Camarade Martinez, à la RATP, je n’ai pas vu la CGT combattre les islamistes - Par Maud Orcel

Publié le 3 Décembre 2015

 

 

 

 

 
La CGT ment. La CGT est complice de l'islamisme au moins à la RATP.
Il est faux de dire que la CGT s'est engagé contre l'embauche d'integristes musulmans à la RATP. Pour avoir été un responsable syndical y compris au Comité à cette époque à la RATP, je fus considéré comme un vulgaire fasciste par les "camarades" de cette centrale syndicale lorsqu'en présense de la Direction générale je soulignais les dérives dans certains Centre-Bus (Salle de prières, Distributeurs Halal, etc)
Il est faux de dire qu'elle a perdu les élections dans cette entreprise car elle a tout simplement laissé faire au nom de l'anti racisme. J'en suis un des nombreux témoins.
Gérard Brazon
*****************
A entendre Philippe Martinez, « les camarades » de la CGT d’air France et de la RATP aurait dénoncé des « dérives » islamistes depuis des années. Paraitrait même que c’est cette lutte acharnée qui leur a couté la première place aux élections professionnelles.
Par Maud Orcel pour Riposte-Laïque
Vous savez, il y a des leaders qui entrainent des salariés… on a perdu 500 syndiqués dans l’affaire. Ils n’étaient pas tous radicaux. »
Ce qu’il décrit n’est que le résultat du prosélytisme islamique, qui commence par le port de la barbe ou les marques de salut et bien souvent les deux et se renforcent par une forte présence de musulmans. Que la CGT n’a jamais combattu, qu’elle a même encouragé, car qui ne dit mot consent.
C’est aussi la terreur que fait régner cette minorité agissante sur ses collègues musulmans ou non-musulmans qui empêche toute contestation mais il y a aussi la terreur gauchiste. Celle de la CGT par exemple, qui consiste à accuser de fascisme ou de racisme ceux qui demande à faire respecter la laïcité.
Il ose même parler « de femmes camarades de la CGT qui ont été menacées parce que ces individus, ces intégristes, refusaient de conduire un bus derrière une femme, tout ça on l’a dénoncé et la direction nous a accusé de vouloir foutre le bordel. »
J’espère que ce n’est pas de Ghislaine Dumesnil dont il parle. (Machiniste à Nanterre et ayant subi cet islamisme dans son Centre Bus)
Elle, que les camarades de la CGT,  main dans la main avec les islamistes du dépôt, ont piétiné, sali, dont ils ont encouragé contre elle un procès par un musulman « modéré » du dépôt, laissé la direction exercer sur elle des pressions qui ont fini par lui faire quitter l’entreprise ce mois-ci après 16 ans de bons et loyaux services.
Elle qui était de leur rang et qui leur avait demandé de l’aide dès juillet 2012 mais qu’ils ont lâchement abandonné.
Par pitié, qu’ils ne se servent pas d’elle pour prétendre avoir dénoncé les comportements sexistes des musulmans.
Toujours la CGT qui prétendait, il y a une semaine à peine que l’islamisme à la RATP n’était qu’un épiphénomène, alors que si ce n’était qu’un épiphénomène la question serait réglée depuis longtemps. Cette CGT, n’a jamais remis en cause le guide de la laïcité de la RATP, qui autorise les marques de salut spécifiques aux femmes alors qu’elles émanent de la charia.
Et enfin la CGT souhaite dans un communiqué du 27 novembre : la modernité de la laïcité comme outil pour vivre et travailler ensemble.
Moderniser la laïcité pour la rendre plus souple avec les mahométans, voilà comment la CGT entend lutter contre l’islamisation des entreprises ! Il se fout vraiment de la gueule du monde, le camarade Martinez !
Maud Orcel
 
 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article