Migrants : Vincent Moscato pulvérise les bobos compassionnels - Par Gérard Brazon

Publié le 11 Septembre 2015

MoscatoDans le monde de Descartes, toute cette agitation sur les clandestins nous ferait sourire. Il se trouve que dans notre monde d’aujourd’hui, nous ne pouvons qu’être sidérés. Prenons l’exemple des sondages.

De 56% de contre l’installation des clandestins en France, nous serions passés à 56% de pour, et en à peine  8 jours ! Huit malheureux petits jours d’une campagne médiatique hallucinante et culpabilisante.

Nous sommes donc devenus des champions de l’accueil avant même d’en avoir reçu quelques centaines officiellement, dans nos centres et dans des familles. Bien entendu, à la charge des contribuables. NKM disait, il y a un peu moins de huit jours justement, que l’ATA (allocation temporaire d’attente) dépassait les 200 millions. Sans compter l’AME (Aide Médical gratuite d’Etat) qui approche le milliard  et la CMU qui suivra..

Cette information est annoncée sur RMC sans que personne ne s’interroge vraiment, sauf un auditeur qui affirme que cela vient sans doute de l’exemple allemand et que les Français ont eu honte de leur égoïsme (Sic)!

Alors donc, les Français sont devenus majoritairement  pro-immigration et pour la venue des clandestins sans que cela ne soulève aucun débat ? Bien sûr que non, mais ces débats sont occultés, mis sous le boisseau, effacés des radars. L’auditeur récalcitrant ayant réussi à passer les fourches caudines du politiquement correct du standard des radios se verra couper la parole, au nom du temps d’antenne, il verra ses arguments moqués, mis en doute et si cela ne suffit pas, il devra affronter sans pouvoir répondre l’argument massue qu’est le soupçon du racisme.Circulez, au suivant, un gentil de préférence !

Le Français vivant chez Descartes, se retrouve chez Kafka ! Pire, il est le plus souvent relégué dans la case  abîme des « heures les plus sombres« . Georges Orwell nous avait annoncé dans 1984, la possibilité d’un monde de soumission politique où la violence ne serait pas forcément physique. Nous y sommes !

Cette violence s’exprime contre les esprits libres et contre la raison elle-même. Elle est frappante et sans jeu de mots. Disparus la dette abyssale de la France, le chômage de masse, les 8 millions de pauvres, les SDF, la Grèce, les responsabilités des Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, BHL en Lybie, la déstabilisation du Moyen-Orient par les Occidentaux, etc.

Nous allons virer des nationaux pauvres qui sont les migrants de l’intérieur, pour loger en urgence des clandestins-déserteurs qui auraient dû rejoindre les rangs de leurs armées réciproques et défendre leurs pays comme le font les femmes Kurdes et Yazidies.

Bien au contraire, nous assistons à des amalgames honteux si ce n’est douteux entre les clandestins d’aujourd’hui qui hurlent Allahou Akbar et l’exode de 1940, les mêmes et les  juifs des camps de concentration nazis. Ils vont même jusqu’à amalgamer les Français de l’Algérie française, les pieds noirs de 1962, les harkis qui avaient fait le choix de la France avec cette immigration de clandestins prosélytes ! Écœurant, dégueulasse !

Nous savons aujourd’hui que l’enfant retrouvé mort sur une plage a été une manipulation. Aylan avait sa famille qui vivait en Turquie et non en Syrie. Ce gosse est mort de par la volonté de sa famille. Il serait encore en Turquie et en vie si son père n’avait pas eu mal aux dents.

Nous vivons un véritable tournant et je crains hélas que les Français n’en aient pas conscience.

Mais à décharge, (Ils), nous subissons tous un tel bombardement médiatique que nous pouvons les comparer à ces techniques qui consistaient pendant les dernières guerres, à bombarder pendant des heures et des heures les positions ennemies pour rendre fous les soldats, (les civils) avant d’envoyer les troupes liquider au sol ceux qui n’avaient pas succombé.

Nous sommes au temps du bombardement sur tous les terrains: politiques, médiatiques, associatifs,  et judiciaires également puisque l’on accuse, et cherche à démanteler des sites, des journaux en ligne (Riposte-Laïque, Minurne), des blogs (Résistance en Europe), des réseaux sociaux, des groupes qui résistent encore. Idem sur le terrain de la culture ou des livres sont passés sous silence et ne peuvent être lus, des chansons qui ne peuvent pas être écoutées. Nous ne les trouvons que grâce à des réseaux de résistance, aux parachutages des sites étrangers et amis sur internet !

