Ils n’ont plus les moyens de nous refaire 2002 - Par Gérard Brazon

Publié le 9 Décembre 2015

ChiracLePen2002Depuis hier soir, j’ai retrouvé un certain enthousiasme politique. Au soir des élections, je m’installais avec un mental de perdant, prêt à entendre tout ce qui pouvait me rassurer un peu, la moindre brindille, le plus petit fétu de paille que je coinçais entre les dents pour m’encourager à aller jusqu’à la prochaine élection.

Hier soir, je me suis pris la grange et quasiment toute la réserve pour l’hiver. Moi, le veau innocent, la vache à lait, le cochon de Franchouillard, le lapin de garenne subissant la chasse, j’ai pu manger à ma faim, m’abreuver jusqu’à plus soif. Le Front National est premier dans six régions. Magnifique !  Je suis venu, j’ai vu, et j’ai vaincu ce désir un peu fou de chanter ma joie sur mon balcon, de hurler « On est chez nous » à la fenêtre. J’ai ri également devant tant de mauvaise foi, tant d’ignorance historique, devant les points Godwin qui se succédaient à la chaîne sur chaque chaîne, sur les mines pitoyables de la socia-lie, les regards gênés des animateurs.

J’ai aussi failli m’étrangler devant l’attitude de Gilbert Collard qui, face à la réaction du Bouleau local de TFI, a fait mine de quitter l’émission. « Partez pas Monsieur Collard, nous vous donnons la parole tout de suite « ! Ah, le manant, ah, l’effronté, le Bouleau coquin, il donne la parole deux fois à Le Fol qui a pu baver sa folie socialiste ordinaire, et il méprise le Collard fou ! Mais l’avocat s’amuse, il râle, tempête, fait savoir son courroux, en fait 1000 puisque le Bouleau l’agace pour une centaine. On lui donne la parole, et il déclare sa satisfaction. Balance deux réflexions bien senties ! Un régal, vous dis-je.

cochon_009Puis vint l’annonce des éventuels suicides collectifs. La socia-lie bourgeoise joue les Gavroches ! Regardez-moi, je meurs pour la République, en oubliant au passage, les parachutes dorés de la caste. Faut pas déconner les citoyens, mourir d’accord, mais de mort lente tout de même, et le plus tard possible mazette. J’en pleurais de rire de ces hypocrisies. Ah, toutes ces mines déconfites, toutes ces gueules de bois, ces airs pitoyables de renard pris dans le poulailler et mis KO par la poule du village. Une vraie raclée, une vraie avoinée, et tous se sont mis à gémir. La Poule est la reine ! Diable, bon sang, elles sont deux les ogresses !

La socia-lie annonce l’apocalypse, la fin du monde, le déluge, sans nous, c’est la mort, sans nous, la France va pleurer, sans nous, il n’y aura plus d’avenir, c’est le gouffre, l’abîme, la mort et que sais-je encore.

L’ex Président Sarkozy nous déclare ses certitudes, et débite ses mensonges à la chaîne du Bouleau local de TFI (encore lui) qui ne lui rappelle même pas que la droite fut 12 ans au pouvoir avec Chirac, que lui-même fut ministre en 2005, puis président de la République pendant 5 ans. Ah, le misérable, l’affreux menteur dit « républicain ». Il angoisse le petit agité ? Qu’a-t-il donc promis au Qatar ? Car c’est bien la question que l’on peut se poser.

C’est l’hilarité qui me prend en constatant les mines dépitées de la gauche. Finalement, pour nous les patriotes, le François Hollande, sans être un immigré, est une vraie chance pour la France. Voilà un « socialiste » qui suicide son propre parti politique !

1er cas de suicide: il exige que son parti se retire partout des régions où il est troisième. Vraiment nul.

2eme cas de suicide: il n’y aura plus de Conseillers socialistes pendant 6 ans dans les régions. Donc, il n’y aura pour eux plus d’infos, plus de possibilités d’intervenir, d’intercéder, de suivre des dossiers, rien, nada, que dalle. Dehors les minables.

3eme cas de suicide: les abrutis d’électeurs socialistes vont, disent-ils, voter pour des sarkozystes qu’ils détestent… au nom de la France, bien sûr. Plus naze tu meurs. Ils vont à l’abattoir parce que les maîtres de Paris leur ont dit que c’était des échafauds. Pièges à rats, pièges à nouille. Pitoyable.

4eme cas de suicide: malgré tout son cinéma apitoiement et de COP21 et de « chef de guerre », son parti est à la ramasse et il semble bien qu’il veuille l’achever !

5eme cas de suicide, celui d’Hollande lui-même. Il faudrait que son 1er sinistre le mette dans un placard, qu’il dise à la presse qu’il n’est plus là, parti en vacances avec Juliette, mais surtout, il faudrait qu’il lui ferme le clapet. Cela dit, Manolo n’est pas brillant, non plus. Ah, quel pied ce dimanche soir !

