Le concret Thomas Guénolé, la lumière des plateaux, le phare de la bien pensance souhaite doubler l'ISF. Par Gérard Brazon

Publié le 4 Novembre 2015

 
Guenole2
L’homme est présent partout et sur tous les médias. Il sévit sur toutes les chaînes de télévision et de radio. Son expertise est réclamée par tous et  il a un avis sur tout. Cet homme est par définition, la science infuse. Il suffit de lui donner le micro et il déborde ! Il sait de fait, et s’autorise à dire son fait à tous. 
 

Nul n’est en droit de le contredire et d’ailleurs, personne ne le fait véritablement. Je suis convaincu que si on lui posait la question de la vie sur Mars ou sur toute autre planète, il serait capable de vous sortir doctement un papier énumérant ses certitudes et ses convictions politiques sur le sable rouge. Incollable le bougre, mais surtout parce que personne ne veut coller la nouvelle icône de la gauche moraliste ! Car oui bien sûr, c’est un homme de gauche. Il n’y a que les huîtres pour ne pas le savoir! Quoique...

En tant qu’homme de la gauche, il a le droit de se tromper et surtout de ne pas s’excuser auprès de ceux qu’il a démoli dans un article ou insulté. Qu’il en profite car à mon sens, cela ne va probablement pas durer.
 

Ce matin sur RMC, dans l’émission du bobo Bourdin, celui qui donne la parole aux petits et aux « sans grade » pour peu qu’ils ne la ramènent pas trop, qu’ils soient dans la bien pensance, qu’ils n’aient pas l’envie de dire ce qu’ils pensent de l’immigration, de l’islam, de la Russie, de la Syrie, d’Israël, de la Cisjordanie, des arabes, des musulmans, des juifs, des chrétiens d’ici et d’ailleurs. Bref, qu’ils n’aillent pas plus loin que l’entretien des routes et autoroutes, du diesel, de pensée aseptisée et du chat de la voisine. Tout cela bien sûr, avec les interruptions permanentes de la vedette qui glousse parfois quand on lui dit qu’il est beau…

Donc, sur RMC, l’ami Thomas Guénolé dont chacun connait la hauteur de la pensée politique, nous annonce qu’il a trouvé le moyen pour que les Français puissent avoir une mise de fond afin d’acheter leur appartement, leur maison et cela consiste tout simplement à déshabiller Edouard le riche, pour habiller Paul, Jacques, Mohamed, et Mustapha. Du pur communisme ! « Je double l’ISF et je mets en place une structure d’Etat qui donnera cet argent à ceux qui souhaitent acheter. » Mais bon sang, mais c’est bien sûr !  Bourdin s’exclame, il est ravi le bougre, il aime, voilà du concret ! Enfoncer des portes ouvertes !

Exit donc le fait qu’il y aura plus de fonctionnaires et probablement de l’argent détourné par le Ministère des Finances vers d’autres « priorités » ! Ça tombe bien, il y a des pauvres « réfugiés » dans le besoin en ce moment ! Ils manquent de tout: des cigarettes, de la nourriture, des maisons, des télévisions, des I-phones, des voitures, et la fille de la voisine.
 
Qu’importe si déjà, les plus riches partent à l’étranger.

Pas grave si beaucoup préfèrent s’expatrier pour trouver un climat fiscal moins confiscatoire !

Pas de soucis si l’ISF est calculé sur un patrimoine tributaire de paramètres qui souvent ne sont pas contrôlés par « le riche », comme celui par exemple, qui  a hérité d’un bien de la grand-mère et qui se retrouve par le jeu des modes dans un endroit réputé chic ! (Je pense à l’Île de Ré ou des Français se retrouvent à payer un ISF alors même qu’ils n’ont pas des salaires mirobolants).
 
Là où il faudrait une mise à plat de la fiscalité, le grand penseur Guénolé, celui dont l’esprit de lumière éclaire tous les plateaux de télé nous explique qu’il faut encore ponctionner les Français.
 
Là où il faudrait commencer à réfléchir sur le fait que tous les revenus devraient être imposés, y compris les revenus sociaux, la lumière vivante Guénolé s’attaque aux patrimoines. Pourquoi seuls les salaires, et autres revenus du travail et du placement seraient taxés alors même que souvent les revenus sociaux de familles dépassent certains salaires de smicards où peu s’en faut.
 
Là où sans doute, il faudrait élargir l’assiette en incluant les oeuvres d’arts (si chers à Lang et Fabius) le seigneur décrète que nenni. La lumière vivante jaillit et l’ISF est forcément payé par de sales riches ! Salauds de riches tout de même qui doivent payer, qui doivent être saignés! Les riches doivent donner et se conformer à la doxa communiste du seigneur des Lumières, j’ai nommé Guénolé. Pitoyable lampe de poche !
 
Je ne sais pas si Guénolé le fait exprès ou si c’est naturel chez lui, mais en termes de concret, je reste persuadé qu’il en est resté à la première partie du contrat et de fait, il nous impose sa volonté, sa réalité, sa nullité. 
Cela commence à se savoir… sauf chez Bourdin, mais c’est normal.
 
PS: aujourd'hui la science infuse, la lumière Guénolé de RMC nous signale qu'il y a trop de taxes et qu'il faut donc... les supprimer et augmenter l'IS (l'impôt sur les sociétés). Bravo Thomas, encore une porte ouverte enfoncée.
Ô comme il est grand, qu'il est puissant, merci "Ô grand Yaka".
Je me demande concrètement combien cet "Ifaucon" se fait payer pour ses prestations.
Gérard Brazon
 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

DURADUPIF 04/11/2015 11:18

C'est une macro idée. Comment nos brillants politiques et économistes n'y avaient pas pense plus tôt ? Cet iconoclaste ne sait pas qu'il ne faut jamais augmenter les impôts mais en créer d'autres !

Claude Germain V 04/11/2015 08:36

Le " POVRE" , il a une bonne tête de camembert moisi bien lisse , mais par contre qu'est ce qu'il doit puer , malheureusement pas dans le bon sens ..........
Proverbe du jour le concernant : " Fuis l'homme a la voix forte et autoritaire , sa parole n'est que du vent " ..............................................................................tiens ???? cela me fait penser au
gouvernement de chamalow 1er .

Il ressemble a son Maitre a penser le grand mufti Bourdin .....qui se ressemble s 'ass..................................................................................