas grand chose à risquer... pas même à partager.

Gérard Brazon

***********

Publié le 6 septembre 2015 - par  sur Riposte-Laïque

Migrants3

Il paraît que cette foule est composé de médecins, infirmiers, ingénieurs, techniciens, savants et instruits en tous genre qui souhaitent tous participer à la richesse de l'europe, et de la France. C'est beau n'est-ce pas ?(ndlr Gérard Brazon)
La propagande culpabilisatrice nous le dit matin, midi et soir : ces hommes traumatisés fuient la guerre, et ont été confrontés à des scènes abominables. Et cela est naturellement notre devoir de les accueillir, et de leur ouvrir les bras. On se rappelle, dans la vidéo de Calais, des propos de la fille de Nadine Guerlach, qui exprimait son scepticisme sur cette version, voyant plutôt des personnes qui faisaient la fête toute la journée, jouaient au football, et ne paraissaient pas éprouvés par les souffrances supposées auxquelles ils avaient pu être confrontés.
Il n’en reste pas moins que, si nos journalistes et politicards étaient un peu plus curieux, ils auraient pu s’interroger sur ce phénomène unique au monde. En général, en cas de guerre, ce sont les hommes, les plus jeunes, qui défendent le pays et sa population. Ce sont eux qu’on envoie se battre contre les ennemis. On se rappelle de ce texte de Mireille Greschter, reprochant à un jeune réfugié syrien âgé de 20 ans de ne pas se battre, à son âge, pour son pays.
Ce que disait notre amie suisse est exact, mais c’est bien pire que cela. Car si la version politico-médiatique qu’on nous sert est exacte, ces jeunes garçons sont non seulement des couards, mais les pires salopards. En effet, comment qualifier autrement un homme en âge de se battre qui, au lieu de protéger les plus faibles, ne pense qu’à lui, et sauve sa peau, en abandonnant femmes, enfants et vieillards aux terribles agresseurs (qu’on ne qualifie jamais) à cause de qui ils ont fui.
Il suffit de regarder les photos et vidéos de ces hordes de clandestins qui arrivent à Lampedusa et par la Grèce, et se répandent dans toute l’Europe, pour constater ce fait, qui inquiétait d’ailleurs, à juste titre, Alice Braitberg : ce ne sont que des hommes, jeunes et vigoureux, et par ailleurs particulièrement revendicatifs et belliqueux.

Migrants2GD*7578991migrants à Cagliari

Pour comparer les choses, regardez qui était dans les boat-people, dans les années 1980. On n’y voit pas que des hommes jeunes, loin de là…

boatpeople2 boatpeople1

Regardez, lors de l’exode, en France, si les hommes abandonnaient femmes, enfants et vieillards…

Exode3 exode2 Exode1

Dans un autre registre, les réfugiés espagnols, en 1939, après la victoire de Franco…

refugiesespagnols1939

Et regardez encore ces images de réfugiés belges, à la gare de Calais, en 1914…

refugiesbelgescalais1914

Bref, en général, quand on fuit une guerre, comme le montrent ces images, les hommes jeunes et mûrs essaient de sauver femmes, enfants et vieillards, et restent à leurs côtés. Sauf nos malheureux migrants, qui, eux, les abandonnent.
Conclusion : soit nous allons accueillir les pires salauds, soit on nous prend pour des cons… Peut-être les deux à la fois !

Paul Le Poulpe

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Haxaire 12/09/2015 16:34

Très bonne analyse... Mais concrètement, nous citoyens "lambdas" que peut-on faire ? Exigez de nos dirigeants de faire un référendum sur cette situation. Mais surtout de ne "magouiller" le résultat comme en 2005.

Claude Germain V 11/09/2015 14:49

Lorsque ces masses hideuses d'un autre monde vont se révolter et tout casser partout en France et en Europe , je fais une prière fervente Dieu : " Mon Dieu .. je ne suis qu'un couard et un lâche arrivé a 66 ans , je prie pour mes enfants et petits enfants , mais faites Mon Dieu que vous declanchiez une immense guerre civile pour percer le bubon satanique dont crève ce Pays qui vous est consacré , afin que par une saine révolte populaire digne de ce nom , nous puissions comme votre créature Charles Martel et votre sainte fille en nos cœurs Sainte Jeanne d'Arc , bouter hors de France ces impies qui viennent tenter d’écraser notre foi en vous , et permettez nous ce jour là par votre justice a travers nous de punir les voyous et autres blasphémateurs qui ont fait volontairement souiller et salir cette noble terre de France qui vous a été consacré voila presque 2000 ans "