La manifestation des habitants de Calais contre l’arrivée des migrants boycottée par les médias - Par Jean-Yves Le Gallou - Préface Gérard Brazon

Publié le 5 Octobre 2015

Comme lors de la manifestation devant l'Ambassade d'Allemagne organisée oar le parti politique SIEL de Karim Ouchikh et Riposte-Laïque, la manifestation anti clandestins à Calais a été boudé si ce n'est méprisée par les médias. 
Certes, les intempéries, les noyades, les dégâts causés par cette orage sont d'une grande importance et il faut que la solidarité s'organise. D'ailleurs, nous avons pu voir en boucle françois Hollande dire que tout sera réglé d'ici à trois mois. Vous comme moi, nous savons qu'il n'en sera rien.
Nous avons pu voir l'ami Estrosi faire un marquage à la culotte du Président. Il fallait qu'il soit vu. Idem pour l'ami Cioti. Elections obligent.
 
Les candidats UMPS de Calais n'ont pas eu d'orage, mais ils ont les "réfugiés" ! Et là, ils se taisent ! Ces étrangers venus de nul part et de partout dans le monde qui méprisent les lois française avec l'aide des gauchistes No-Borders.  Là aussi, ce fut une manifestation passée sous silence ! Les médias dans ce pays sont affligeants de soumission.
 
Gérard Brazon
**********
Jean-Yves Le Gallou
Ancien député européen, essayiste, Président de Polémia.
Source: La gauche m'a tuer 

Les habitants de Calais ont manifesté hier dimanche contre l’installation des campements des immigrés. Cette manifestation fait suite à l’arrestation d’une centaine de clandestins qui ont tenté de franchir le tunnel sous la Manche samedi. Placés en garde à vue, ils ont ensuite été relâchés selon le parquet de Boulogne sur Mer.

Comment s’est déroulée la manifestation à Calais ?

« SOS Calais en détresse », « Stop à l’immigration incontrôlée » ou encore « Stop à l’immigration clandestine » : voilà ce qu’on pouvait lire sur les banderoles des manifestants à Calais, au milieu de quelques drapeaux français. En effet, dimanche, le collectif « Calaisiens en colère » a rassemblé entre 300 et 1 000 personnes pour manifester contre les nuisances de l’immigration de masse sur leur vie quotidienne et en particulier sur leur sécurité. Le rassemblement a commencé à 14 heures au bassin Ouest sur une plage de Calais. Plusieurs manifestants portaient un masque blanc marqué d’une larme rouge, symbole du collectif organisateur.

Pourtant, cette manifestation avait été refusée par les autorités ?

C'est Natacha Bouchart, maire de Calais issue du parti Les Républicains, qui a demandé l’interdiction de cette manifestation et qui l’a faite acter par un arrêté municipal. La préfecture, elle n’a pas estimé que ce rassemblement pouvait porter atteinte à l’ordre public, et a rappelé que « la mairie adopte une posture politique, mais elle n’a pas les moyens d’interdire une manifestation ». Le collectif « calaisien en colère » a réagi à l’arrêté municipal en précisant sur le réseau social Facebook : « ce rassemblement se fera et rien ne nous empêchera d’être là ! Tous à Calais dimanche !»

 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article