Mensonge d’Etat : la France va accueillir 200.000 réfugiés qui nous coûteront 2,6 milliards - Par Jacques Guillemain

Publié le 9 Octobre 2015

Pour Riposte-Laïque

migrantsvouspaierez

C’est le retour du boomerang sur Maman Merkel. Il n’aura pas fallu bien longtemps pour que les Allemands apprécient à leur juste valeur les joies d’une immigration musulmane de masse.
Certes, la communauté turque vit depuis fort longtemps et en grand nombre en Allemagne, mais les Turcs, même s’ils se refusent à toute assimilation, participent au boom économique allemand et pratiquent un islam modéré qui ne bouleverse pas la société.
Il n’en est pas de même des Syriens, des Irakiens et des Afghans qui importent non seulement le conflit multi séculaire entre chiites et sunnites dans les centres d’accueil, mais qui entendent imposer la charia et persécutent les chrétiens, au point qu’il faut placer ces derniers dans des centres indépendants. Sans oublier les multitudes de faux Syriens, qui ne parlent pas un mot d’arabe mais obtiennent des faux passeports faits en Turquie. Partout où le désordre règne, les réseaux mafieux prennent les affaires en main… Ce sont là les prémisses d’une société multiculturelle harmonieuse qui fera le bonheur des Allemands ! Je souhaite bien du plaisir à Maman Merkel….
Pas étonnant donc, que la cote de popularité d’Angela Merkel s’effondre et que les critiques fusent de toutes parts. Si deux Allemands sur trois applaudissaient à sa politique d’accueil début septembre, ils sont aujourd’hui une large majorité à la rejeter. Selon le quotidien Bild, l’Allemagne pourrait voir déferler sur son sol 1,5 million de migrants en 2015 ! Tel est l’effet provoqué par les déclarations irresponsables de la Chancelière, dont la photo, toute souriante au milieu des réfugiés, a fait le tour du monde et mis en marche des légions de miséreux attirés par l’Eldorado germanique. Depuis les camps de Jordanie, du Liban et de Turquie, c’est l’exode vers la nouvelle Terre promise. Et le revirement brutal de Merkel, qui a fermé ses frontières du jour au lendemain, ne change rien. Le flot des demandeurs d’asile grossit toujours.
Après l’euphorie des premiers jours, c’est donc le désenchantement outre Rhin et le gouvernement allemand renonce à donner des chiffres, se contentant d’espérer que le flot va se tarir avec l’hiver ! Douce illusion. C’est dire combien il maitrise la situation qu’il a lui même engendrée. Tous les partis politiques tirent maintenant la sonnette d’alarme. Et le mouvement PEGIDA, “contre l’islamisation de l’Occident”, ne cesse d’accueillir de nouveaux adeptes.
Tout cela ne serait pas trop gênant si le problème restait allemand. Mais non seulement Angela Merkel a agi sans consulter sa majorité, mais également sans prévenir ses partenaires européens. Ce qui fait des 28 pays européens les otages des délires de la Chancelière, délires dont les conséquences nuisibles et durables vont bouleverser toute l’Europe pendant des années.
C’est en Hongrie qu’on a la meilleure image de la société paradisiaque de demain.
Les migrants dévalisent les humanitaires. Ils provoquent des rixes, insultent, jettent l’aide humanitaire sur la voie publique, traitent les policiers de mécréants pourris et qualifient la Hongrie de “pays de merde” trop pauvre pour y rester.  Sans oublier les cas de gale et les maladies contagieuses constatées par les policiers hongrois. 80% des “réfugiés” sont des hommes de moins de quarante ans qui se comportent en pays conquis dès que quelque chose leur déplaît. Les caillassages contre les forces de l’ordre sont quotidiens. Les réseaux mafieux font la loi et font fortune pour des passages en Europe facturés des milliers d’euros.
Mais la presse occidentale se tait. Seul Victor Orban tient le rôle du méchant.
De nombreux jihadistes profitent de l’aubaine pour s’infiltrer en Europe et recruter. Le “boucher sanguinaire”, combattant d’al-Nosra soupçonné d’avoir assassiné une cinquantaine de personnes en Syrie, a été arrêté en possession de sept passeports munis de visas Schengen. Mais pour quelques arrestations, combien de centaines de terroristes passent à travers les mailles du filet ? Réponse lors des prochains attentats islamistes en Europe !
Quant au gouvernement français, qui prétend n’accueillir que 24000 réfugiés sur deux ans, il reste égal à lui même et ment effrontément sur tous les tableaux.
Rappelons tout d’abord que nos gentils migrants  ont transformé un lycée parisien en squat de la peur avec la bénédiction du maire de Paris. Bagarres, rackets, trafics, prostitution et soupçons de viols sont le lot quotidien des squatters, soumis à la loi des mafieux. Et que fait l’Etat ? Rien.
Ensuite, l’OCDE et l’ONU prévoyant des centaines de milliers de migrants chaque année vers l’Europe, la France devra en accepter 20% avec la règle des quotas. On est loin des 24000 annoncés. Selon Frontex le million de réfugiés sera dépassé en 2015. Ce qui donne 200000 réfugiés pour la France.
Sans oublier que le regroupement familial obligatoire multipliera ces chiffres par dix. C’est donc une  situation explosive qui se prépare, un éclatement violent de la société.
Enfin, si pour l’inénarrable Michel Sapin, le coût de l’accueil des migrants serait insignifiant, la vérité est tout autre. Pour la Cour des comptes, l’accueil d’un migrant coûte 13000 euros par an toutes dépenses confondues. Et si Angela Merkel prévoit 10 milliards pour 800000 migrants ce n’est pas un chiffre sorti du chapeau. C’est le même coût individuel qu’en France. Par conséquent, si la France accueille 12000 migrants en 2015, cela fait 156 millions de plus à emprunter !
Et 200000 réfugiés par an, cela fait 2,6 milliards de dépenses supplémentaires. Merci Angela !
Mais selon un sondage IFOP, trois Français sur quatre ne veulent pas payer.
C’est cela aussi la démocratie vue de Bruxelles.
Voilà le véritable visage de nos pauvres réfugiés, qui vont venir bouleverser la vie de millions de Français, dans nos villes et nos campagnes. Un jour viendra où les citoyens, trompés par les politiques et les médias, se réveilleront. Mais il sera malheureusement trop tard. Car aucun de ces réfugiés ou migrants ne repartira. Tous nos politiques, incapables de faire face au moindre problème, se réfugient dans le mensonge pour ne rien faire. C’est un suicide collectif et c’est dramatique pour nos enfants. Il est temps de renverser la table et de dire non aux diktats de Bruxelles. Il est temps de dire stop à ces pantins qui nous gouvernent et qui nous trahissent depuis des années. Ils ne font que détruire la France pour garder leurs privilèges. C’est tout simplement criminel.
Jacques Guillemain
 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Epicure 09/10/2015 16:41

Oui, les Français et autres européens se comporteront alors en sorte de Légitime Défense qui sera la pire des solutions au lieu de faire face au problème dès Hier !
Les politiques s'enfuiront pour éviter la corde et tout repartira comme avant. La guerre généralisée compliquée de guerre civile intra-nationale, partout ...
Je suis content, vu mon âge et ma santé, de n'avoir pas à vivre cette future proche belle époque!

Epicure 09/10/2015 16:37

Ils seront exterminés sur place mon cher a