Je crois vraiment que les socialistes vont mourir dans d’atroces souffrances, et… pour autant, vous allez sans doute me trouver bien méchant,  je trouve ça sublime. Je me délecte, je savoure l’instant, je me régale, je trouve cette situation délicatement jouissive. Oui, je sais, ce n’est pas bien, mais il y a des moments qu’il ne faut pas louper.

AneEncore étonné d’entendre des tarés socialistes, incultes en Histoire, nous refaire le coup de 1940, de l’extrême droite, des  » méchants fâchistes« , et des beaux socialistes résistants, filant dès la première heure directement dans les maquis. Ils nous refont Jean Moulin. En oubliant de préciser au passage que c’est le Front populaire de gauche qui vota les pleins pouvoirs à Pétain, que c’est le socialiste Laval qui mena la politique de collaboration avec les Nazis, avec leur pote Mitterrand, décoré de la Francisque, que ce sont les communistes qui furent, avant guerre, des saboteurs et ensuite des collabos jusqu’en juin 1941. Tout est vérifiable si l’on veut bien s’en donner la peine !

TCHOFNennemi

Ce matin, quelle régalade sur RMC, chez le Bourdin and Co en écoutant l’Estrosi perfide, le petit canard boiteux de Nice. Il se voyait en De Gaulle, parlait de résistance (c’est une vraie épidémie en UMPS) et s’est mis à dos le Bourdin en lui faisant un mauvais procès d’intention sur l’idée que Bourdin avait favorisé le FN ! Rien que ça ! Bourdin n’est pas mon pote, mais là, Estrosi en lui pissant sur les mocassins, a fait une grosse gaffe.

hypocrites-150x150

Bref, cela va durer une semaine, ils vont nous abreuver façon 2002 avec le « ventre fécond de la bête immonde », « les heures les plus sombres« ! Ils vont sortir sans autorisation parentale, les élèves dans les rues, etc. Mieux, ils vont affirmer la main sur le cœur que les électeurs du Front National ne comprennent pas (C’est vrai quoi, ils sont tellement cons les électeurs du FN n’est-ce pas), qu’ils vont vers un abîme !

Mais sachez bien, bandes de Tartufes, que ces électeurs sont déjà dans un gouffre, un trou immense qui s’enfonce depuis plus de 20 ans. Ces électeurs sont déjà dans la misère depuis 10 ans grâce à la gestion intelligente de la Socia-lie ! Ils sont dans le désespoir comme à Calais depuis 5 ans et qu’au contraire, loin d’être des idiots, ils tentent le tout pour le tout, en tapant dans le fond de la piscine.

Voter Front National pour eux, c’est un vote d’espoir pas de colère !  

Le FN, c’est de l’espérance en barre ! Et ils ont bien raison d’arrêter d’être des gogos stupides. Mais, bon sang, qu’est-ce qu’ils sont cons ces militants de l’UMPS ! C’en est effrayant !

Gérard Brazon (Le Blog)

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

laurent k. 09/12/2015 22:10

bien cher Gérard j'aimerai être aussi optimiste que vous
mais je suis bien réaliste malgré moi
et pourtant tout récent acteur et militant politique FN mais réaliste pour anticiper le pire
ou les pires fourberies des arabes : car eux iront voté...et il ne faut pas l'oublier...
dans son article Christine TASIN faisait remarquer le très faible vote FN dans le quartier parisien des attentats (préfèrent ils aller chez le psy ou se sont ils déjà tous converti à l'islam comme le très couillu maxence butey?)
tout est possible mais avec ces con-citoyens ils iront voter quand l'état islamique défilera sur les champs élysées!!!
vous avez une très bonne analyse politique de l'histoire de France
je vous suit autant que possible
bien que n'ayant pas été un très bon élève j'arrive a prévoir l'avenir de la France dans "les heures les plus sombres de nôtre histoire"
il suffit de remplacer "nazi" par "nazislamiste" et on écrit le futur
je considère personnellement que l'arme de destruction massive est non pas les armes chimiques, non pas des massacres à la mode bataclan mais la bitte des musulmans
grâce à leurs femelles pondeuses qui avec un taux de fécondité 2, 3 voire 4 fois supérieure à celui de l'européen vont gagner l'espace vital appelé jusque là France
je serai très surpris d'une victoire FN dimanche soir
le rabin de france en appelle à voter contre le FN (donc pour son pire ennemi musulman)
pour continuer son gros buisiness de la shoa
à qui donc peut on se fier?
les français préfèrent voir jouer benzema
pourtant il leur crache à la gueule (nazri m'en a gratifié en 2012 dans un propos d'après match), refuse de chanter la marseillaise et fait un don de 3 millions d'euros pour la construction d'un mosquée (pour mieux intégrer les footeux!)
même gérard dépardieu s'est converti à l'islam
à titre personnel j'espère que le processus atteindra son apogée après moi
ce n'est plus après moi le déluge mais après moi le grand remplacement
remarquez cher Gérard je veux bien un coup de pied au cul si jamais je me suis trompé pour dimanche soir
au plaisir de vous lire

