Aux Français qui ne peuvent se résoudre à voter FN - Par Anne Lauwaert

Publié le 9 Décembre 2015

Je lis dans certains blogs que, malgré tout, des personnes ne parviennent pas à se résoudre à voter FN. C’est  honorable, mais erroné en ce sens qu’il ne s’agit pas de voter, ni pour Marine Le Pen, ni pour le Front National, mais de proclamer que plus personne ne veut la situation actuelle.
Plus personne ne veut, en premier lieu, l’islamisme, le terrorisme, l’immigration, l’Union Européenne. Il s’agit, avant tous les autres problèmes, de voter pour ceux qui disent non à islamisme, terrorisme, immigration et UE. Et là, il n’y a pas de choix, il faut voter FN car c’est le seul parti qui clairement dit ce que le peuple veut et surtout ne veut pas. D’ailleurs, c’est pour cette raison que les élections françaises enthousiasment tant la Suisse et la Belgique, car dans ces pays aussi "la goutte a débordé le raz l’bol".
Bien sûr, il y a d’autres problèmes graves comme le chômage, la catastrophe dans l’enseignement, finances, pensions, soins de santé… mais avant tout cela il y a ces quatre éléments les plus urgents. Il faut redresser la barre et en finir avec ce qui principalement empoisonne l’existence.
D’ailleurs, personne ne peut garantir que le FN sera capable de faire ce qu’il dit et de tenir ses promesses, mais au moins il a franchi le premier pas : il a osé pointer le doigt où ça fait mal, il a osé appeler les choses par leur nom.
Finalement, plus personne ne peut nier le fait que les Français disent non au système actuel et cela va de l’enseignement que l’on impose à leurs enfants jusqu’aux tueries sur terrasses des cafés.
Alors, dimanche prochain, que tous ceux qui n’ont pas voté pour le FN ou – surtout – ceux qui n’ont pas voté du tout, se bouchent le nez et aillent voter non pas pour le FN, mais contre la situation actuelle, ce qui signifie tant cette gauche qui n’est plus la gauche que la soi-disant droite qui ballotte au gré de tous les vents.
Voter massivement FN ce n’est pas définitif, ce n’est qu’un premier pas d’une reconquête longue et difficile qui va demander la contribution de tous les citoyens et les ajustements chemin faisant.  C’est le coup de scalpel dans l’abcès… après il va falloir curer, éponger et désinfecter. C’est la thérapie d’urgence avant que le patient ne meure de septicémie.
Anne Lauwaert

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

segond 09/12/2015 20:00

de toute façon nous ne risquons rien de voter Fn ,la FRANCE est au ras des paquerettes elle n'ira pas plus bas , alors il faut voter Fn , certes il y aura du travail pour redonner a notre pays sa magnificence d'antant , mais avec de la volonté et surtout ne pas avoir peur de releve les manches c'est surement faisable , et surtout il faut penser aux enfants et aux petits enfants

Claude Germain V 09/12/2015 18:40

Au pire ...dans le pire des cas , vu la situation de ce pays en déliquescence ,les aveugles n'ont STRICTEMENT de STRICTEMENT PLUS RIEN A PERDRE ...................le pays ne peut pas ni politiquement ni financièrement descendre plus bas que le niveau ou l'ont mis des cohortes de prédateurs et autres raclures politiques de bas étages ....
La seule chose que peuvent en tirer les aveugles c'est une opération de la cataracte peut être moyenne ,mais positive , au mieux du pire ....