Islamisation et trahison, les deux mamelles de nos "élites" Médiatico-politiques.

Publié le 24 Novembre 2015

L'islamisation de la société et surtout la lâcheté des politiques de droite comme de gauche est une constance, une réalité dangereuse. Une islamisation que les médias ne mesurent pas dans leur ensemble mais dont ils sont tout de même bien obligés, et je pèse mes mots en disant obligés, de constater. Sur Riposte-Laïque, cela fait des années que nous dénonçons ce fait.

Islamisation

Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage. Les médias de la ré-information, de la résistance, de la dissidence ont la rage ! Il faut donc au minimum les ignorer, sinon les tuer.  Déjà, beaucoup de sites et blogs sont purement éliminer des radars. Souvenons-nous de Minurne qui, sans prévenance fut supprimé et dû son salut à l'expatriation en Suisse, grâce au soutien de Riposte-Laïque.

Que dire des changements d'administrations d'Over-blog qui a fait sauter par la même occasion la mémoire des abonnés (Merci de vous réabonner) et les vidéothèques des administrateurs de blogs dont celui de Révolte en Europe, celui de Christine Tasin et le mien. Nous avions la rage bien sûr, celle de nous battre pour ouvrir une porte, émettre une opinion contraire, allumer une bougie, éclairer un peu, affirmer des vérités. Cette rage est bien naturelle, nul besoin d'un illustre Pasteur pour nous guérir. Il nous faut juste la liberté d'expression et la prise en compte de nos alarmes. C'est déjà trop pour ces personnels politiques et autres médias de la bien pensance.

Sinon, comment expliquer autrement cette réaction du Figaro du vendredi 20 novembre 2015, un journal soi-disant de droite, proche de l'ex UMP rebaptisé pompeusement et sans honte "Républicains", un journal qui relate l'islamisation de nos entreprises publiques de transports: Air-France, Aéroport de Paris, SNCF et RATP.

Cette dernière entreprise fut l'objet d'un quasi flagrant délit de mauvaise foi au minimum, quand Riposte-Laïque fit une interview de femmes Machiniste-Receveur (Chauffeur de bus) au dépôt de Nanterre dans le 92.  Ces femmes y disaient leurs vexations et leurs humiliations quotidiennes face à des musulmans qui refusaient de les saluer, refusaient d'être commandés par des femmes, de monter à la suite d'une femme, au changement de service, sous prétexte que le poste de conduite sentait la femme et troublait la libido de ces messieurs salafistement idiots. Ces hommes aux cerveaux quelques peu délités seraient donc incapables de contrôler leurs pulsions sexuelles. Essayez l'émasculation messieurs ! Georges Orwell disaient qu'il n'y a d'hommes décents qu'impuissants.

Cette vidéo fut regardée par énormément d'internautes. Elle provoqua un mini scandale jusqu'aux plus hautes instances de la RATP. Celle-ci décida de faire une charte de la laïcité (cela ne mange pas de pain, c'est comme les commissions d'enquêtes.) mais ne fut pas reprise par les médias nationaux. Comprenez que les médias nationaux sont des gens trop sérieux, et qu'il n'était pas question de reprendre une info venue d'un média jugé d'extrême droite de facto et dont il fallait se méfier illico. Par définition à défaut de raison. Qu'importent les témoignages, qu'importe la réalité des faits. Silence… islamisation dans les têtes, islamisation dans les esprits. Silence on tue… Car au fond, ce sont bien les silences et les pudeurs de vierges de ces médias, sans oublier les lâchetés des politiques qui ont fini par tuer.

Nous étions sous Lionel Jospin, 1er Ministre et Jacques Chirac, Président de la République après la piquette du RPR en 1995C'est Anne-Marie Idrac ex ministre d'Alain Juppé, recasée à la RATP qui avait initié sur ordres du ministre socialiste des transports Jean Claude Gayssot, l'embauche de centaines de ces jeunes venus des cités sous le prétexte que "les machinistes devaient ressembler aux voyageurs qu'ils transportent". Ce jour là, je la revois encore, elle s'est dite fière d'avoir mené cette politique socialiste. Elle a vendu sa salade à Bercy, au siège de la RATP, et à tous les responsables syndicaux centraux et leurs adjoints.

Lors de cette séance, j'ai fait valoir les risques de cette embauche, de ce noyautage d'un des métiers de l'entreprise,  j'ai dit que nous avions des remontés de personnel opérateurs, maîtrises et cadres de Centre Bus qui s’inquiétaient déjà des revendications concernant les distributeurs de sandwichs halal et d'exigence de repos pour les vendredis, jour de prière, sur des machinistes musulmans faisant descendre des voyageurs à l'heure de la prière, etc. Mes propos furent méprisés par la Présidente de la RATP. Fasciste sans doute, sulfureux évidemment. Bien entendu, la CGT, FO, CFDT approuvèrent cette politique d'embauche socialo-communiste y compris au détriment de l'embauche des enfants du personnel jugé par la RATP comme..."trop consanguin". Discrimination positive déjà, (Sarkozy n'a rien inventé) racisme de fait. Mais chut ! Il ne fallait pas le dire !

