Fermeture de la mosquée salafiste : le 10 octobre, tous à Brest ! - Par Lucette Jeanpierre

Publié le 30 Septembre 2015

IMAM EXPULSEL’interview de Ronan Le Gall, président de l’association indépendantiste Alsav, parue dans Riposte Laïque, est de la plus haute importance, pour deux raisons.

http://ripostelaique.com/les-bretons-dans-la-rue-pour-en-finir-avec-la-mosquee-salafiste-de-brest.html

La première raison est que, sans mettre son drapeau dans la poche, le leader breton annonce sa volonté de travailler avec des forces républicaines et jacobines qui, en temps normal, sont ses pires ennemis.

La deuxième raison, qui explique la première, est qu’il appelle l’ensemble des Bretons, au-delà de leurs divergences, à un rassemblement, le 10 octobre prochain, qui, selon nos sources, se déroulera devant la mairie de Brest.

Lors de cette initiative, les manifestants exigeront la fermeture de la mosquée salafiste et l’expulsion de l’imam extrémiste de Brest, protégé par la mairie.
Il est essentiel, dans un contexte où la Bretagne n’échappe pas à l’offensive islamiste qui s’étend dans toute la France et toute l’Europe, que cette initiative soit une grosse réussite et que la pression vienne du peuple, contre les islamistes, les islamo-collabos socialistes et les antifas collabos.

Rappelons qu’en Tunisie, après les attentats de Sousse, le gouvernement a fait fermer une centaine de mosquées radicales. A Brest, Ronan Le Gall rappelait que le prédécesseur de l’imam Rachid Abou Houdeyfa avait été lui-même expulsé. Jamais les musulmans qui assistent à ses prêches n’ont protesté contre leur contenu. Ils sont donc partie prenante et complices des propos de leur imam. Donc, non seulement il faut s’opposer à la construction d’une école coranique qui va endoctriner encore davantage de jeunes enfants, mais il faut fermer cette mosquée au plus vite, comme il faut s’attaquer à toutes les mosquées qui diffusent des textes haineux… contenus dans le Coran.

Nous tiendrons au courant nos lecteurs de l’évolution des préparations de ce rassemblement, mais d’ores et déjà, préparez-vous, pour ceux qui le peuvent, à être présents à Brest, ce 10 octobre, à 10 heures, place de la mairie.

Lucette Jeanpierre

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Epicure 30/09/2015 21:07

Il va falloir plus que "des mots" et des "huées"...
Je ne crois pas les Français capables de davantage que ces dérisoires exutoires...