Hôpitaux bombardés en Syrie: Moscou demande à l'Otan des explications.

Publié le 27 Octobre 2015

La Syrie, les bombardements des Etats-Unis, ceux bien plus modestes de la France, la lutte contre l'islamisme sont sortis des écrans radar des médias Français en particulier depuis que la Russie "fait le boulot".
Désormais, comme pour Israël, les accusations pleuvent sur les Russes accusés de bombarder les Hôpitaux. Accusations portées par l'innénarable pays des droits de l'homme qu'est l'Arabie Saoudite. Les USA feraient mieux de se taire vu le carnage qu'ils ont fait en Afghanistan sur un Hôpital de Médecins sans frontières. Tojours cette paille dans l'oeil du voisin...
Gérard Brazon
*******
Le ministère russe de la Défense a demandé aux pays de l'Otan ainsi qu'à l'Arabie saoudite de s'expliquer sur leurs accusations selon lesquelles l'aviation russe aurait mené des frappes sur les hôpitaux syriens, a déclaré le vice-ministre de la Défense Anatoly Antonov.
 
Le ministère russe de la Défense a demandé aux pays de l'Otan ainsi qu'à l'Arabie saoudite de s'expliquer sur leurs accusations selon lesquelles l'aviation russe aurait mené des frappes sur les hôpitaux syriens, a déclaré le vice-ministre de la Défense Anatoly Antonov.
 
"Nous avons invité aujourd'hui des attachés militaires des USA, du Royaume-Uni, de France, d'Allemagne, d'Italie, d'Arabie saoudite, de Turquie et de l'OTAN de justifier officiellement les accusations prononcées ou bien à les démentir", a annoncé M. Antonov.
 
"Cela concerne surtout les déclarations scandaleuses sur les prétendues attaques d'hôpitaux qui ont été publiées dans plusieurs médias anglophones", a-t-il poursuivi.
Selon lui, la communauté internationale assiste dernièrement à des attaques médiatiques de plus en plus fréquentes portant sur les actions de l'Armée de l'air russe en Syrie.
 
"Nous sommes accusés de frapper l'opposition modérée, ainsi que des objets civils tels que des hôpitaux, des mosquées et des écoles. Par conséquent, comme rapportent les médias occidentaux, il y a des victimes parmi les civils", a précisé M. Antonov.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Repost 0
Commenter cet article

Pivoine 30/10/2015 18:55

Tout comme il y a 2 ans (ou 3), lorsque l'on avait accusé Bachar d'avoir utilisé des armes chimiques contre son peuple...