Le 7 novembre, le Siel appelle à soutenir dans la rue Viktor Orban - Par Frédéric Pichon

Publié le 27 Octobre 2015

Le 7 novembre, le Siel appelle à soutenir dans la rue Viktor Orban - Par Frédéric Pichon

 Par Frédéric Pichon 

Vice Président de SIEL - Parti souverainiste associé au Rassemblement Bleu Marine

 

Frédéric Pichon : un bilan très positif. Malgré la pluie et le fait que la manifestation soit organisée en milieu de semaine, nous avons réussi à rassembler en quelques jours plus d’un millier de personnes. Nous devons aussi saluer les interventions de qualité des différents orateurs qui ont su pointer du doigt les véritables responsables de ce chaos et avertir nos concitoyens des conséquences dramatiques d’une telle politique.

Riposte Laïque : Vous avez choisi de poursuivre cette première initiative en proposant aux Parisiens un deuxième rassemblement, le 7 novembre prochain, devant l’ambassade de Hongrie. Pourquoi ce choix ?

Frédéric Pichon : Si nous tenions à dénoncer les responsables de ce chaos en manifestant devant l’ambassade d’Allemagne, il faut aussi voir le verre à moitié plein. Il existe heureusement en Europe des pôles de résistance : notamment la courageuse politique du Président ORBAN qui, en fermant les portes à cette invasion programmée, mérite d’être soutenue. Or, Orban est vilipendé par les média de l’oligarchie pour différentes raisons. Il s’attaque à la finance et aux banques, il se rapproche de Poutine et maintenant il sauve l’Europe de la catastrophe en tentant de colmater les brèches. Il faut montrer que les peuples d’Europe le soutiennent.

Riposte Laïque : Appelez-vous également vos militants, en province, à organiser des rassemblements semblables ?

Frédéric Pichon : La France est malheureusement un pays centralisé et jacobin et même si nous encourageons de telles initiatives en province, il est d’une part très difficile de donner une visibilité nationale à des événements organisés en Province et d’autre part, c’est à Paris que se trouvent les centres de décision ainsi que les symboles que sont les ambassades. On peut le déplorer mais il en est ainsi. Nous avons néanmoins décidé d’organiser le prochain rassemblement devant l’ambassade de Hongrie un samedi pour permettre à nos amis provinciaux de se déplacer.

Riposte Laïque : Avez-vous l’intention de poursuivre ces initiatives en 2016 ?

Frédéric Pichon : Oui, nous avons l’intention d’organiser avec d’autres associations partenaires de nombreuses autres manifestations. Il est important, une fois les régionales passées de maintenir la pression sur les gouvernements contre cette politique irresponsable. Déjà des signes encourageants proviennent de Suisse et de Pologne où les candidats patriotes ont obtenu des résultats significatifs. Il faut maintenir cette dynamique afin que nos gouvernants comprennent que tant qu’ils continueront à encourager cet appel de d’air, les peuples manifesteront leur désapprobation dans les urnes et dans la rue.

Riposte Laïque : Le Siel est une composante du Rassemblement Bleu Marine. Comment se présentent pour vous les prochaines élections régionales ?

Frédéric Pichon : Les prochaines élections régionales vont être décisives. On sent une lame de fond en train de se dessiner et il est capital de remporter une voire deux régions stratégiques où l’immigration est pléthorique : le Nord et la PACA. Le Nord qui subit depuis des mois ce que l’on appelle « la junge de Calais » où vivent des populations en transit vers le Royaume-Uni. Mais aussi une islamisation de  plus en plus pesante comme à Roubaix où les chtis deviennent minoritaires et se convertissent à l’islam. Et la Paca, avec des villes et des villages entiers subissant de plein fouet l’islamisation et parfois le grand banditisme comme certains quartiers de Marseille avec la complicité de ‘LUMPS.

Riposte Laïque : Comme avocat, comment as-tu réagi au procès de Marine Le Pen, à Lyon, le 20 octobre dernier ? Que penses-tu de la demande de levée de l’immunité parlementaire de Florian Philippot, et, plus largement, du harcèlement judiciaire qui semble toucher le camp patriotique, dont Riposte Laïque ?

Frédéric Pichon : Je trouve les demandes de levée de l’immunité parlementaire de Monsieur Philippot et de Madame Le Pen absolument scandaleuses. J’en suis d’autant plus scandalisé que je suis par ailleurs l’avocat d’Aymeric CHAUPRADE poursuivi pour avoir, au lendemain de la tuerie de Charlie HEBDO, diffusé, dans l’enceinte du parlement européen un discours de fond très argumenté sur l’islam radical et les risques énormes encourus par la France et l’Europe qui accepte sur son sol des dizaines voire des centaines de milliers de personnes appartenant à la mouvance salafiste. La liberté d’expression ne se divise pas. Les patriotes sincères et les amoureux de la liberté d’expression doivent apporter leur soutien, au délà de leurs divergences idéologiques, à tous ceux qui sont persécutés par la police de la pensée.

Propos recueillis par Pierre Cassen

ViktorOrban2

 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article