Hommage aux femmes de courage! Appel aux femmes pour la résistance!

Publié le 16 Octobre 2015

Je voulais rendre hommage à toutes ces femmes de courage et de ténacité qui ont fait de la femme d'aujourd'hui, ce qu'elle est. 

C'est aussi pour que la femme libre d'aujourd'hui sache que son état de femme libre est en grand danger, que la bataille pour sa liberté est de nouveau engagée. 

Un système totalitaire qui se prétend religieux tente d'interdire la liberté de choix de la femme et de la réduire à n'être qu'un être social inférieur destinée à se placer sous les ordres de son mari et maître. 

C'est un bond de 800 ans en arrière qui est exigé de la femme considérée comme soumise par définition, "champs de labour" par destinée (s2v223) et que l'homme peut battre lorsqu'il estime qu'elle est désobéissante. (s4v34)

Tout cela pour dire, que la liberté est fragile pour tous face au totalitarisme, mais qu'elle est encore bien plus fragile pour celles qui peuplent pour plus de la moitié notre planète.

Je veux affirmer les libertés de la femme née libre et égale à l'homme et ayant les mêmes droits et devoirs.

C'est donc un appel aux femmes, à leur volonté de se défendre, de défendre leurs libertés que les résistants à l'islamisation lance chaque jour à travers leurs écrits, articles, manifestations, etc. Écoutez-les Mesdames, lisez leurs appels et sachez que si vous ne faites rien, vous où vos filles n'auront bientôt plus d'autres choix que de se battre physiquement ou de se soumettre si elles ne veulent pas un jour, porter le voile de l'infériorité, de l'infamie et de la soumission. Car ce voile, n'est pas autre chose et en aucun cas le signe de la liberté. 

Ce n'est pas à la femme de se cacher, de masquer sa féminité naturelle, de s'effacer, de se gommer pour se protéger de la concupiscence des hommes, de leurs faiblesses maladives ou non, c'est aux hommes de contrôler leurs désirs sexuels et d'apprendre à respecter les femmes. 

Ce n'est pas aux femmes de culpabiliser, de se rendre responsables des agressions qu'elles subissent, des viols, mais aux hommes coupables de ne pas réfréner leurs folies destructrices.

La femme n'est pas une propriété réservée, elle est libre de faire ses propres choix.

C'est une vérité et une réalité pour beaucoup de femmes d'aujourd'hui, ce le sera beaucoup moins dans 10 ans au vu du nombre de femmes voilées dans nos rues. Sauf si elles décident de reprendre le combat de la liberté et de mener la résistance à l'oppression d'où qu'elle vienne, comme ces femmes d'autrefois et celles d'aujourd'hui que je met en avant comme  Olympe de GougesManon Roland, Théroigne de Méricourt, Germaine de StaëlCharlotte Corday que la gauche encense et qu'elle trahit finalement, et comme d'habitude
Pardon pour toutes celles que j'oublie et toutes celles que les hommes ont effacer de nos mémoires.

Gérard Brazon
Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.
Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.
Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.
Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.
Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.
Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.
Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.
Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.
Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.
Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.
Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.
Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.
Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.
Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.

Un bouquet de femmes libres qui se battent, où se sont battus pour la liberté de la femme.

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

ESCLAFIT 22/10/2015 18:46

Faut pas oublier Jeanne d'Arc

Claude Germain V 17/10/2015 19:04

On vient de recevoir aujourd'hui les impots locaux et immobiliers envoyés par ces voyous de bureaucrates et augmentés par TOUTES CES ORDURES DE POLI LOPETTES PARASITES de conseillers généraux , députés divers , maires corrompus et autres conseilles municipaux , enfin bref toute une caste de prédateurs qu 'il faudrait pendre par les " corones" comme on dit ici en espagnol pour les terminer par ........... ce qu'ils méritent et c'est là qu 'interviennent les femmes qui en general ouvrent le courrier et sont pour la plupart effarées par le racket fiscal reçu .....Je pense quelle seront le déclencheur de la révolte populaire que des millions d'entre nous attendent avec ferveur .....Messieurs les politiciens véreux ET CORROMPUS , TOUS !!!! en souhaitant que l'on vous pendent un jour prochain TOUS PAR LES PIEDS du simple conseiller municipal au premier citoyen . Quel magnifique jour celui là ....

Versaline 16/10/2015 21:02

Merci Monsieur Brazon pour ce bel hommage aux femmes...

Brazon Gerard 18/10/2015 20:24

Nous sommes rien sans la femme. Elle est l'avenir de l'homme et souvent bien plus courageuses.