Comprendre l’islam - Par Guillaume Faye

Publié le 18 Septembre 2015

Comprendre l’islam, c’est repérer sa double logique, son double ADN millénaire : le totalitarisme et le djihad, la guerre de conquête sans limite géographique, par la ruse ou par la violence.

Comprendre l’islam, c ‘est voir qu’en dépit de ses divisions intestines meurtrières, il désigne un ennemi commun : notre civilisation et toutes les autres. Comprendre l’islam, c’est saisir qu’il n’existe aucune différence, seulement tactique, entre islam et islamisme. Comprendre l’islam, c’est réfléchir sur sa confusion de la foi et de la loi, du spirituel et du temporel, du religieux et du politique.

Comprendre l’islam, c’est admettre son incompatibilité absolue, d’essence, avec la démocratie pluraliste, la laïcité et la liberté. Sa raison d’être est la théocratie, son règne signifie le recul de l’intelligence.

Comprendre l’islam, c’est voir qu’un ”islam laïc” ou un ”islam des Lumières” sont des utopies.

Ses collaborateurs occidentaux sont des soumis, des apeurés, des aveuglés, des schizophrènes en contradiction avec leurs propres principes. Comprendre l’islam, c’est débusquer des convergences troubles avec le fascisme, le nazisme, le communisme marxiste, l’antisémitisme.

Comprendre l’islam, c’est mesurer à quel point il joue sur une immigration de peuplement et de colonisation massive, rapide et incontrôlée.

Comprendre l’islam, c’est percevoir qu’il ne possède ni métaphysique, ni théologie ni philosophie mais fonctionne sur le binôme dogmatique de la superstition et de l’idéologie. C’est aussi réfléchir sur le duel entre l’obscurantisme et la raison, entre la liberté et la soumission.

Comprendre l’islam, c’est admettre sa puissance historique de sidération et de conquête, ressurgie des siècles anciens, archéofuturiste et volontariste. Comprendre l’islam, c’est refuser de se soumettre à ses valeurs et d’admettre ses principes. Comprendre l’islam, ce n’est pas le mépriser, car il n’est pas méprisable, c’est le connaître, afin d’éviter l’islamisation de l’Europe qui déboucherait sur un cataclysme et une décadence.

L’auteur s’exprime d’un point de vue aristotélicien.

L’auteur : Guillaume Faye, auteur de nombreux livres,  est l’auteur du blog gfaye.comou J’ai Tout Compris. Conférencier en UE, en Russie et en Amérique du Nord, il est considéré comme un théoricien dissident de la « Nouvelle Droite ».

Source et achat

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Parvati 20/09/2015 16:22

"Comprendre l’islam, c’est mesurer à quel point il joue sur une immigration de peuplement et de colonisation massive, rapide et incontrôlée."
En effet, il a saisi cette opportunité, dès les années 1960, lorsque les pays d'Europe de l'Ouest ont fait venir des milliers d'immigrés en provenance de pays musulmans, pour faire tourner leurs usines, et leurs chantiers.
Et Giscard les a grandement aidés en instaurant le regroupement familial ! C'est d'ailleurs dans les années 1970 que l'Arabie Séoudite a apporté sa contribution en armant les Talibans (en Afghanistan), comme première étape dans sa collaboration active au terrorisme.
C'est l'inconscience des dirigeants occidentaux qui a favorisé cette conquête, si elle ne l'a pas déclenchée...
En serions-nous là si les pays occidentaux avaient fait venir ces travailleurs d'Indochine, plutôt que du Maghreb, ou de Turquie ???

Dot 18/09/2015 16:37

Je préfèrerais "Combattre l'islam" car ce que j'en sais sur l'islam je prèfère ne pas approfondir pour cause de nausée chronique.