J’ai souvent le sentiment de me répéter, mais sachez que chacun des journaux radio-télévisés est l’objet d’une attention particulière. Chaque émission de distraction met en avant la générosité et la culpabilité des Français pour mieux les désarmer. Le plus simple des petits téléfilms français comporte son petit message « humaniste » anesthésiant, même les traductions des téléfilms américains vont dans le même sens: celui de la simplicité totale ! Les bons et les méchants, blancs ou noirs et en l’occurrence, ce sont les blancs qui sont les méchants !

Nous sommes invités en urgence à nous mélanger, à nous métisser de gré ou de force comme l’a dit Nicolas Sarkozy lors d’un de ces discours (ICI)!

Pas une série, pas un film qui n’apporte pas son petit message « humaniste » de partage, pas un seul qui ne promeut le: « Vous, pour les autres ! Vous, au service des autres. Vous, responsable des autres » et de l’étranger en particulier. Ce qui est incroyable c’est que plus l’autre est loin, plus nous devons être proche et donner.

Les Français qui crèvent en bas, dans nos rues, dans le métro, les travailleurs pauvres qui vivent avec leurs familles dans des voitures, eux n’ont pas besoin de votre intérêt si ce n’est de votre sollicitude ! La misère est toujours plus belle ailleurs semble-t-il, elle sent moins mauvais sans doute ! En cela, nous avons l’exemple de nos « chers » artistes et animateurs de télés socialauds-bobos qui ne manquent de rien, vivent le plus souvent aux États-Unis ou en Suisse, voire dans les beaux quartiers de Paris, font leurs courses chez Hédiard à la Madeleine.

Cette engeance pitoyable fait régulièrement son numéro d’humaniste dans chacune de ces émissions bien-pensantes, en tenue de pauvres le plus souvent, (jean déchirés, pas rasés, mal coiffé, langage vulgaire pour faire peuple, pour faire cités, etc.) Cette engeance nous explique comment nous passer du surplus. Elle nous fait le coup du plat d’artichaut de Coluche. Cette engeance le connait par cœur car la plupart du temps, ils font partie de la troupe du « Restaurant du cœur ». Hypocrisie à vomir que dénonce Vincent Moscato lors d’une émission de télé du D8. Encore un qui n’est pas prêt de remettre les pieds sur un plateau télé sans qu’on lui demande de « contrôler » ses propos !

Aucun journaliste ne posera la question de leur train de vie à tous ces artistes ! Encore moins à nos responsables politiques qui, la plupart du temps, vous expliquent que l’hôpital public est magnifique alors même qu’ils se font soigner dans les cliniques ou hôpitaux privés de Neuilly sur Seine où d’ailleurs. Idem pour les inscriptions dans les écoles privés pour leurs gamins ! Ils ont raison au fond, avec leurs moyens, ils peuvent éviter les salles bondées des urgences, avoir des chambres ayant un minimum de confort, mieux se faire soigner. De même, ils peuvent se loger confortablement, voyager toute l’année au soleil et garantir une bonne éducation à leurs enfants ! Leurs torts en fait, c’est de donner des leçons de morale politique et de maintien ! De grâce, mesdames et messieurs fermez là ! Faites-nous oublier la misère quotidienne par vos talents, mais fermez là avec votre morale à deux balles ! Soyez intelligent si possible !

Quel est le journal, l’artiste, le politique qui dénoncera le racisme anti blanc ? La violence de cette jeunesse issue de l’immigration dans les cités et à qui l’on trouve des tas d’excuses. Qui se pose la question sur le pourcentage de jeunes musulmans dans les classes qui refusent l’enseignement contraire au message de l’islam! Qui s’alarme du prosélytisme dans les classes de notre république encore un peu française et si peu laïque ? (L’Abbé Pagés sur TV Liberté).

Alors la France accueillera 24, 50, 100 mille clandestins et nous sommes priés de trouver cela bien, généreux, etc. Je crains fort que prochainement nous allons  pleurer des larmes de sang.

Gérard Brazon (Le Blog)

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Romanin 11/09/2015 09:41

Trop bien résumé, avec les mots la ou il faut. Laissons venir ce moment tant attendu, car il ce rapproche inexorablement. Ce sera le moment de compter les vrais Patriotes!