Lettre ouverte de Marine Le Pen au directeur général du groupe "La Voix du Nord"

Publié le 1 Décembre 2015

Monsieur le Directeur général,

Vous avez cru opportun de consacrer deux fois deux pages entières de votre journal, annoncées en une, pour appeler à voter contre moi aux élections régionales.
Vous le faites sans même me donner la parole, ce qui déjà en dit long sur votre éthique professionnelle et la conception particulière de la démocratie qui semble vous animer.
Avec quelques difficultés pour manier les paradoxes, mais en gardant votre sérieux, vous bredouillez dans le Monde que cette initiative ne serait pas dirigée contre ma personne. Prisonnier de vos a priori inutilement belliqueux, vous ne vous êtes pas même rendu compte que vos propos sont insultants, non pour moi qui ne fais guère de cas de votre opinion, mais pour près de la moitié des gens de la région qui s’apprêtent à voter le 6 décembre. Quelle idée avez-vous de vous-même pour vous croire autorisé à vous ériger en autorité morale et à lancer des fatwas contre vos concitoyens ? 
En adoptant une ligne éditoriale volontairement militante, vous avez pris le parti de sortir « la Voix du Nord » de la catégorie de la presse régionale, par nature objective et respectueuse de toutes les opinions. C’est là votre responsabilité pour l’avenir du journal. Pour autant, il me semble difficile de vous ranger dans la presse d’opinion tant vos piteux développements, exempts d’éléments informatifs ou même d’analyses, apparaissent relever de la simple invective de comptoir. Même vos confrères semblent consternés par le niveau de vos papiers.

 

Mais, pour tout vous dire, je me félicite de cette clarification utile.

En tombant le masque, en tentant de vous porter au secours du candidat socialiste en déroute, vous ne faites que mettre en évidence des connivences jusque-là clandestines que beaucoup pressentaient, mais auxquelles vous avez fourni une éloquente démonstration.
Personne ne doit ignorer que les « valeurs » dont vous vous targuez se résument au chiffre de 9 millions d’euros que votre groupe prétendument « indépendant » a perçus de la région socialiste.
Certains peuvent désormais s’interroger rétrospectivement sur l’étrange retenue dont votre journal a fait preuve dans les innombrables affaires de corruption qui ont pendant des années émaillé l’actualité judiciaire de la région.
Mais le plus grand mérite de votre initiative est de venir illustrer, s’il en était besoin, le clientélisme qui gangrène la région et que je m’honore de combattre : ce clientélisme qui sévit dans la région n’a rien à envier aux procédés mafieux. Votre initiative ne fait que conforter les citoyens libres dans leur volonté d’en finir rapidement avec ce système délétère.
Votre silence sur la révélation que j’ai faite hier de votre participation financière à la télévision locale de Xavier Bertrand aux côtés de la très louche entreprise Bygmalion démontre, s’il en était besoin, que votre sens de la justice et de la morale est à géométrie variable, ne s’appréciant qu’à la lumière de vos liens financiers avec le PS et l’UMP. Il est tellement plus facile d’être flingueur quand on est systématiquement du côté du manche.
J’ai trop de respect pour le journalisme pour considérer que transformer un organe régional en tract partisan à quelques jours d’une élection relèverait d’une démarche professionnelle. La profession de journaliste est, à mes yeux, indissociable de la démocratie et de la liberté. Personne davantage que moi ne mesure combien notre liberté de la presse est indispensable face aux puissants, aux gens installés, aux féodalités. Elle conditionne et garantit la liberté de tous les citoyens.
Votre attitude d’une affligeante servilité vis-à-vis de puissants relève, me semble-t-il, exactement de la démarche inverse.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur général, l’expression de la considération que vous méritez.

Marine Le Pen

 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

raymond 01/12/2015 13:48

je souhaite que Marine prenne le Nord ,car j'ai 70 ans et j'ai toujours connu ma region aux mains de la pourriture socialiste,la maffia ,il faudrait en finir une bonne fois pour toutes deratiser la Fran ce ,si déjà le Nord et paca tombent ce sera déjà ca