Lettre ouverte à Olivier Mazerolle, rédacteur du journal La Provence par Roger Korda

Publié le 14 Décembre 2015

  «  LA PROVENCE   GROSSE MENTEUSE »
 
Monsieur le rédacteur en chef Olivier Mazerolle,
Dans le journal du lundi 7 décembre vous avez titré sur fond noir couleur de deuil :
«  REGIONALES - ETAT D’URGENCE »
Et vous avez poursuivi : Face à l’ampleur du score réalisé par le FN Christophe Castaner a retiré sa candidature. Monsieur le rédacteur, les mots ne sont pas innocents, on dit même qu’ils sont des actes.
 
Quand on emploie des expressions tels que ETAT D’URGENCE  et FACE A l’AMPLEUR, c’es en général pour annoncer un cataclysme, une épidémie, un fléau. Il ne s’agit pourtant là que le  résultat d’un scrutin exprimé démocratiquement par le peuple Français que vous n’avez pas l’air de beaucoup apprécier, Monsieur Mazerolle,  contrairement à votre statut de journal d’information et non pas  d’instrument de propagande clanique.
Et cette présentation spécieuse du scrutin, cette manipulation journalistique, vous la poursuivez le lendemain 8 décembre toujours sur fond aussi noir que vos intentions par :
«   LA RESISTANCE S’ORGANISE »
Sans blague, la 2ème DB va débouler sur la Canebière pour libérer la population Marseillaise du FN ? Boudiou qué malheur, heureusement qu’ils sont là, vé ! Vous nous prenez vraiment pour des ignares. En effet, Monsieur, il y a un risque….de ne plus pouvoir construire des mosquées quand on veut, comme on veut. Il y a aussi péril sur les subventions généreusement allouées par millions d’euros aux associations communautaristes musulmanes pour favoriser l’immigration massive d’invasion.
 
Il y a également de sérieuses incertitudes sur les facilités généreusement accordées aux « fêtes » religieuses musulmanes en lieu et place des crèches provençales et des célébrations chrétiennes méprisées.
 
C’est en effet une alerte très sérieuse, car comment continuer discrètement à se coucher devant les engagements de soumissions aux directives formulées depuis quarante ans par la Ligue Arabe à l’Union Européenne ?
Car depuis 1975 des accords disons discrets et on peut dire félons, genre accords de Munich puisque contraires aux intérêts de la France ont été votées à l’unanimité les 7 et 8 juin 1975 à Strasbourg par l’assemblée générale de l’Association Parlementaire  pour la Coopération Euro-Arabe.
Il s’agit en fait de la signature d’acceptation extrêmement graves d’allégeance à une stratégie de conquête de la France  englobant toutes ses institutions par la Ligue Arabe  sur :
- l’immigration invasive imposée en permanence par des vagues maghrébines,
- la construction obligatoire des mosquées au frais des contribuables français,
- la présentation dans les médias de l’islam en termes autant mensongers que flatteurs en cachant sa véritable nature djihadiste terroriste que l’on retrouve pourtant dans les versets coraniques,
-le logement accordé généreusement dans les habitats sociaux avec les allocations diverses.
-sans oublier les médias   compris dans le « contrat » mafieux qui devait être appliqué en se mettant au service  du processus de manipulation mentale permanente de la population invitée à accepter joyeusement  son asservissement sous les vocables de pas d’amalgame, de racisme, stigmatisation….
 
Pour résumer il s’agissait en fait de la collaboration de tous les élus français à leur propre invasion arabo-islamique (page 77 d’Eurabia, l’axe euro-arabe de Mme Bat Ye’or ed. Godefroy)
 
Cette association regroupait plus de 200 membres de Parlements des pays d’Europe Occidentale représentant tous les partis politiques des Parlements nationaux locaux. Le tout accompagné, sous menace d’embargo, par un prix du baril de pétrole multiplié par 4 passant de 2 dollars à 9. Episode scabreux avalé silencieusement par l’Union Européenne et dissimulé sous le vocable pudique de « choc pétrolier » que chacun connait bien.
 
On trouvait ces évènements politiques désastreux dans la publication « Eurabia » éditée par le Comité Européen de Coordination des Associations d’Amitié avec le monde arabe (défense de rire).
Elle faisait suite (page 57 d’Eurabia de Bat Ye’or) à la rencontre Pompidou-Brandt de novembre 1973 qui coïncidait avec le 6ème sommet de la Conférence arabe tenue à Alger les 26 novembre affirmant « qu’ils avaient enregistré avec attention et intérêt les premières manifestations d’une meilleure compréhensionde la cause arabe par les Etats d’Europe occidentale ».
 
C’était un piège grossier auquel les élus UMPS plongèrent avec délectation en abandonnant honneur, patrie, indépendance nationale, valeurs judéo-chrétiennes, racines chrétiennes de la France depuis 17 siècles.
 Et que nous en subissons depuis lors les conséquences qui ont entrainé progressivement en France l’insécurité, le terrorisme, les violences, les vols en nombre exponentiels et les terribles actes démentiels récents à Paris de sauvagerie, de barbarie inouïes le 13 novembre avec 130 morts et 330 blessés.
 
Les Etats Majors politiques UMPS s’affolent ces jours-ci à l’idée que ce processus de destruction de la société française, d’allégeance aux féodalités musulmanes puisse s’arrêter à cause ou grâce, suivant le côté où l’on se place, de la victoire du FN.
Votre journal, Monsieur Mazerolle, s’est mis à contribution en employant toutes les ruses possibles,  pour affoler les lecteurs sur les « conséquences » que la victoire du FN entraineraient.
Veuillez donc avoir l’extrême obligeance Monsieur, de revenir à votre mission d’informer et non dedésinformer les citoyens qui méritent d’être respectés dans leurs opinions de Français libre.
Roger Korda

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article