Photo du petit Aylan, Le Monde avoue: « il fallait influencer l’opinion française ».

Publié le 12 Septembre 2015

Le Monde n'est plus ce qu'il était. Un grand journal de gauche. Il était lu y compris sur les bancs du parlement par la droite des années 1970 et 1980. Je le lisais autrefois pour ces articles et ces débats internes. Il n'est plus ce journal ou l'on pouvait se former et se faire une idée de la politique en général. J'ai cessé de le lire dans les années 90. Décidément trop à gauche ou moi trop à droite. C'était une époque de grands changements où les lignes étaient devenues floues. On restait fidèles aux amis plus qu'aux idées. Franchir le Rubicon n'était pas si évident. Pour aller où d'ailleurs... Aujourd'hui je le sais ! J'ai mis du temps finalement.
Aujourd'hui, le Monde est un journal qui ferait honte aux journalistes des années 1980. Son parti pris de gauche bobo est sans appel. Aujourd'hui il monte des coups ! Affligeant.
Gérard Brazon


Une image mais pas n’importe laquelle, pas celle d’un enfant palestinien, pas celle d’un décapité de Daesh, non « une image symbolisant la mort de l’Europe nous renvoyant à notre indifférence collective » La mort de l’enfant n’est pas la conséquence des exactions islamistes ni des actions de ceux qui encouragent les passeurs mais celle de notre « indifférence collective ». La démarche culpabilisatrice est un peu grosse mais ça peut marcher, ça va marcher. D’ailleurs qui sont ces morts, le petit Aylan ou les noyés dela Méditerranée, sinon des « victimes de la forteresse Europe ». Vraiment ? L’Europe serait une forteresse ? Il semblerait que l’actualité des derniers mois l’assimile plutôt à une passoire… Et puis cet enfant est devenu un « emblème », une sorte de drapeau compassionnel destiné à sidérer les opinions européennes.

L’image fut tout d’abord publiée en ligne avec de désagréables réactions de lecteurs dénonçant une « image morbide et racoleuse ». Puis tout s’emballe, la presse quotidienne britannique du Times au Guardian publie la fameuse image. Alors il faut suivre mais pas n’importe comment, trouver l’angle qui permettra de faire basculer les consciences européennes du côté obscur de la faiblesse « Nous avons cherché le meilleur moyen de la présenter, avec un titre qui disait qu’elle serait peut-être la photo qui permettrait la prise de conscience de l’Europe » (c’est nous qui soulignons), écrit la responsable éditoriale Emmanuelle Chevallereau. Se pose alors la question du choix du meilleur angle, plusieurs images de la même scène sont disponibles. Celle où l’on voit le garde-côte turc observant le petit corps est « la plus forte » celle qui « marquera les consciences », vos consciences. La photo fait l’objet d’un éditorial du directeur du journal. « Cette photo,terrible, est en elle-même une prise de position » (c’est nous qui soulignons), ajoute Luc Bronner. Une prise de position en faveur d’un flux migratoire incontrôlé, inexorable, irréfragable et même souhaitable.

Comme le souligne Slobodan Despot dans l’édition en ligne de Causeur du 7 septembre« Les européens à qui l’on veut faire avaler sans broncher un des mouvements de population les plus colossaux de l’histoire ne sont pas des citoyens qu’on veut convaincre mais des chiens de Pavlov qu’on s’emploie à dresser ». Comme les prises se position duMonde le confirment. CQFD.

source OJIM

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

pam 12/09/2015 18:58

Affligeant!

Epicure 12/09/2015 18:39

Il faut aider ces gens à se Mobiliser comme on le fit en 1940 à Londres et ailleurs. Mais il faut bien reconnaître que chez eux ils sont (théoriquement) minoritaires et désarmés. (Résistants jusqu'à ce que les Brits parachutent des armes en 1943. Toutefois, j'ai lu qu'en Italie, les Syriens qui débarquent restent des ennemis jurés d'Israël!!!!! Voilà la plèbe que nous importons et que le Rabbin Korsia demande aux "israélites" d'aider!!!???
La folie furieuse des bienveillants!

DURADUPIF 12/09/2015 18:32

Oui nous avons "lu" le Monde pour ces articles de fonds prédictifs et parfaire notre Culture. Nous avions tous deux ou trois Monde de retard à lire. Laissé tomber quand il a été dans les mains de la CFDT.

Romanin 12/09/2015 18:02

heureusement pour moi que j'ai arrêté très tôt de lire ces journaux!