Chaque jour 10 000 migrants arrivent sur nos côtes pourtant aucun média Français n’en parle En savoir plus -Par Jean Yves Le Gallou

Publié le 15 Octobre 2015

Comme on peut le constater, les femmes et les enfants ne sont pas majoritaire et la question est, pourquoi accueillons-nous des déserteurs, des jeunes hommes qui devraient aujourd'hui se battre pour leur pays? 

Gérard Brazon

**********

Après avoir tenu la chronique quotidienne de l’invasion migratoire de l’Europe, les grands médias sont totalement muets depuis trois semaines sur le sujet La crise dite des « migrants » est-elle donc terminée ?

Malheureusement, non. Les clandestins sont toujours coincés aux portes de l’Europe occidentale, aux confins de la Serbie, de la Hongrie et de la Croatie. L’Allemagne a déclaré hier qu’elle maintiendrait ses contrôles aux frontières jusqu’à fin octobre. Que se passera-t-il après, c’est à dire dans quinze jours ? Nul ne le sait.
 
Les dirigeants européens chercheraient ils à gagner du temps ?
Repousser la solution d’un problème présente l’avantage d’y habituer l’opinion, tout en rendant inévitable la solution désirée. C’est la stratégie du différé, l’une des dix techniques de manipulation de masse recensées par le linguiste américain Noam Chomsky.
Il est évident que les dizaines milliers de clandestins ne resteront pas indéfiniment bloqués entre la Hongrie et la Croatie. L’arrivée de l’hiver constituera un argument pour émouvoir l’opinion. On parle déjà d’infections respiratoires chez les enfants. Il sera alors mal venu de rejeter ces populations aux abois.
 
Les gouvernements ont-ils pris toute la mesure de cette invasion ?
Les gouvernements européens se sont réparti 120 000 immigrants alors que 710 000 sont déjà arrivés depuis janvier d’après l’agence européenne de surveillance des frontières.
Plus grave, les autorités se fourvoient sur la nature de ces mouvements de population. François Hollande évoquait des « familles de réfugiés » demandant le « droit d’asile ». Or, le camp de Calais accueille une écrasante majorité de « jeunes hommes en bonne santé » pour l’ONG Human Relief. Et ceux-ci sont « de plus en plus agressifs » selon les syndicats de police, rejoignant en cela l’avis du gouvernement hongrois à l’autre bout de l’Europe.
 
En attendant, la France semble prête à s’offrir à l’occupant…
En plus des traditionnels CMU, allocations, gîtes et couverts, les envahisseurs pourront gratuitement accéder aux trains et aux musées. Il est en outre demandé aux Français de s’adapter aux nouveaux venus. Ainsi, l’étude de la langue arabe sera encouragée à l’école.
Maurras disait « la République est le règne de l’étranger ». C’est plus vrai que jamais.

 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article