Ou est la solidarité des paradis fiscaux ? Qu'en pense le Maire de Puteaux ?

Publié le 20 Septembre 2015

Patrick Besson dans un édito du Point de cette semaine nous donne quelques pistes pour mieux accueillir les "clandestins-immigrés-migrands et in fine réfugiés".

En effet à l'heure ou l'on reparle des paradis fiscaux, de l'affaire Joëlle Ceccaldi-Raynaud Maire de Puteaux dans le 92, l'une des villes les plus riches de France qui "aurait"eu un magot planqué dans un paradis fiscal se trouvant au Luxembourg.

Un magot très bien garni comme l'annonce Médiapart.

En général, celui-ci il ne dit pas que des bêtises de gauchistes attardés (voir l'affaire Cahuzac). Idem pour le Canard Enchaîné qui n'est pas non plus réputé pour s'avancer sans avoir quelques billes !

Paradis fiscaux solidaires? Bien sûr avec les comptes ouverts, les clients ! Faudrait pas exagérer. 

Tous les médias se font l'echo d'une situation financière aisée de la famille Ceccaldi-Raynaud qui a bénéficié de cette solidarité bancaire.

Faut-il en tenir compte ? Faut-il leur demander d'ouvrir leurs maisons aux réfugiés? Jusqu'à aujourd'hui, aucun membre de cette famille aisée ne s'est proposé ! Pas fou et pourtant, j'imagine bien dans les locaux de la Mairie, une soirée guinguette d'aide aux réfugiés. C'est gratuit, puisque c'est le contribuables qui paie.

Il semble que les Putéoliens, les "Républicains", les 8870 votants sur 31005 inscrits (25% des voix) qui ont voté pour cette famille régnante depuis 46 ans ne soient pas ennuyés par cette nouvelle. Auraient-ils une mentalité de serf envers le seigneur local, de serviteurs envers le riche bourgeois, de domestiques servant la couronne?

La reine est si bonne n'est-ce pas ? Elle offre des chocolats à la fin de l'année et attention, elle n'accepte aucune critique, pas même sur le fait que les chocolats ne soient pas achetés dans sa ville !  En conséquence, son entourage proche se tait, sourit, dit à la dame qu'elle est belle et la ferme. Si vous refusez, il vaut mieux vous éloigner du marécage.

Risque-t-elle d'aller goûter les oranges à la santé?

Aucun risque, nous sommes sous le régime de la République Française. Entre gens de bonne compagnie. On se comprend bien chez ces gens là ! De droite comme de gauche. Il n'en reste pas moins que cette affaire lui colle aux doigts à la Reine-Maire ! 

Gérard Brazon

Ou est la solidarité des paradis fiscaux ? Qu'en pense le Maire de Puteaux ?

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Romanin 20/09/2015 19:51

Puteaux merci, un petit coin de France où a priori il y fait bon vivre(surtout pour la famille royale en poste depuis près de 50 ans!). Sans parler les petites affaires entre amis, un peu comme chez les "Balkans":-))))