segond 09/12/2015 18:13

moi ausssi je me suis fait plaisir en regardant fol et Monsieur l'avocat Collard , plus tard j'ai regarder estrosi qui se prend pour Monsieur DE GAULLE malheureusement pour lui , Monsieur De Gaulle payez lui les factures quand il faisait des invitations a l 'ELYSEE , la seule facture que nous peuple Français avons payez ( si j'ai bonne memoire ) c'est quand la Reine D'ANGLETERRE est vrnu en France , depuis giscard c'est nous le peuple qui payons tout (et nous n'avons pas fini si hollande et ses clowns ou sarko restent encore au gouvernement

Claude Germain V 09/12/2015 17:21

Par Dieu !!! Monseigneur Brazon et je viens d'en retrouver une aussi belle sur un article de Novembre 2014 du brave et fidèle parmi les fidèles pour ne pas le nommer : Bruno Gollnisch , article qui vaut de l'or ou l'homme fidèle casse , brise , démoli les débilités les plus profondes des enfants et petits enfants de la collaboration a Vichy , régalez vous car il est d'actualité et doit servir de référence et vous y trouverez les noms prestigieux de plusieurs personnages ,Compagnons de la Libération , médaillés militaires et autres ayant été cautions et relations politiques de Jean-Marie le Pen de premier ordre et premier plan ............


http://gollnisch.com/2014/11/19/cours-cours-camarade-patriote-le-vieux-monde-est-derriere-toi/#comments

La chanteuse de variétés répondant au nom de scène de Zaz n’avait pas mégoté sur son plan média à l’occasion de la sortie de son dernier disque, prenant bien soin de dire tout le mal qu’elle pensait de Marine Le Pen et du FN. Croyant bien faire elle a donc ânonné comme un permanent lambda de Sos racisme que les frontistes sont « des gens qui représentent l’intolérance la plus totale, des gens qui ont peur de s’enrichir de la différence, qui craignent de se dissoudre dans l’autre» (sic). Une profession de foi antinationale qui n’a pas trop réussi dernièrement à l’une « des personnalités préférées des Français» parait-il, à savoir Yannick Noah, dont la posture militante anti-FN ne lui permet plus de remplir les salles et qui a dû annuler plusieurs dates de sa tournée. Mais surtout, la pauvre Zaz s’est pris les pieds dans le tapis, lorsqu’elle a assuré dans un entretien accordé à Pure Charts, qu’«À Paris, sous l’Occupation, il y avait une forme de légèreté. On chantait la liberté alors qu’on ne l’était pas totalement. Pour moi, c’est ça, Paris. C’est là où tout est possible, là où on innove. »

Cette forme de légèreté n’a pas vraiment été appréciée par les gardiens de la mémoire. La chanteuse a donc multiplié les excuses embarrassées sur sa «maladresse». Pour plagier Arletty, et comme Mistinguett, Maurice Chevalier ou Charles Trénet, la petite Zaz elle aussi ne serait donc «pas très résistante » ?

Une Résistance mise à toutes les sauces, revendiquée, brandie comme un étendard par les groupuscules les plus extrémistes pour justifier de la lutte contre le FN. L’impuissance de la gauche à stopper la progression constante du vote national dans les catégories populaires et les classes moyennes (qui représentent 90 % de la population) apparaît dans le long article consacré au FN publié il ya quelques jours sur le site de L’Humanité.

A la formulation très léniniste du «que faire » pour enrayer cette progression, Olivier Dartigolles, porte-parole du PC répond simplement qu’ «on ne peut pas laisser le FN préempter la question de l’alternative». Alexis Corbière, «chargé de la lutte contre l’extrême droite au Parti de Gauche» explique que «contre les nostalgiques d’une France mythique, il faut redonner le goût du futur». « Il faut construire la force politique du changement et un discours pédagogique sur le fait que le partage des richesses est possible et nécessaire, une question que, sous le vernis social, le FN ne traite jamais ». «La première des choses est de remobiliser l’électorat populaire parce que le succès du FN, c’est d’abord l’abstention ». « L’exigence de la VIe République qui permettrait aux citoyens de se faire entendre, de contrôler les élus, répond à la défiance populaire envers la politique ».

«Alain Hayot, sociologue communiste engagé de longue date dans la lutte contre le FN», assure que « le FN prospère également sur les divisions de la société française. Il ne faut pas nier les diversités qui existent dans la société mais au contraire les reconnaître et les unifier pour construire une nouvelle conscience de classe. C’est également sur la vision de la France qu’il faut mener la bataille d’idées, une France ouverte, fraternelle et rassemblée ».

