Salariés inscritsaux fichiers S - Qu'en est-il de la sécurité à la RATP

Publié le 26 Novembre 2015

Après des Machinistes-Receveur radicalisés, refusant de serrer les mains des femmes, d'obéir aux ordres d'un maîtrise femme, de monter dans un bus pour remplacer une collègue féminine, de faire descendre des voyageurs pour faire leur prières, etc, il y a maintenant les services de sécurité de la RATP. Cette entreprise publique paie son laxisme à l'embauche de jeunes issus des cités pour, disait-elle se garantir des voyous des banlieues. 

Radicalisation : un agent du service de sûreté de la RATP fiché S.

La question de la radicalisation continue d'agiter la RATP. Selon nos informations, un deuxième agent du Groupe de protection et de sécurisation des réseaux — le fameux GPSR chargé d'assurer la sécurité des usagers et des personnels dans le métro, les bus, les tramways et les RER d'Ile-de-France — a vu son autorisation de port d'arme retirée en début de semaine.

Le Parisien

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article