Horreur absolue: Onu : l’Arabie saoudite à la tête du conseil des Droits de l’Homme - Par Danièle Lopez -

Publié le 22 Septembre 2015

Horreur absolue: Onu : l’Arabie saoudite à la tête du conseil des Droits de l’Homme - Par Danièle Lopez -

Nous tombons de plus en plus bas, le décapiteur, lapideur à la tête des "droits de l'homme".

Source

 

« FAIT SALE CRAD », l’ambassadeur saoudien à Genève, est nommé à la tête du Conseil des Droits de l’Homme à l’ONU.

« Selon les informations officielles de l’ONU, l’ambassadeur de l’Arabie saoudite à Genève, Faisal Trad, a été choisi pour présider le panel du Conseil des droits de l’Homme à partir de sa 30ème session qui ouvrira lundi 21 septembre.»

« Le but principal du panel du Conseil des droits de l’Homme est de nommer les cinq hauts fonctionnaires qui édictent les standards internationaux, de choisir les personnes qui vont occuper plus de 77 postes relatifs à la défense des droits de l’homme dans différentes régions du monde et d’informer sur les violations perpétrées en matière de droits de l’Homme. »

(cf / http://francais.rt.com/international/7191-arabie-saoudite-droits-homme#.Vf8OJxGkyqg.twitter)

 

Parce que, nous n’en doutons pas, l’Arabie séoudite est l’exemple que le monde entier devrait suivre en matière de droits de l’homme et des « standards internationaux » qui sont édictés !

C’est un peu comme s’ils avaient élevé Oussama Bin Ladin au rang de «homme du siècle». Plus personne n’ignore les droits des séoudiens dans leur pays. Emprisonnés, fouettés, condamnés à mort (80, pour cette seule année). Ils ont le droit de se taire, c’est tout.

Pas de droits pour la femme, bien sûr, elle n’existe pas chez eux. Elle est quantité négligeable, tout juste bonne à remplir son ventre du « fruit » de l’Homme.

Mais pas seulement.

Il est connu de tous que ce pays alimente en armes et en argent les terroristes islamistes qui sévissent partout dans le monde.

On peut même penser que la guerre sunnite que livre aujourd’hui ce fantôme d’état islamique, appelé EI, barbare à souhait, contre les shiites dans tous les pays musulmans est soutenue par cette même sunnite Arabie séoudite, alliée privilégiée des Etats Unis.

Et d’ailleurs, n’est-elle pas partie prenante dans l’anéantissement du Yemen dont la population subit des massacres nettement supérieurs à la Syrie mais dont personne ne parle.

Et pourquoi n’en parle-t-on pas ou peu ? Parce que c’est l’Arabie séoudite qui a déclaré la guerre dans ce pays -des plus pauvres de la planète- et qu’elle est l’alliée des Etats Unis. Et quand les USA maquillent un mort pour en faire un joyeux drille, il suffit de se taire même si ça crève les yeux. C’est le seul droit qu’ils nous confèrent.

Tout de même, ce n’est pas parce que ce pays du Golfe est l’ami des étatsuniens, qu’il faut l’imposer, sans autre forme de procès, à tous les Hommes et à leurs Droits inconditionnels (jusqu’à présent !), vous en conviendrez.

C’est pourtant ce qu’ils font.

Donc, les onusiens, (comprenez, les américains) soutiennent ce Rouâh et dans ses guerres et dans sa gestion démoniaque d’un pays où tout droit à son peuple est exclu. Les Américains ont-ils perdu la tête, eux qui prônent le Monde libre ?

Et nous revoilà, encore, avec les Américains dans la danse macabre moyen-orientale qui n’en finit pas.

Au cas où nous aurions eu des doutes quant à leurs réelles motivations pour semer le chaos dans ces pays, ils viennent, par cette nomination, de nous prouver qu’ils entendent bien nous imposer leur vision du monde, fut-elle par la guerre, où qu’ils la décident.

La suprématie de l’Amérique n’est pas contestable !

Dussent-ils, pour cela, appliquer les mêmes mesures que cet ami rouâh face à ses contradicteurs.

Est-ce pour cette raison que nos chefs d’Etat européens se couchent honteusement devant les Etats Unis ? Lui obéissant au doigt et à l’œil, ils consentent à devenir des complices de génocides quand ils n’y participent pas eux-mêmes.

Ont-ils peur d’être fouettés, embastillés, condamnés à mort ?

Oh ! Bien sûr, les punitions ne seront pas aussi physiques.

Mais la mise au ban de ce chef d’Etat, la menace de guérilla fomentée chez eux, la levée des syndicats spécialisés dans la paralysie et donc la condamnation à mort de l’économie du pays feront largement l’affaire.

Et l’on s’étonne que nos présidents nous mentent effrontément.

On s’étonne, en France, qu’un président « normal » condamne son peuple à la soumission au lieu de faire front à tous les obstacles pour relever le pays économiquement et offrir à la population (tout au moins à ceux qui ont voté pour lui !) la mise en application de ses promesses électorales.

Paradoxalement, c’est en laissant s’installer une invasion salafiste (donc sunnite !) sur notre territoire qu’il précipite le pays vers le chaos sans prendre en considération le mécontentement du peuple sensé qui refuse énergiquement cette islamisation.

Tiens, il aurait déjà pris pour modèle ce cher rouâh séoudien, que cela ne nous étonnerait pas !

Aujourd’hui, à Genève, les onusiens nous prouveront à quel point cette organisation est partiale, inutile, mensongère et dangereuse pour tous les peuples de la planète.

Aujourd’hui, l’Amérique nous prouvera qu’elle tient – encore – les rênes du pouvoir, pas seulement chez elle mais partout où elle trouve des chefs d’Etat peu glorieux qui lui sont soumis.

Danielle Lopez

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

tiot le mineur 23/09/2015 11:52

Tout le monde sait qu'une bonne partie des pays sont les vassaux de l'Arabie Saoudite!
bonne journée

Chantal 22/09/2015 21:44

Les dirigeants des Pays représentés à l'ONU marchent vraiment sur la tête, ou alors ils ont tous fumé du Hachisch !!!! Comment peut-on mettre l'Arabie Saoudite à la tête du Conseil des Droits de l'Homme... Un Pays qui lapide les femmes et les considère comme des bêtes, qui applique une justice de torture, fomente des rebellions et attentats dans tous les Pays d'Afrique ? De Gaulle avait cité l'OTAN de "MACHIN" mais on peut dire la même chose de l'ONU dont les Etats Unis tirent les ficelles. De plus, notre Président "Normal" qui n'a rien dans les pantalons ne risque pas d'émettre une objection valable et sévère ; il suit Obama comme un petit toutou. L'humanité est bien mal partie avec tous ces pantins dictateurs.