Blabla, formules creuses : les vrais sujets d’angoisse des Français ne sont même pas évoqués... Pas plus que les socialistes et une très large faction de la droite, les communistes ne veulent admettre que le succès grandissant du FN est dû justement à sa promesse d’en finir au sommet de l’Etat avec l’idéologie internationaliste-mondialiste qui tue la France, la tiers-mondise, l’appauvrit. L’engagement des nationaux de libérer les énergies bridées par un Système obsolète, de rétablir un protectionnisme intelligent, des frontières, de faire perdurer l’identité et la souveraineté de notre pays, c’est cela qui redonne le « goût du futur » à nos compatriotes. Ils n’ont d’ailleurs pas besoin du FN pour constater chaque jour les conséquences de «la France ouverte» vantée aussi bien par le PC que par le Medef…

Autant dire que la mobilisation contre le XVème congrès du Front National –voir notre article publié hier- fera bien évidemment un flop comme nous le prévoyons. Cela n’empêche pas les médias lyonnais de relayer consciencieusement les appels au rassemblement anti FN du collectif Vigilance 69, qui regroupe plusieurs associations comme Attac, la Ligue des droits de l’homme, le Mrap Lyon, SOS racisme Rhône-Alpes et plusieurs syndicats. Répondant au voeu de la Conex (Coordination nationale contre l’extrême droite), Vigilance 69 promet une « mobilisation pacifique et déterminée » et souhaite « démontrer que trente ans de banalisation des idées extrémistes du FN constituent un danger majeur pour la démocratie et pour le vivre-ensemble » (sic).

Plus pervers peut être, une petite officine extrémiste de la mouvance communiste baptisée « Association nationale des anciens combattants et amis de la Résistance » (ANACR) a elle aussi pondu son communiqué largement repris dans Lyon capitale. L’ANACR, (faiblarde) courroie de transmission de ceux qui veulent entretenir dans ce pays un climat de guerre civile, s’est faite (un peu) connaître par son soutien aux campagnes visant à débaptiser les voies et bâtiments publics portant le nom d’Alexis Carrel. Ou encore par sa défense fanatique de la loi liberticide du communiste Gayssot.

Dans le communiqué en question, il est affirmé que le Front National « représente» « la xénophobie, le racisme, les réminiscences du pétainisme, l’esprit antidémocratique, le négationnisme historique, le néofascisme » ; que les « dirigeants du Front national n’hésitent pas à utiliser sans vergogne le nom et la mémoire de Jean Moulin ou encore à s’approprier la Résistance et le programme du CNR (…). Nous voulons solennellement proclamer que ne soit pas insultée notre Ville de Lyon, médaillée de la Résistance et qui s’est vu attribuer par le général De Gaulle le titre de capitale de la Résistance».

Redisons le ici le FN, mouvement de rassemblement et de réconciliation nationale, s’enorgueillit d’avoir eu dans ses rangs d’authentiques résistants patriotes. Des héros comme le général Jean Valette d’Osia, Grand croix de la légion d’honneur, fondateur du maquis des Glières, président en son temps du comité de soutien à la candidature de Jean-Marie Le Pen; des compagnons de la libération comme Michel Carage, les ex ambassadeurs Michel de Camaret et Augustin Jordan; des médaillés de la résistance comme Me Jean-Baptiste Biagi, Pierre Chesnay, Nicole de Boisguilbert, l’ambassadeur Albert Chambon, Edouard Frédéric-Dupont, Robert Hemmerdinger, Albert Sauvanet, le Docteur Pierre Weber, Henri Yrissou ; des titulaires de la Croix du combattant volontaire de la résistance comme l’extraordinaire Rolande Birgy alias Béret bleu, qui a recu la médaille des « Justes entre les nations» (Yad Vashem), Edouard Fontana, Serge Jeanneret qui fut membre fondateur du FN, Jacques Lafay, Francis Massart…

Autant dire que le FN n’a de leçon de résistance à recevoir de personne. Et encore moins des amis du PC «F» et de la sanglante idéologie communiste, des alliés de revers ou des partisans assumés d’un euromondialisme qui assujetti notre pays. Comme le notait plus largement Bruno Gollnisch, « les dirigeants actuels de notre pays sont 100 fois plus coupables, si tant est qu’il l’ait été, que le Maréchal Pétain. Lui avait au moins une excuse, celle d’une armée victorieuse et implacable qui campait sur le territoire national. » Alors oui, leur système s’écroule, leurs mensonges haineux ont fait long feu, et il raisonnablement optimiste de penser que les Français sont prêts à porter au pouvoir la nécessaire alternative nationale. Cours camarade patriote, le(ur) vieux monde est derrière toi !