Suivez le Guide… du très collabobo Routard sur les migrants - Par Marcus Graven

Publié le 22 Septembre 2015

Suivez le Guide… du très collabobo Routard sur les migrants - Par Marcus Graven

Pour Riposte-Laïque

Après Google et Tripadvisor, après l’appel de Marc Lavoine, voici le Guide du Routard qui entre dans la danse pro-migrants. Comme d’habitude, le bêlement humaniste permet de dissimuler la lâcheté des « élites » et leur désir de noyer la nation française sous le flot migratoire.

Sous la houlette de son patron, Philippe Gloasguen, le Guide du Routard publie à 4000 exemplaires un livret gratuit de 85 pages à l’usage des migrants. BaptiséHello, il sera distribué aux associations d’accueil.

http://docs.google.com/viewerng/viewer?url=www.lejdd.fr/var/lejdd/storage/original/media/files/societe/routard-des-refugies-reduit.pdf

« On est des salauds! Nos gouvernants sont des poules mouillées, chacun doit se débrouiller. Il ne s’agit pas de réfugiés économiques, mais de gens qui vont crever. Pendant la guerre, des Français ont risqué leur vie en cachant des juifs, nous ne risquons rien en s’occupant un peu des réfugiés! C’est le minimum que l’on doit à ses gens. Ce n’est que de l’humanisme » pérore Gloasguen.

Il manque « les heures les plus sombres de notre histoire » et l’attitude « nauséabonde » de l’extrême-droite pour peaufiner l’imbécillité du propos.

« Les migrants sont juste des humains comme les autres. Ils doivent être traités comme tels, ni plus ni moins », écrit Gloasguen dans Hello.

Personne ne dit le contraire. Mais ces humains violent les frontières de l’Europe en toute impunité, pénètrent illégalement dans des pays qui ne veulent pas subir le Grand Remplacement que nous concocte la caste. Ils sont frères et peut-être complices (si ce n’est pire) des humains qui saccagent Palmyre, décapitent des coptes, massacrent les chrétiens d’Orient.

Gloasguen aurait bien accueilli une famille de migrants chez lui, mais étant dans l’édition, il a pensé : « Je peux faire beaucoup mieux. J’ai eu cette idée d’un petit guide. »

Donc pas de famille à la maison pour salir le tapis afghan, mais un guide qui explique aux migrants par des dessins comment se débrouiller dans notre société.

Gloasguen pas peu fier de lui plastronne : « J’ai donc imaginé une BD sans parole, avec seulement des dessins. Les gens auront des post-it et marqueront les pages qui les concernent avant de rencontrer un conseiller. Ils peuvent ainsi indiquer qu’ils ont des interdits alimentaires, demander où se trouve l’église ou la mosquée. » Et comment se procurer de l’argent à un distributeur.

A moins que le guide ne serve surtout à se diriger vers une église pour la brûler, à trouver une mosquée pour y écouter quelques discours salafistes sur les horreurs de l’Occident, à dégotter un guichet automatique pour y massacrer la petite vieille venue retirer quelques euros…

Le guide de notre déroute occidentale.

Marcus Graven

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article