Migrants dans l’Ardèche : Francis Gruzelle dénonce les mensonges de l’Etat -Par Martine Chapouton

Publié le 5 Novembre 2015

Notre ami Francis Gruzelle, journaliste Ardéchois, et représentant élu des parents dans une structure chargée de l’enfance, a écrit au directeur du Dauphiné Libéré.
 
Il signale à ce monsieur que son journal trompe les lecteurs quand il annonce qu’il va y avoir une première arrivée de migrants en Ardèche. En effet, il l’informe que, voici plusieurs mois, dans un orphelinat du département, « où il n’y avait plus d’eau chaude dans les douches des enfants depuis plus de deux ans », par manque de moyens financiers pour les pensionnaires Français, seize orphelins migrants ont été installés d’urgence, sans qu’aucune mesure ne soit prise pour améliorer leurs conditions d’existence, ni celle des petits Français confrontés à de nouvelles conditions de vie.
Riposte Laïque, l’Agence France Presse, l’agence Reuters se sont procurés une copie de ce courrier. On remarquera que la préfecture de Privas s’est bien gardée de communiquer sur ce sujet, de même que le maire de Tournon, fort discret sur ce dossier. Nous ne pouvons que remercier Francis Gruzelle d’avoir permis que ce secret d’Etat soit mis au grand jour. Nous attendons, à présent, avec intérêt la réaction des autorités.
Dans un précédent courrier d’alerte aux autorités, Francis Gruzelle écrivait « trop d’argent dans la Grotte Chauvet, l’Ardèche est au bord du gouffre… Même si ma comparaison fait dresser tous les poils de la barbe à Hervé Saulignac, président du département de l’Ardèche : « Saulignac et la majorité socialiste ont sacrifié l’enfance (l’Ardèche de demain), avec un petit 25 millions de budget pour tout ce secteur, l’agriculture et le soutien aux productions sensibles (l’Ardèche d’aujourd’hui) à la Grotte Chauvet (l’Ardèche d’avant hier) avec un engagement de 15 millions cette année ».
********
 
Monsieur le Président Directeur Général, Cher Monsieur Tostain,
Je n’imaginais pas vous écrire ce jour. Mais le titre du Bando de la page 3 des éditions Drôme-Ardèche du 4 novembre 2015, « La préfecture de l’Ardèche se prépare à accueillir une centaine de migrants » s’apparente à une escroquerie de l’information. En effet, vos collaborateurs ardéchois nous présentent cette arrivée comme la première arrivée de migrants, alors qu’un groupe de 16 migrants orphelins, « stockés en urgence à la Maison pour Vivre de Tournon dans des conditions inadaptées », est déjà arrivé voici plusieurs mois, sans que la préfecture prévienne vos collaborateurs. Décidément, jour après jour, ces derniers ont « quelques retards à l’allumage », en attendant les informations distillées par la préfecture et les services officiels.
Depuis plusieurs mois, en ma qualité de représentant élu des parents au groupe d’expression de la Maison pour Vivre de Tournon sur Rhône, je me bats avec les autorités, dans une indifférence générale, pour obtenir l’amélioration des conditions de vie des 16 petits migrants affectés à MPV Tournon. Hier encore, le 3 novembre 2015, j’ai relancé le président du conseil départemental Hervé Saulignac et tous les acteurs du social en Ardèche, ainsi que certains décideurs parisiens, pour mettre fin aux négligences dont sont victimes (lettres mailées de relance ci-dessous) les 16 enfants migrants.
Voici près de deux mois, une interview du conseiller départemental-maire de Tournon Frédéric Sausset, parue dans le DL, m’avait fait rire aux éclats (c’est pour cela que je continue à acheter le DL chaque matin, tant le décalage entre l’information et la réalité du terrain est criant, car pour l’information sur les petites communes rurales dont le tiers ont disparu des colonnes, je dois acheter le Reveil du Vivarais le mercredi, ou la Tribune de Montélimar pour la zone Sud, dont le contenu a été considérablement amélioré depuis que Brice O’Hayon est aux manettes).
En effet, dans cette interview, le maire de Tournon affirmait, haut et fort, qu’il n’accepterait pas de migrant dans sa commune, alors même qu’un groupe de 16 était déjà arrivé deux mois plus tôt, et qu’il en ignorait l’existence. Depuis, j’ai adressé une vingtaine de courriers au maire de Tournon, afin qu’il m’aide à améliorer le quotidien de Sadio, d’Abdoulaye et des 14 autres migrants orphelins de MPV Tournon. Pas de réponse !!! Car, même si on est contre leur venue, maintenant qu’ils sont là et qu’ils n’ont pas de parents pour les défendre, il faut bien les intégrer dans les meilleures conditions possibles et leur donner un maximum de chances pour l’avenir.
Avec l’arrivée d’une centaine de migrants, imposés par Paris au Préfet, je redoute le pire au niveau de la vie quotidienne, du suivi par un psychologue, de l’apprentissage du Français, etc, etc
Mon courrier ira certainement au panier, car il ne flatte pas le directeur de publication et ses équipes, mais il aura le mérite d’être le témoin écrit d’une situation (et de ressortir demain) si des drames survenaient demain, avec, par exemple, la fuite à pieds de mineurs orphelins et un accident, ou d’autres drames pour la centaine de migrants qui vont arriver.
Je vous assure, Monsieur le Président Directeur Général, cher Monsieur Tostain, de mes sentiments distingués et dévoués.
Francis GRUZELLE

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Walker Fiamma Corsa 05/11/2015 15:08

Omission d' état certainement. Comme d' hab' quoi !