Pourquoi la progression du Front national serait-elle une faute ? Par Gérard Brazon

Publié le 13 Octobre 2015

Élections régionales: le PS et la droite redoutent une nouvelle percée du Front National titre le Figaro.  À qui la faute écrit un journaliste du Figaro à la mémoire courte ou sélective dans l’édito.

À qui la faute si le Front National est en bonne posture comme si ce simple fait était une faute ! Comme si une élection n’était pas d’abord une décision d’électeurs. Il est vrai qu’en France l’électeur ne compte pas ! Comme si les électeurs étaient de profonds imbéciles incapables de comprendre et faire des choix.

Un « à qui la faute » culpabilisant du journaliste Paul Henri de Limbert qui énumère les responsabilités de la gauche dans le vote pour le FN. C’est la gauche qui serait la grande pourvoyeuse du vote FN. Pour lui, c’est la gauche qui est responsable du chômage, qui a une politique économique désastreuse, qui met en place des impôts punitifs, qui a une justice laxiste, une école soumise au bon vouloir des docteurs Folamour de l’ éducation nationale, et j’en passe…(Edito du Figaro du 12/10/2015)

Parce que ceux qui se disent de droite ne sont en rien responsables de quoi que ce soit. Parce que les électeurs trop stupides n’auraient pas compris tout le bonheur qu’il y avait d’être gouverné par un Sarkozy qui fit le contraire de ce qu’il a affirmé la main sur le cœur. Et pourtant, c’est 205 mesures et taxes qu’il a à son actif: taxe forfait social, taxe niches fiscales, taxe intérêts d’emprunt, taxe sur les plus-values mobilières, taxe accident du travail etc. ( voir la liste ici). Sans compter la suppression de la « double peine » pour les délinquants étrangers, la réforme pénitencière laxiste de Rachida Dati, un karchër oublié ! Il est vrai, que pour les journalistes, il n’y a pas eu d’atteinte à leur niche fiscale.

Il est clair que nous sommes en campagne électorale et la pseudo droite préfère s’écharper sur Nadine Morano qui découvre la face cachée de son parti. Une droite qui n’a pas encore fait son travail d’introspective ni assumée ses responsabilités.

Que propose la gauche? Plus de fiscalité, moins de libertés au nom de la liberté, et plus d’immigration ! La pseudo droite nous propose la même chose avec son Ali Jupétin, l’homme qui trouve sympathique les Frères Musulmans, (Valeurs Actuelles) – (Citoyens et Français). Elle nous propose François Fillon qui se réveille après 5 ans dans le frigo sarkozyste en oubliant de dire qu’il a entériné l’ensemble des décisions de son Président Sarkozy et n’a pas hésité à promouvoir l’islam.

Passons sur Nicolas Sarkozy qui n’est plus à présenter tant ses allégations, affirmations, et ses discours démontrent qu’il est capable de tout et de son contraire, et même en pire. Il n’a pas de parole et pourtant, il promet encore, malgré sa trahison du choix fait par le peuple de France en 2005, refusant la constitution européenne. Personne ne peut oublier cette trahison ! Lui et ses amis soi-disant gaullistes, nient la parole gaullienne et ergotent, car Charles de Gaulle leur fait désormais honte ! Charles de Gaulle en vilain canard noir ! Tudieu, que l’on fasse un autodafé des écrits de De Gaulle que diable, que l’on expurge cette littérature gaullienne nauséabonde, flirtant avec les « heures les plus sombres de notre Histoire »! Et tant pis s’il était le libérateur de la France ! Tant pis si la gauche collaborationniste était majoritaire et si les radicaux-socialistes ont gouvernés l’Etat pétainiste ! Iront-ils jusque-là ? Ils en sont capables les bougres tant leur lâcheté est grande. Nadine Morano vient d’en faire l’amère expérience ! Elle a été assassinée politiquement, alors même que le député-maire de Cholet adhérent de l’UDI, Gilles Bourdouleix avait déclaré, lui, et sans conséquence : « Comme quoiHitler n’en a peut-être pas tué assez«  au sujet des gens du voyage. Charles De Gaulle est maudit, mais Gilles Bourdeleix est gracié ! Cherchez l’erreur !

À qui la faute pour ce qui est de la montée du Front National ?

Aux échecs et aux mensonges de tous ceux qui ont eu les manettes du pouvoir, un jour ou l’autre ? La faute aux trahisons diverses des électeurs ? Pas seulement ! La question en appelle une autre : comment les Français ont-ils pu se laisser gruger aussi longtemps par les mêmes tartufes aux costumes bien coupés et bien-pensants payés par les sans dent, les futurs sans culotte, et ceux qui gobent encore, les beaux discours de la classe politique.

Il n’y a aucune faute Monsieur Paul Henri Limbert du Figaro ! Le Front National est simplement l’expression d’un sursaut salutaire. Il est une secousse divine ! Oh certes pas à la Noah bien sûr, façon saga africa ! Il est le coup de rein pour se relever, il est le cri de désespoir d’un peuple trompé, bafoué, humilié ! Il est une réponse de ce peuple qui a « beaucoup souffert et qui ne veut plus souffrir » des errements de la classe politique !

Le Front National est le résultat non pas seulement des échecs de la classe politique française, il est surtout l’affirmation d’une volonté française, d’un peuple de France qui en a assez d’être pris pour une vache à lait, pour l’andouille européenne. Marre d’être considéré comme un peuple raciste, xénophobe, homophobe, issu des négriers et des colons et qui doit se repentir alors même que la plupart de ces ancêtres n’avaient jamais vu un Noir dans les champs de labours du Berry, de la Beauce, du Perche, du Morvan et autres provinces. Il est un peuple en majorité de race blanche, n’en déplaise, héritier des racines grecques et latines et dit bien des choses, par la même occasion, à tous ces vendus des discours politiquement correct.

Un peuple de France qui est, sachez-le, généreux, ouvert et qui donne souvent aux autres mais qui refuse désormais qu’on le remplace chez lui, sur son territoire, dans sa cuisine, dans sa salle à manger et bientôt dans sa chambre à coucher pour le métissage obligatoire façon Sarkozy.

À qui la faute ? Mais justement, ce n’est pas une faute mesdames et messieurs les bobos journalistes, vous, les « pacifistes », les « innocents » adeptes des marais et des cloaques politiciens parisiens, c’est l’expression d’un immense espoir, un cri du cœur !

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

petit 14/10/2015 06:50

enfin les sans dents se réveillent, et ont une fois comprit

Elie KAZADO 13/10/2015 18:15

Monsieur Gérard-Brazon.Votre commentaire est très juste,( droite,gauche )nous ont trahis,nous allons ètre envahis sans référendum .Quel honte ou est la démocratie?