SIEL manifestera le 24 sept à 19h30-Ambassade d'Allemagne à Paris. Venez nombreux.

Publié le 16 Septembre 2015

Jeudi 24 septembre, à Paris : Tous au rassemblement du Siel pour refuser la déferlante migratoire
 
 
Communiqué de Riposte-Laïque
 
Enfin une initiative patriotique se met en place, à Paris, pour protester contre la déferlante migratoire que subit notre pays, avec la complicité de notre gouvernement et de l’Union européenne.
 
Dans une vidéo mise en ligne il y a quelques jours, la présidente de Résistance républicaine, Christine Tasin, et le fondateur de Riposte Laïque, Pierre Cassen, appelaient les Français à se battre contre l’invasion migratoire. Ils faisaient remarquer que ceux qu’on osait appeler des migrants ne constituaient, dans la majorité des cas, qu’une cinquième colonne constituée majoritairement de ressortissants musulmans, hommes seuls, en pleine force de l’âge. (Voir la vidéo)
 
Ils insistaient, au nom du principe de précaution, sur les risques accrus que cette présence faisait courir aux Français, déjà confrontés quotidiennement à la guerre islamique menée sur notre propre sol. Ils dénonçaient l’imposture de la victimisation de ces clandestins, faisant remarquer que s’ils avaient fui la guerre, alors ils y avaient abandonné femmes, enfants et vieillards. Une reportage d’une équipe de Riposte Laïque à Calais confirmait l’ampleur de la manipulation victimaire subie par nos compatriotes, et la détresse des populations locales. (Voir ICI)
 
La préférence étrangère de ce régime apparaît clairement à tous les Français, qui constatent que 77.310 logements ont pu se libérer pour des clandestins, alors qu’ils étaient inaccessibles pour nos compatriotes, mal ou pas logés du tout. Alors que ce régime impose l’austérité à son peuple, il trouve des milliards à consacrer à des nouveaux venus qui n’ont pas leur place chez nous, dans une période où le chômage de masse s’aggrave dramatiquement. La majorité des maires de France refusent la pression du gouvernement, et ne veulent pas voir leurs villes, trop souvent victimes de l’ensauvagement de notre pays, accueillir encore des nouveaux venus qui ne partagent pas notre mode de vie.
 
Résistance républicaine et Riposte Laïque partagent l’analyse et les mots d’ordre des organisateurs de SIEL (dont le Président est Karim Ouchikh et qui fait partie du Rassemblement Bleu Marine ndlr Gérard Brazon).
 
Ils appellent l’ensemble de leurs adhérents et lecteurs parisiens à assurer le succès de ce premier rassemblement parisien, qui se tiendra le jeudi 24 septembre 2015, à partir de 19 heures 30, symboliquement devant l’ambassade d’Allemagne, 28, rue Marceau, Paris 16e.
 
Dans toute la France, nous appelons nos compatriotes à multiplier les initiatives unitaires, sur le terrain. Nous sommes disponibles pour participer à un rassemblement de patriotes unitaires, permettant que sur le terrain, dans la rue, puisse s’exprimer le point de vue de la majorité des citoyens de ce pays, qui, malgré un bombardement médiatique sans précédent, digne des pires régimes totalitaires, continuent à refuser l’invasion migratoire.
 
Il en va de la défense de nos compatriotes, de notre mode de vie et de notre civilisation, qui risquent de disparaître si la politique criminelle de l’Union européenne et de ses complices socialistes réussissait à se mettre en place.
 
Tous à Paris, le 24 septembre !
SIEL manifestera le 24 sept à 19h30-Ambassade d'Allemagne à Paris. Venez nombreux.

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Elie KAZADO 16/09/2015 20:43

L'Europe nous a condamné avec l'appuis de nos Gouvernements d'accepter les pires situations
sans aucun avis du PEUPLE. OUI !..PATRIOTES de toute la FRANCE il nous faut agir avant
que d'autres drames nous soit imposé.

Nicole 17/09/2015 17:44

Si j'habitais la France, vous pourriez compter sur moi, et je ne viendrais pas seule.
Il faut absolument manifester, manifester et manifester encore et partout. Frau Merkel est un dictateur, l'UE agit sans demander l'avis des citoyens de ses pays membres.
Je me demande ce que nous faisons dans un pareil nid de technocrates largement bien payés pour ne rien faire qu'est devenue cette UE.