Le Figaro reprend l'ensemble de cette situation de l'époque et convient quelque part que l'embauche fut massive et ce, dans toutes les entreprises publiques. Le Figaro se permet de citer Riposte-Laïque et sa vidéo comme étant tout de même, "d'extrême droite". En clair, on peut dire la vérité, mais on continue à  insulter un site qui n'est pas d'extrême droite pour l'avoir dit 4 ans avant tout le monde. Islamisation…

Saint-Denis, ville deux fois martyres vu son origine. La première étant d'être gérée par des communistes et la seconde d'être composée, en quasi majorité, par des habitants adeptes de l'islam. Islamisation encore… En fait, la question n'est plus de savoir si la Basilique Saint-Denis, tombeaux de nos Rois de France, changera de nom, mais quand pour complaire aux victimes de l'ostracisme chrétien ou celui des athées ? Un nom au hasard : mosquée Al Fath ? (La conquête en arabe). Une de plus !

Saint Denis donc, que dire des réactions concernant le dénommé Jawad Bendaoud, logeur contre son plein gré de terroristes. Il avait un appartement, où plutôt il semble bien qu'il fut l'entremetteur d'un appartement appartenant à des "marchands de sommeil" à des terroristes y cherchant un doux refuge. Il ne savait pas, ne comprends pas, ignorait qui ils étaient, bref, il joue au con et ma foi, s'il est encore en garde à vue, c'est que pour le coup, cela ne marche pas vraiment.

Il est vrai que l'homme qui assassina en 2006 un jeune issu de Saint Denis à coup de hachoir a subi la très lourde peine du Ministère de Rachida Dati, de 8 ans de prison. Il est sorti de taule 5 après. Tueur d'ado sous Chirac, Dati et Sarkozy, libéré sous Hollande, Taubira et Cazeneuve. 5 ans de taule pour un meurtre dans la rue au hachoir… c'est très peu ! On comprend mieux pourquoi le FN parle du laxisme de l'UMPS. Une droite qui n'a rien à envier à la gauche d'aujourd'hui.

Ce personnage (bête, violent et dangereux dit la Mairie de Saint Denis) serait en fait l'homme de main des "marchand de sommeil"! Il aurait été chargé de recruter des locataires de courtes ou de longues durées pour peu qu'ils paient en liquide. Il était chargé également de faire le vide en cas de retard de paiement. Ici, il n'y a pas le DAL, ce droit au logement d'extrême gauche, qui préfère sévir dans les communes riches et laisser la misère se débrouiller avec la misère. Faut pas mélanger, non mais…

Cette situation fut signalée par la Mairie communiste au procureur de la République de Bobigny. Ce qui ne réveilla personne au tribunal et donc, nul bougea le petit orteil. Il est vrai le Tribunal de Bobigny n'a pas la réputation d'être "d'extrême droite", bien au contraire !

Depuis le coup de balaie salutaire, la liquidation des ordures islamistes, et leur mise à la benne, le restant des habitants de l'immeuble dévasté sont logé au gymnase municipal. La Mairie communistes décide d'en profiter, et demande que l'état prenne les locataires à sa charge. C’est-à-dire, aux frais des contribuables.

Ces deux exemples d'incompétence, d'incohérences, de lâchetés répétées, d'abandons successives, de soumissions diverses et variées ne peuvent que nous démontrer que la solution est politique bien sûr, mais qu'il est tout de même urgent que les citoyens de ce pays prennent conscience qu'il va falloir en priorité, passer le karcher dans les milieux politiques et les médias qui sont les grands responsables de ce gâchis. Il va falloir que la clique médiatico-politique comprenne qu'au fond, ce n'est pas celui qui fait la guerre qui est responsable, mais bien celui qui a laissé faire, et a interdit les défenses immunitaires des citoyens de France comme l'Instruction, la Culture, l'apprentissage de l'Histoire, le Patriotisme, la Fierté nationale, etc.

C'est eux qui, en  insultant les patriotes, en se moquant des veilleurs, en niant les donneurs d'alarmes, en les traitant de fascistes, d'extrémistes de droite, sont les auteurs, in fine, des attentats ! Même si je sais qu'ils n'ont pas tenu les Kalach' ou les bombes, mais je sais aussi qu'ils ont retenu volontairement leurs stylos dans les rédactions ou dans les ministères au nom du "pasdevague", "padamalgame" "pastygamiser".

Pour moi, gouverner c'est d'abord écouter avant de décider, mais c'est surtout comme le disait Emile de Girardin en 1852, Gouverner, c'est prévoir; et ne rien prévoir, c'est courir à sa perte.  Et puis, je ne résiste pas à cette autre citation du même auteur qui revêt tout un symbole dans notre époque : Il n'y a de paix durable que celle qui s'achète au prix d'aucune faiblesse. Au delà de Christiane Taubira, pouvons-nous encore croire que les Sarkozystes d'hier, et les Hallandistes d'aujourd'hui, puisent être encore en capacité de comprendre les leçons données il y a plus d'un siècle. Pour moi c'est non... Qu'ils passent la main rapidement et démissionnent...

Gérard Brazon (Le Blog)

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article